vendredi 30 mars 2012

"nouveaux riches" et barbarie

Les classes moyennes asiatiques qui accèdent à la "société de consommation",  après avoir dézingué les espèces animales comme éléphants et tigres sur leur propre continent se sont "emparé" de l'Afrique et braconnent les animaux sauvages , en s'appuyant sur la misère de ce continent, .

l'article ICI, titre : "des meurtres sauvages".
je ne traduit pas tout, c'est vraiment pire qu'un film d'horreur. pour vendre les défenses d'éléphants par exemple, ils immobilisent l'animal et l'amputent sans anesthésie, bien sur. l'animal met plusieurs jours à mourir dans des souffrances épouvantables. les espèces disparaissent donc dans l'indifférence générale et sans que nous en soyons informés.

les animaux sont juste une marchandise.

comme nous. et ils souffrent terriblement, comme plus de moitié des êtres humains sur cette planète.

ATTENTION : ces meurtres sauvages ne sont là que pour fabriquer des "babioles" à placer dans la vitrine du salon du petit bourgeois ou des sacs à main pour la fête des mères.
Une cargaison d' écaille de pangolin déguisés en nourriture pour chien, interceptée en France et à destination de la Chine. Crédits : les douanes françaises

disparition des espèces sur fond de sauvagerie humaine, d'avidité, de système mafieux (2° économie du monde), de misère.

la misère est vraiment nécessaire au capitalisme qui lui même est indissociable de la mort.