mardi 28 février 2012

Chaos Climatique


Le changement climatique va secouer  la terre. (au propre).
 
Le changement climatique ne concerne pas seulement les inondations, les sécheresses et les canicules. Il donne aussi  des volcans en éruption et des tremblements de terre catastrophiques, affirme Bill McGuire à Londres.
Les différentes composantes physiques de notre planète, l'atmosphère, les océans, et la terre solide, ou géosphère,  s'entremêlent et interagissent.
La preuve est faite, cependant, que notre planète est un animal incroyablement compliqué, qui réagit à un climat en pleine mutation de toutes sortes de façons différentes. Quelques-unes claires et prévisibles, d'autres carrément invraisemblables. Dans cette dernière catégorie on trouve les réponses multiples de la géosphère au dérèglement climatique.

Le monde que nous habitons a une croûte externe qui est extrêmement sensible au changement. Alors que la croûte terrestre peut paraître sûre, les calamités géologiques qui se produisent avec une régularité alarmante confirment que ce n'est pas le cas. En Grande-Bretagne, nous ne pouvons que revenir à Avril 2010,  Eyjafjallajokull et au Japon, mega-quake et tsunami, la plus grande catastrophe naturelle jamais vue.

À la lumière de ces événements, il semble approprié d'imaginer la terre sous nos pieds comme un géant endormi qui tourne et se retourne périodiquement en réponse à divers stimuli. Les changements dans l'environnement font partie de ces stimuli.

Les énormes changements environnementaux qui ont accompagné l'évolution rapide du réchauffement de notre monde touchent l’ensemble de notre planète, le sol et les mers comme l’atmosphère.
L’eau de fonte des calottes glaciaires a dû aller quelque part, quand leurs surfaces ont diminué, de sorte que les océans ont augmenté.
Un volume gigantesque d'eau est retourné vers les océans. Cela a causé une flexion de la croûte terrestre en marge des bassins océaniques sous le poids énorme ajouté. Un chaos géologique.

Notre planète est une fois de plus dans les affres d'une transformation climatique extraordinaire, cette fois ci provoquée par les activités humaines. De toute évidence, la terre de l'aube du 21ème siècle ne ressemble guère au monde glacé d’il y a 20.000 ans. En Alaska, où le changement climatique a augmenté les températures de plus de 3 degrés dans le dernier demi-siècle, les glaciers fondent à un rythme effarant, certains ont perdu jusqu'à un kilomètre d'épaisseur dans les 100 dernières années.  

Le poids supplémentaire à supporter par la croute terrestre qui en découle donne une activité sismique accrue dans les dernières décennies.
Il y a peu de raisons d'être optimiste, les émissions ont augmenté près de 6 pour cent en 2010, lorsque l'économie mondiale a bien stagné. Notre réponse à l'accélération du changement climatique continue à être systématiquement asymétrique, en ce sens qu'elle est bien en dessous du niveau que la science déclare nécessaire si nous voulons avoir une chance d'éviter ses conséquences dévastatrices.

La croûte sous la calotte glaciaire du Groenland est déjà rebondie en réponse à une fonte rapide, offrant la possibilité - selon des chercheurs - pour de futurs séismes, comme pour se soulager de sa charge supplémentaire. La possibilité existe que ces phénomènes sous-marins puissent déclencher des tsunamis et des glissements de terrain capables de menacer au refroidissement des côtes nord de l'Atlantique. On peut prévoir aussi  une élévation spectaculaire de l'activité des glissements de terrain dans les Andes, l'Himalaya, les Alpes européennes et partout ailleurs, ceci car  la glace et le pergélisol qui soutiennent de nombreuses montagnes fondent et/ou dégèlent.
La dernière chose dont nous ayons besoin c’est que le géant souterrain assoupi se réveille. À une époque où 220.000 personnes supplémentaires par nuit font la queue à la soupe populaire (monde), où les ressources d'énergie, d'eau et de nourriture sont soumises à une pression sans cesse croissante, et où les effets débilitants du changement climatique d'origine anthropique sont de plus en plus présents dans notre monde et dans nos vies.


la terre va s'ébrouer et on tombera dans l'oubli intersidéral !source