mercredi 29 février 2012

l'Eglise vent debout contre Obama


L'archevêque de Chicago: 
« Obama va voler ou fermer tous les hôpitaux et les écoles catholiques dans les deux ans »


dans l’Archidiocèse de Chicago, Ville natale de Barack Obama l’Archevêque, a émis un avertissement terrible: si les lois sur l’assurance maladie d'Obama sont autorisées, tous les hôpitaux et toutes les écoles catholiques seront détruits, vendus à des non-catholiques, ou fermé dans les deux ans.
Il dit que l'Église sera "dépouillée de ses institutions, débarrassée de sa  voix au chapitre dans la vie publique, parce que les lois d'Obama sur les assurances- santé obligent les catholiques à agir contre leur foi.
Les règlements qui entreront en vigueur l'année prochaine exigent des organismes de bienfaisance religieux affiliés aux cultes, des hôpitaux et des universités catholiques qu’ils souscrivent une assurance santé pour leurs employés qui inclut la contraception et les pilules du lendemain. Pour les catholiques cela revient à "une coopération matérielle effective» avec un acte qui est objectivement un péché.
Le cardinal Francis George a écrit sur les choix d'Obama de cette semaine:
« Qu'est-ce qui se passera si ces lois et règlements ne sont pas annulés? Une institution catholique, aura l'un des quatre choix:

1) se séculariser, rompre son lien avec l'église, ses enseignements moraux et sociaux et annuler la surveillance de son administration par l'évêque local. Il s'agit d'une forme de vol. Cela signifie l'église ne sera pas autorisé à avoir une voix institutionnelle dans la vie publique.

2) Payer des amendes exorbitantes pour éviter de payer des polices d'assurance qui couvrent les médicaments abortifs, la contraception artificielle et la stérilisation. Ce n'est pas économiquement viable.

3) Vendre l'institution à un groupe non-catholique ou à un gouvernement local.

4) Fermer.

George a mis en garde contre l'intrusion de l'État dans les affaires religieuses depuis longtemps. En 2010, il prédit, "je m'attends à mourir dans son lit. Mon successeur va mourir en prison, et son successeur va mourir en martyr sur la place publique. "

George compare la vision d'Obama de la «liberté religieuse» des États-Unis à celle de l'Union soviétique dans un passage mérite d'être cité longuement:
La liberté de religion est plus que la liberté de culte. La liberté de culte était garantie dans la Constitution de l'ex-Union soviétique. Vous pouviez aller à l'église, si vous pouviez en trouver un. L'église, cependant, ne pouvait rien faire, sauf la conduite des rites religieux dans les lieux de culte, pas d'école, pas de publication religieuse, ni institutions de soins de santé, ni charité organisée, ou  d’œuvre de miséricorde qui découlent naturellement d’une foi vivante. Nous avons mené une longue guerre froide pour vaincre cette vision de la société.
Essentiellement George dit que l'administration Obama remplace la liberté de religion par la vision plus étroite de la «liberté de culte." Vous êtes autorisé à croire tout ce que vous voulez, mais vous ferez ce que l'état vous dit de faire.
La bataille en cours sur la loi Obama de l’obligation des assurances santé a réuni ensemble non seulement les évêques catholiques, mais les administrateurs des universités protestantes et ce aussi dans des poursuites contre le gouvernement.  source B.I., le texte en entier


pas le temps là tt de suite pour un commentaire mais, je n'en pense pas moins !