vendredi 27 avril 2012

François Hollande, l'homme du Fédéralisme Européen

on se laisse simplement et doucement pénétrer par l'idée....


une piste, une autre


exit Trichet, Sarko, Merkel. exit l'orthodoxie financière de la BCE et de l'Allemagne.
exit les intérêts des vieux allemands rentiers.
la mode c'est la croissance par :
1) les infrastructures européennes, investissements-travaux sur le compte des états
2) la flexibilité des salariés, la dérèglementation des lois du travail. (régionalisation, le contrat entre parties qui devient supérieur en droit au code du travail, la directive Bolgenstrouphm qui va enfin pouvoir s'appliquer dans toute sa force).


les riches seront plus riches, les pauvres plus pauvres.


Dragui, Hollande ainsi que tous les nouveaux "entrant" c'est le sens de l'histoire. la même vieille histoire.


"Doot" écrit ceci et c'est donc bien ce qui se met en place : le fédéralisme via la dérèglementation du travail :

"Les Pays-Bas ont finalement entériné l'accord pour dérèglementer les lois du travail grâce au soutien de dernière minute aux libéraux des députés chrétiens(!), du centre et écologistes mais sans les populistes, les travaillistes et les socialistes.
Ce sont les consommateurs et les travailleurs qui morflent encore une fois."


Steph écrit ceci et c'est pire que ce que je pensais. division des gens/salariés et trahison des organisations syndicales :

"L'accord compétitivité emploi est le premier essai pour essayer de minorer les salaires. La confédération CGT a réussit à alerter les salariés sur la teneur de cette négociation (on a été le seul syndicat à le faire).

Pour votre gouverne, avant la fin de la négotiation la confédération CGT nous a demandé de prendre contact avec les autres organisations syndicales présentes dans nos boites afin de les faire adopter une motion d'opposition à cette orientation.
Bilan des courses dans ma boite : FO a décliné l'offre..., la CGC a demandé l'avis de sa confédération et a décliné l'offre.
Seul le Délégué syndical CFDT s'est associé à la démarche !

C'est paradoxal au niveau national, la CFDT a déjà le stylo à la main pour signer cet accord dés qu'il reviendra (à l'ordre du jour) d'après les fuites que nous avons à la confédération CGT.
En plus des OS, j'ai ressenti les salariés très peu concernés par cet accord alors qu'il ambitionne de faire sauter le droit du travail français au final ...
Il se passe beaucoup trop de chose en même temps et les gens saturent aussi !!

Pour le moment, après le ramdam de la CGT, le MEDEF a mis en veilleuse cet accord, en attendant certainement les résultats des présidentielles."


steph


c'est vraiment le plus grave de ce qui peut arriver aux salariés français, à part le chômage.