mardi 28 février 2012

Santé par le Jeûne. (trouvaille scientifique).


Un jeûne de deux jours par semaine peut-il soigner la démence ?
 
Cela semble exagéré, mais les scientifiques pensent que couper l’apport des calories peut lutter contre une foule de maladies.
Le jeûne était un traitement médical commun dans le passé.
Dans un avenir proche, votre médecin conseillera deux jours de jeûne par semaine pour empêcher votre cerveau de rétrécir avec l'âge.
Le même conseil pour réduire votre risque de maladie cardiaque, le diabète et même pour lutter contre le cancer.
Le jeûne semble déclencher toutes sortes de changements très sains aux niveaux hormonaux et métaboliques.
Les chercheurs savent depuis longtemps que le jeûne chez les animaux pendant une période prolongée peut les faire vivre jusqu'à 50 pour cent plus longtemps. Ça a été plus difficile à prouver chez les humains, car peu de gens peuvent s'en tenir à ce régime restrictif.
Mais il y a maintenant de nouvelles preuves qui démontrer
que le jeûne occasionnel - qui est beaucoup plus facile à gérer – est plein d’avantages. Jeûner implique de manger entre 500 et 800 calories (l'apport quotidien habituel pour une femme est de 2.000 calories, pour un homme, 2500).
Cet apport minoré semble causer une baisse des niveaux de facteur de croissance d’une hormone liée au cancer et au diabète, ainsi qu'une réduction de «mauvais» cholestérol LDL et des triglycérides (graisses) dans le sang.
Pendant ce temps, les radicaux libres - des molécules néfastes liés à la maladie – baissent sensiblement.
Des études suggèrent aussi que les niveaux des inflammations peuvent baisser. Il est même suggéré que le jeûne protège aussi le cerveau.
 «Tout à coup, de couper de moitié au moins, pour un jour ou deux l’apport calorique déclenche des processus de protection dans le cerveau, explique le professeur Mark Mattson, chef de neurosciences à l'Institut national américain sur le vieillissement.
«C’est semblable à l'effet bénéfique que vous obtenez par l'exercice." Cela pourrait aider à protéger le cerveau contre les maladies dégénératives comme Alzheimer et Parkinson.
Selon les experts, des mécanismes de protection dans le cerveau sont déclenchés lorsque l'apport alimentaire est considérablement réduit.
Dans une étude, a rapporté l'an dernier dans le International Journal of Obesity, un groupe de femmes obèses ou en surpoids a été mis à la diète de 1500 calories par jour tandis qu'un autre groupe a été mis à une diète de 500 calories pendant deux jours, puis 2000 calories par jour pour le reste de la semaine.
Les deux groupes ont eu à manger une saine alimentation de type méditerranéen. «Nous avons constaté que les deux groupes ont perdu environ la même quantité de poids. Les deux ont connu une baisse similaire dans les biomarqueurs qui augmentent votre risque de cancer», explique le Dr Michelle Harvie, une diététiste à l'Université de Manchester, qui a dirigé la recherche.
«Le but était de trouver ce qui était le plus efficace et nous avons constaté que les femmes dans le groupe à jeun (500 calories/jour pendant 2 jours) ont effectivement eu une plus grande amélioration de la sensibilité à l'insuline. Une Sensibilité à l'insuline améliorée signifie un meilleur contrôle des niveaux de sucre dans le sang.
L'année dernière, les chercheurs de l'Université de Newcastle ont déclaré qu'ils avaient inversé le diabète dans un petit nombre de personnes en surpoids en les mettant à une alimentation de 800 calories pendant huit semaines.
Selon un article à paraître dans la revue scientifique « Neuroscience Nature » le mois prochain, la restriction calorique peut protéger les cellules contre les dommages et les rendre plus résistantes au stress.
Les lésions cérébrales peuvent être réversibles par le régime de jeûne de deux jours, même si jusqu'à présent le Professeur Mattson a démontré ces faits uniquement chez les rats. Un essai chez l'homme va bientôt commencer. Il y a des raisons de penser que cela devrait fonctionner.

Mais il avertit que les patients doivent s'en tenir à ce régime/jeûne de 2 jours/semaine, car les symptômes reviennent après deux semaines en cas d’abandon de la diète. (régime).

Le professeur Mattson croit que ces nouveaux régimes de jeûne  pourraient aider à lutter contre notre incapacité à vivre plus sainement. «Cette recherche montre que le vieillissement du cerveau en bonne santé est possible pour la plupart des individus si ils maintiennent une alimentation et des modes de vie sains tout au long de leur vie d'adulte, » dit-il.
Le problème, c'est que nous ne le faisons pas - nos régimes sont trop riches en calories et nous ne faisons pas assez d'exercice, ce qui explique pourquoi, dit-il, les maladies du cerveau telles que la maladie d'Alzheimer sont à la hausse.

«Pour moi-même, je vise environ 1.800 calories par jour, rien de drastique », dit-il. «Au cours de la semaine, je n'ai pas de petit déjeuner ou déjeuner mais un bon repas en soirée. Je sais que ce n'est pas ce que la plupart des diététiciens recommandent, mais ça fonctionne très bien pour moi. "
En attendant, la British Association des diététistes a averti que le jeûne fréquent pourrait augmenter le risque d'ostéoporose et d'infertilité.
Il y a encore beaucoup les scientifiques ne croient pas à l'effet du jeûne. Les experts conseillent toujours de parler à votre médecin avant d'entreprendre un tel régime.
Par Jerome Burne  source


simple, efficace et peu cher !!! ça vaut le coup ! au moins essayer. je pense à ceux qui ne peuvent plus payer 5 fruits et légumes par jour. ce "régime" de 2 jours/semaine est ouvert à tous. au bout de 6 mois on peut facilement en vérifier les effets. Rien à perdre et tout à gagner à faire cela. les asiatiques en général soignent beaucoup de maladies par des périodes de jeûne. 

Miam, Miam !