lundi 23 janvier 2012

agences de notation, indifférence générale !

(Dow Jones)--L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's a abaissé lundi les notes de contrepartie de quatre banques françaises, nouvelle conséquence de sa décision mi-janvier de retirer à la France son triple A.
Standard & Poor's a annoncé avoir abaissé d'un cran la note de Groupe BPCE, de Société Générale et de Crédit Agricole , à A avec une perspective stable. L'agence de notation a également abaissé d'un cran la note de contrepartie de la Caisse des Dépôts et Consignations à AA, avec une perspective négative.
En réaction à ces déclassements, le ministre des Finances François Baroin a déclaré que plus le temps passait, plus il avait tendance, à l'instar des investisseurs et des observateurs, à prendre du recul par rapport aux décisions des agences de notation, en particulier à celle-ci. 

Standard & Poor's a indiqué que les déclassements annoncés prenaient en compte le critère reliant les banques d'importance systémique aux notes souveraines, ainsi que son évaluation du profil de crédit des banques en tant qu'entités indépendantes.
L'agence de notation a par ailleurs confirmé les notes de BNP Paribas (BNP.FR, BNPQY) et de Crédit Logement, dont les perspectives étaient négatives.
Les six banques ne sont plus sous surveillance en vue d'un éventuel déclassement.investir

et rien !!!! comme la Grèce, rien ! 
simplement parce qu'on ne note pas les bonnes choses !!! aucun intérêt ! ça se passe ailleurs, c'est tout !....Où ?????