mercredi 30 mai 2012

Démence organisée

Un rapport qui accable encore les pesticides: l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) publie ce mercredi une étude sur les effets sur le cerveau des produits phytosanitaires. L’Anses a suivi pendant douze ans des viticulteurs bordelais et en a conclu que leurs fonctions cognitives, mémoire, concentration, vigilance, pâtissaient de l’exposition aux pesticides, rapporte Europe1.

 au bout de quatre ans d’utilisation de produits chimiques, certains ont déjà vu leurs performances cérébrales chuter. Au bout de douze ans, c’est jusqu’à 50% des viticulteurs qui souffrent d’une détérioration de leur santé.
L’Anses confirme également que les pesticides peuvent favoriser l’apparition de maladies neurodégénératives, comme Alzheimer et Parkinson. 20mm

je ne commente pas, je ne vois pas ce que ça apporterait.