lundi 20 février 2012

un monde binaire

près de la moitié de la population mondiale est tributaire de la combustion du bois, des déchets animaux, du charbon ou du charbon de bois pour cuisiner. "c'est souvent des femmes et des enfants qui souffrent le plus de la pollution de l'air intérieur, et qui portent le fardeau de la collecte du combustible à brûler. Au-delà des implications sur l'équité de la santé et le sexe, la combustion de biomasse est également associé à des préoccupations environnementales comme les émissions de carbone et le changement climatique ". ici


La pauvreté énergétique tue plus de gens que le paludisme

l'Eau est une énergie aussi et quand je lis cela :

Le Chili à sec, les mines s’arrêteront-elles ?
La sécheresse record commence à poser problème aux mines chiliennes, grosses consommatrices d’eau, mais également d’énergie hydraulique.
.
Si le courant chaud la Nina persiste, elles vont disputer l’eau à l’agriculture et à la population.

Les réservoirs ne sont remplis qu’à 60% de leurs capacités, prévient le ministère des Travaux publics, et il manque 3,6 millions de mètres cubes pour faire tourner à plein les turbines des barrages hydroélectriques. Par rapport à l’année passée, déjà caniculaire, le niveau a baissé de 13%.

Comme l’industrie minière a des besoins énergétiques en hausse de 6% par an, le fossé se creuse entre l’offre et la demande, là où opèrent les compagnies Anglo American et Codelco. Xavier Olry

on va avoir le choix entre "faim" et "soif". "chaud" ou "froid". 
un monde "on" et un monde "off" . la moitié de 7 milliards sont déjà "off".
encore un petit 30% de plus vers les "off", les réserves suffiront-elles pour 20% de 7 milliards ? pas si sur.  bon on va encore mettre 10 % "off". restent 10% "on". encore trop ?
en tous cas la notion est vite assimilée !