jeudi 8 mars 2012

Guerre et Paix au Moyen Orient


L'est de la Libye demande son indépendance
Lors du congrès du peuple de Cyrénaïque, les chefs de tribus et les milices de l'est de la Libye ont demandé, le 6 mars, plus d'autonomie afin de gérer eux-mêmes leur région.
Cette zone qui s'étend de la frontière égyptienne à la ville de Syrte est un territoire majeur de l'exploitation pétrolière (plus de la moitié de la production du pays actuellement estimée à 1 million de barils/jour), son indépendance pourrait éventuellement entraîner une renégociation des contrats avec les compagnies étrangères.

Le Conseil National de Transition (CNT), mis à la tête du pouvoir depuis la destitution du colonel Mouammar Kadhafi, refuse. « Nous ne voulons pas d'un retour au fédéralisme » a annoncé Moustapha Abdeljalil, président du CNT, lors d'une conférence de presse à Tripoli reprise par les médias locaux. Le pays était divisé, à l'époque coloniale, en trois grandes régions la Tripolitaine, le Fezzan et la Cyrénaïque mais ces séparations ont disparu depuis cinquante ans.

Marine Couderette

les compagnies pétrolières se partagent la Libye. d'un côté le désert, de l'autre le pétrole. 
cela s'appelle "diviser pour mieux régner". (d'autres nomment cela régionalisation parfois).

la bonne nouvelle c'est qu'il n'y aura pas de guerre en Iran sauf pour faire monter encore les cours du pétrole par la spéculation sur des tensions internationales fictives. le tableau ci-dessous montre la production pétrolière iranienne déclinante et l'Arabie Saoudite qui supplée à la production iranienne "à la demande". Pour le moment.