lundi 17 octobre 2011

Credo


"Li Yingsheng, a professor at the School of Sociology and Population Studies of Renmin University of China, said that such cases showed that morality is lagging behind economic development in the country."
source 

la non assistance à personne en danger, un truc qui a de l'avenir.
aujourd'hui en Chine, demain chez nous ?
sur la vidéo en lien simplement de l'indifférence. Rien. ni compassion, ni gène,même pas un regard. RIEN.


le rien qui sous-tend notre société de consommation. nous vivons dans ce rien. 
nos vies ont la valeur de multiples rien(s) mis bout à bout et comptabilisés.
si on retire la "fiche comptable" de nos existences, il reste tout.
Logique ! TOUT. enfin, je crois !

j'oubliais : c'est B.I. qui, le plus souvent, m'informe sur la Chine, ses villes fantômes, ses "sujets" fantômes.
je trouve rarement ailleurs des infos sociétales concernant la Chine.
il serait bon d'aller y faire un tour, je pense. B.I.

surtout si, comme je le pense, les américains ont transféré leurs capitaux vers la Chine pour en faire la plus grande puissance mondiale et jouer sur ce "non-dit" et l’ambiguïté.
en fait je pense que les USA ont fabriqué cette Chine là. ils ont maintenant la main mise sur la planète entière et ses ressources.
cela n'engage que moi et peut être du à ma paranoïa grandissante.
mais quand l'euro, créé de toute pièce par les us laisse la place au Yuan, sans même un mot....je me dis que le système mute tranquillement redistribuant les cartes à ses joueurs de prédilection pendant qu'en Europe on ne "s'autorise même plus à penser".
le rêve doit précéder l'action. 
je ne rêve pas et l'action appartient aux marchés. (déf.).

"je ne sais pas ce qu'il faut faire mais il faut faire quelque chose !" :  
Mussolini, à qui je laisse le dernier mot !