samedi 15 octobre 2011

Wendy Vs Moi


Bourges : Le forcené parlait de la fin du monde en 2012.
Hier une amie m’a dit que j’étais trop négative et que je la rendais malade ainsi que la planète.
Elle m’écrit un mail, me disant que je « suis mauvaise pour sa santé et celle de la planète ».
Dans notre univers infini donc, je la rends malade et je rends cette planète malade par ma négativité.
Je lui envoie plusieurs mails lui demandant en quoi et pourquoi j’étais négative. Pas de réponse claire. Rien. Et cela me fait souffrir.
A la fin de la journée je reçois une explication lapidaire de deux lignes évoquant les images choquantes de la drogue « crocodile » russe que j’ai publié sur mon blog de « Wendy ».
Ces images seraient le reflet de ma négativité qui rendrait tout le monde malade au niveau planétaire.
Peut-être, je ne sais pas. Possible, tout est possible.
Je tiens à préciser que si j’ai passé l’ « info ». C’est que je pressens que dans cette période de misère rampante ce genre de substance toxique a de l’avenir. Et qu’un homme informé en vaut deux !
L’essentiel de cette triste histoire, ce qu’il m’en reste ce matin, c’est que nos échanges par mails se sont faits sous nos véritables identités.
J’ai perdu une amie, sous ma véritable identité ce qui m’a fait très mal au cœur. Ce, parce que j’ai un blog qui n’exprime qu’une partie de moi.
Je ne suis pas réductible à mon blog ! J’ai une « vraie vie », de la chaleur humaine, des soucis, des joies, des projets, des impôts, des activités lucratives et d’autres encore, des vieux amis, je mange, je bois, je dors, j’aime, je souris, je suis fâchée….PAS WENDY !
Wendy est une part de moi, sur un écran, statique. L’image de Wendy c’est la fée clochette, avec ses ailes et son si joli costume avec lequel bien sur je ne sors pas faire mes courses !
Dans cette « perte de quelqu’un qui m’était cher » je note que c’est Wendy la « fautive ».
Wendy a blessé et « Moi » j’ai perdu une amie.
Insensé ? OUI ! Il y a dans cette histoire un vrai problème « identitaire ».
Pourquoi mon amie a-t-elle choisi ma  véritable identité  pour m’exprimer son rejet quant à un billet sur le « blog de Wendy » où je ne censure aucun commentaire ?
Parce qu’il y a confusion. Confusion dans les esprits. Assimilation entre l’expression sur un blog et la vie réelle.
Ce qui prouverait éventuellement que les blogs ne sont là que pour remplir le quotidien désœuvré et névrotique des « NO-LIFE ».
N’ayant pas de vie réelle passionnante, voire des vies inexistantes, leurs « avatars » vivent pour eux.
Comme si Wendy pouvait vivre pour moi ! Elle ne peut avoir ni amis, ni amants, ni percepteur, ni parents…ni peine, ni joie. Wendy n’est rien, juste une petite extension de moi qui l’utilise comme moyen d’expression. Et encore d’expression plus que partielle !
Nous qui écrivons un blog, sommes-nous simplement des geek nombrilistes, trop souvent millénaristes, avec une tendance au messianisme, à la limite de la bonne santé mentale ? Le tout dans une lutte de pouvoir effrayante qui atteindrait son paroxysme dans la lecture quotidienne de nos « statistiques »  de fréquentation ?
J’ai eu beaucoup de peine. J’ai eu mal au cœur, vraiment et profondément.
Surtout avant que je ne comprenne que « Wendy » avait remplacé « mon Moi réel» dans l’affect de mon amie.
En fait : ça fait peur ! « Wendy » a été capable de « M »’oblitérer dans le cœur et l’esprit de cette amie.