mardi 17 avril 2012

la Fin du Travail (2)

augmentation du nombre de robots entre 2000 et 2011. ou de la robotisation.

ci-dessus voici l'extrapolation du rapport entre les robots et les humains avec les projections les plus récentes des Nations Unies pour la population humaine.  ici

les conclusions de l'auteur : il se dit effrayé. en effet, qui va produire, pour qui, quoi ? il dit craindre un soulèvement de la "classe ouvrière" dépossédée de l'utilité de sa propre existence.


personnellement je ne vois pas de corrélation entre travail et partage des richesses ce qui dépend de choix politiques et sociétaux.
moralement je ne suis pas pour le travail. si les robots s'acquittent des tâches les plus pénibles et dangereuses, les humains peuvent lire et se cultiver (ou faire ce qu'ils veulent) !


il est temps d'investir dans la société du spectacle ! la tv, le cinéma, ...investir dans les "circences". "panem" c'est le sujet.
il me semblerait que "les investisseurs" ne sont pas prêts à nourrir une bande de chômeurs.


surtout s'ils n'arrêtent pas de se reproduire. bientôt 9 Milliards, avec de l'eau pour combien d'entre nous ?

devant tous les humains : les ressources naturelles qui s'amenuisent, la baisse de l'offre de travail salarié donc de salaire, les dettes qui ont été conçues pour être remboursées et qui ne pourront pas l'être, "Big Brother" qui se met en place chaque jour un peu plus, le carcan des "moralisateurs" de tout poil (ex. : religions), les guerres, l'"horreur économique" de la mondialisation sauvage du Kapital: quand l'Argentine nationalise une compagnie pétrolière elle met l'Espagne en faillite (http://jmp.io/EkE)

bref : nous les "petits, les obscurs, les sans grades" ont a intérêt à proposer une organisation et un projet planétaires sinon la dépopulation se fera "en douceur", par la faim et l’absence de possibilité d'avoir accès aux ressources naturelles.