lundi 26 décembre 2011

épicerie, pharmacie, j'hésite !

Vous avez raté le brevet des collèges ? !

un vrai métier vous attend !! un marché gigantesque ! 


"chaque être apparemment bien portant est un malade qui s’ignore".


 Une question reste pourtant en suspend : comment des médicaments officiellement autorisés peuvent-ils se retrouver dans la rue ? Des professionnels de la santé sont-ils de mèche avec la mafia du bitume ? « Nous avons écho de telles pratique » nous confie Docteur Sery avant de conclure « vu les médicaments autorisés que ces femmes revendent, il est claire que certains docteurs ou grossistes font sortir des médicaments du circuit officiel pour alimenter le circuit officieux ». Si de bons médicaments se retrouvent sur le marché à même le sol avec la bénédiction de certains grossistes et docteurs pourquoi donc s’approvisionner dans les officines conventionnelles ? « Je choisi la pharmacie parce que je veux protéger ma santé et surtout parce que j’ai les moyens » affirme Beugré Richard un Ivoirien croisé dans une pharmacie d’Abidjan. Pourtant Beugré Richard ne condamne pas ses concitoyens qui se ravitaillent dans la rue. Il estime que c’est faute de moyens que l’Ivoirien se rabat sur les médicaments de rue. Il interpelle les autorités pour que le prix des médicaments soit revu à la baisse pour soulager les populations appauvries par 10 ans de crise. source

En France la sécu rembourse qui ? à la fin ?

La Chine et l'Inde contrôlent 80 % de la production de principes actifs. Une dépendance qui pose la question de la qualité et de la disponibilité des traitements.
 Y aura-t-il bientôt une pénurie de médicaments dans les pharmacies françaises ?
 Pour l'heure, les difficultés concernent surtout des traitements hospitaliers peu connus du grand public, tels des produits de diagnostic (Technétium 99) ou des anticancéreux (Caryolysine). Mais à terme, la menace sur les officines est réelle. En cause, des problèmes de gestion des stocks de la part des labos, mais surtout la réduction et la concentration croissante des sources d'approvisionnement dans les pays émergents. lire tout
Une baisse de qualité6 : De 1 à 3 % des médicaments fournis par les pharmacies hospitalières et les officines seraient falsifiés7. Un rapport européen récent8 constate en effet une "augmentation alarmante" des médicaments falsifiés, y compris dans le circuit légal. Du fait de leur absence d'efficacité, voire de leur toxicité, leurs composants, "de qualité insuffisante, falsifiés, mal dosés ou encore absents" représentent "une grave menace pour la santé publique". tout Lire

Bref, n'oublions pas de faire des stocks d'Aspirine avec ceux de pâtes.

une idée cadeau : l’attirail du petit chimiste !