mercredi 19 octobre 2011

CDS/ France : un record Guiness !

Nouveau record entre les taux des obligations françaises et allemandes :



La bourse de Francfort le 12 septembre 2011
© AFP  Daniel Roland
L'écart entre le taux des obligations d'Etat françaises à 10 ans et celui des titres d'Etat allemandes de même maturité a atteint mercredi un niveau inédit depuis la création de la zone euro, les écarts avec le Royaume-Uni, Finlande et Pays-Bas affichant aussi des records.
Vers 10H00 (08H00 GMT), l'écart (spread) entre les taux des titres français (OAT) et allemands (Bund) ressortait à 114 points de base (1,14 point de pourcentage), après avoir atteint 112 points mardi.
Si l'écart a franchi mardi pour la première fois un point de pourcentage depuis la création de la zone euro, il reste encore à bonne distance du record absolu sur ces vingt dernières années, enregistré à 133 points en août 1992.
Le mouvement fait suite à l'annonce de l'avertissement lancée par l'agence Moody's sur la France. Lundi soir l'agence a annoncé se donner trois mois pour déterminer si sa perspective "stable" était toujours justifiée au vu de la dégradation de la situation économique.
Sanctionnée par le marché, la France a également battu mercredi un record absolu d'écart de taux avec d'autres pays notés aussi AAA comme le Royaume-Uni (69 points de base), la Finlande (64) et les Pays-Bas (69).
Tous ces pays bénéficient aujourd'hui de taux d'intérêt moins élevés que la France, signe qu'ils peuvent emprunter à de meilleures conditions.
Quant aux CDS, les contrats d'assurance contre le défaut de remboursement, sur la France, ils ressortaient en baisse, à 178 points de base, contre 185 la veille.
Cela signifie que pour s'assurer contre le défaut de paiement de l'Etat français sur une dette de 10 millions d'euros à échéance de cinq ans, un investisseur devra s'acquitter de 178.000 euros par an.
La France est l'entité, publique ou privée, qui concentre le plus important volume de CDS au monde, après avoir détrôné l'Italie durant l'été.
Au 14 octobre, un total net de 24,5 milliards de dollars de CDS était en circulation, selon la Depository, Trust and Clearing Corporation (DTCC), géant mondial des opérations dites post-marché (réconciliation des ordres, compensation, information).( boursorama/AFP)

je  trouve que ce résumé est clair.
notre pays fonce vers le "Sud", sans pour autant en avoir le soleil !
La bonne nouvelle comme le dit "Steph", plus bas c'est que Nibiru ne se décide pas à percuter le Limousin ou la Côte d'Azur.
le seul revenu des français va dépendre du tourisme.
tant que les hôpitaux fonctionneront, ainsi que la poste et les transports. 
la saison touristique en Grèce, comme en Tunisie ont été déplorables. 
les mêmes causes entraînent les mêmes effets.