jeudi 26 janvier 2012

Qui sera président de ...l'Europe ?

la "Grèce" permet à A. Merkel de demander plus d’Europe et l'abandon des souverainetés nationales.
(hier). et Cameron le fait aujourd'hui :" He said it was difficult to have a single currency without deep financial integration between countries, collective debt and a strong central bank behind it.
"Currently it's not that the eurozone doesn't have all of these, it's that it doesn't really have any of these," he said, drawing laughter from the audience." source 


la Grèce nous fait peur, elle est désignée responsable de la perte de nos assurances vies, de nos dettes abyssales, des "trous" dans nos systèmes sociaux,  du chômage, de nos séparations amoureuses, de tout ce qui nous touche négativement. (n'oublions pas, avec "le fameux effet domino", ça peut être pire !).


Merkel et Cameron nous donnent la solution : on oublie les états nations et miraculeusement via la BCE et le regain de confiance "des marchés" la croissance revient et avec elle la sérénité, la beauté et les cloches de Pacques !


nous sommes murs pour tomber dans le panier rembourré du continent ingérable mais qui ne demande qu'à l'être. par qui ? pas de souci : après 2/3 petits arrangements et 2/3 petits impôts fédéraux, un passeport avec couronne étoilée et un euro bien géré, le super président élu (bien sur !) et ses gouverneurs de régions (Allemagne, France, Italie...+ 24) nous aurons fait oublier ce qui nous semblait inoubliable !!


la Grèce ce n'est pas le "talon d'Achille" de l'Europe, c'est son "Cheval de Troie" !
(tout va bien !)