jeudi 26 janvier 2012

XXI° siècle, fin du travail

tous au chômage. pas si mal.  les économistes et les futurologues nous prédisaient une «société des loisirs». ces prédictions faites dans les années 1970 étaient probablement utopiques. On voyait même des titres de livres comme: travailler deux heures par jour!
 Autrefois liée aux gains de productivité, la quête du temps libre et du farniente...
--------------------------

Dans une sombre analyse publiée à la veille du sommet des dirigeants du G20, l’Organisation internationale du Travail (OIT) déclare que l’économie mondiale est sur le point d’entrer dans une nouvelle récession de l’emploi, plus profonde, qui va retarder d’autant la reprise économique mondiale et qui pourrait déclencher de nouveaux troubles sociaux dans un grand nombre de pays. source

---------------------------------Mais :

La Fédération internationale de la robotique en est certaine, nos amis les robots vont générer plus d’un million d’emplois d’ici à 2016.
C’est une étude de Metra Martech, intitulée "impact positif des robots industriels sur l’emploi” qui pousse la Fédération internationale de la robotique (IFR) à le déclarer : la robotique constituera un des principaux moteurs de la création d’emploi dans les cinq prochaines années.
Selon cette étude, le million de robots industriels actuellement en service ont été directement liés à la création de près de trois millions d’emplois. Le développement de l’utilisation des robots dans les cinq prochaines années entraînera, selon les mêmes mécanismes, le recours à un million de postes supplémentaires, hautement qualifiés dans le monde. Toujours selon Metra Martech, on retrouvera ces emplois dans les industries les plus critiques actuellement : l’électronique grand public, l’agroalimentaire, les énergies renouvelables ou encore la fabrication de batteries de nouvelle génération.
Cette étude va même plus loin, avançant qu’outre ces emplois directement liés à l’usage de robots dans les usines, cette tendance devrait permettre de sauvegarder un grand nombre d’emplois indirects à travers le monde, jusque dans les restaurants… L’argument est discutable, puisque, robots ou pas robots, les humains continueront, espérons-le, de manger tous les jours.
"La robotique va faire des incursions dans les grandes industries de services, en particulier les soins de santé, où une population vieillissante aura besoin des services de soutien, pour lequel les fournisseurs de soins humains seront trop peu nombreux à fournir. Les robots vont également jouer un rôle important dans le transport et la fourniture de services à domicile. Les robots vont également contribuer à protéger les maisons et bureaux, de frontières sûres et surveiller l'environnement à la fois dans la routine et des opérations d'urgence", indique l'IFR.
 La prochaine génération de la robotique nous met à l'aube d'une nouvelle hausse de l'emploi dans l'industrie de la robotique lui-même. Les auteurs du rapport estiment que 300.000 personnes sont déjà employées dans le secteur de la robotique industrielle et que 45 000 personnes supplémentaires seront requis par l'industrie dans les cinq ans. Le secteur de la robotique de service devrait croître encore plus vite que le secteur industriel à moyen terme et pourrait être elle-même une source majeure d'emplois futurs. 
http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&ved=0CEMQFjAC&url=http%3A%2F%2Fwww.ifr.org%2Findex.php%3Fid%3D59%26df%3DMetra_Martech_Study_on_robots.pdf&ei=MTohT6nSNMKSOoXBqb8I&usg=AFQjCNF4ZSiRoqWEi0UB_ceFQzw7Vx-VHg&sig2=VPrVoKbm0gLYQbtPW1npHg  metra martech

le résumé  les chinois on commencé


donc + ou - de robots ?