vendredi 30 mars 2012

Les voitures européennes affament l’Afrique

Afin de respecter les normes sur le développement des agrocarburants, les Européens se disputent des millions d’hectares de terres africaines pour y faire pousser des plantes destinées à les produire. Au détriment des cultures vivrières
Stefano Valentino (La Republicca) - 30 mars 2012

 Imaginez la surface de la Suisse – 4 millions d’hectares – entièrement recouverte de plantations destinées à approvisionner des voitures et des centrales électriques. C’est la somme des terres exploitées aujourd’hui en Afrique par les Occidentaux pour la production des agrocarburants. Les Britanniques sont en tête, avec un record de 1,6 millions hectares de terres cultivées, suivis par les Italiens, les Allemands, les Français et les Américains.
 un lien pas de commentaire. chaque jour, c'est plus grave..........................ils sont capables de tout, ne soyons pas complices !
D’après un rapport de l’International Land Coalition, 66% des terres acquises en Afrique visent à produire des agrocarburants, contre 15% seulement destinés à la production d’aliments. D’après ce même document, l’ensemble de la surface occupée par les agrocultures frôlerait les 19 millions d’hectares. Au niveau mondial, la substitution des cultures alimentaires par des plantations énergétiques a contribué à la flambée drastique des prix des denrées alimentaires lors des famines de 2008. Il n’en fallait pas plus pour que les organisations humanitaires tirent à boulets rouges sur l’agroénergie.