mardi 14 février 2012

le statut de Spartacus


Sarkozy veut s'attaquer à la réforme du modèle social

 commentaire de Steph, plus bas, mais avec lequel je suis totalement d'accord !!! Steph précède ma pensée :

"cela ne m'étonne pas ... c'est le but ultime des libéraux. La notion de statut a été arrachée de haute lutte ! la Suisse a déjà supprimé ses fonctionnaires..

En France, ce sera plus dur mais le seul statut qui va rester de toute façon si on bouge pas notre gros C*l c'est celui d'esclave et celui-ci tout le monde y aura droit avec ses avantages acquis jusqu'à la mort !"

steph


dans les Échos ICI :

 "Selon plusieurs sources, le chef de l'Etat était prêt à proposer une vaste réforme mettant fin au statut actuel -et à l'emploi à vie -pour les nouveaux recrutés de l'Etat. Les fonctionnaires en poste n'étant pas concernés. Une mesure explosive, faisant suite à cinq années de réduction drastique des effectifs, avec le non-remplacement de un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, mais que l'Elysée a fermement démentie hier."

effectivement, l’Élisée a lancé un hameçon. ça n'a pas pris, nous dit-on, c'était une blague. mais c'est dit ! je garde en mémoire les propos de Balladur en 1995 concernant les retraites. il disait peu ou prou "les retraites par réversion ne seront pas payées pour la prochaine génération. il faut prendre des contrats par capitalisation pour faire un complément retraite, ETC..........."

et aujourd'hui, non seulement les prochaines retraites par réversion vont être durement amputées, comme elles le sont déjà depuis déjà 5/6 ans (dans l'indifférence générale...???) et de plus en plus, mais encore les systèmes d'assurances vies/contrats privés, etc vont être pillés. et même si les banques ne se "servent pas directement sur nos comptes" le pouvoir d'achat qui diminue, l'inflation et les factures énergétiques (plus tout le reste) feront mécaniquement ressembler les économies de français à un bas de laine annexé sur le $ de 1929.

la bonne nouvelle c'est que nous sommes prévenus ! et là, comme pour Balladur avec ses "petites retraites" on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas.

un peuple d'esclaves, oui ! qui va "se former" pour éventuellement travailler...au Maroc ?
c'est là où nous en sommes. MAIS, personne ne bougera, car personne n'a bougé et franchement qu'est ce qu'il faut de plus ?

et là, j'arrive à la question des syndicats. SOCIAUX-TRAITRES ! le peuple sans mot d'ordre et sans organisation se transforme en individus "en troupeaux" pas en légions.


à noter Spartacus est nu ! la fonction publique et tout le secteur privé qui je pense est "à bout".
la stratégie du choc fonctionne à fond. le deal c'est "700 euros ou rien !". si on compte tous les temps partiels obligés, je ne dois pas être si loin.
la peur de quoi ? de pire ! pire c'est ................quoi, finalement ? là tout de suite je ne sais pas mais peut être et surement je manque d'éléments.