samedi 17 septembre 2011

les musulmans invisibles

France herds Muslim faithful off streets after prayer ban

16 September 2011
Agence France-Presse
PARIS, 16 SEPT: A ban on praying in French streets came into effect today, with thousands of the nation's Muslim faithful being moved to temporary alternative spaces for their day of prayer.
source
 photo du passé ? à suivre :


France/islam : prières interdites dans la rue, nouveaux lieux de culte

AFP
PARIS, 16 sept 2011 (AFP) Les autorités françaises, qui ont interdit les prières de fidèles musulmans dans la rue à compter de vendredi, ont ouvert de nouveaux lieux de culte, notamment à Paris, pour mettre un terme à cette pratique devenue objet de polémiques politiques.
Quelque 2.000 personnes se sont pressées pour la prière hebdomadaire en ce nouveau lieu de culte provisoire, situé boulevard Ney près du périphérique, qui avec ses deux salles de 750 m2 et 600 m2, peut accueillir près de 2.700 personnes, selon la préfecture.
L'imam de la mosquée de la rue Polonceau, Moustapha Hamdaoui, s'est félicité des nouvelles dispositions : "Cela soulage. Nous avons entre 2.500 et 3.000 fidèles et les gens n'aiment pas prier dans la rue, sous la pluie ou sous le soleil", a-t-il dit.
A Marseille, dans le sud de la France, les autorités avaient elles aussi annoncé jeudi "la mise à disposition provisoire" d'un espace, d'une superficie de 1.000 m2.
"La plupart des associations gestionnaires de mosquées ont réussi à trouver des solutions permettant désormais d'éviter ces pratiques. En revanche, un petit nombre d'entre elles ne semblent pas pouvoir faire face à l'afflux des fidèles dans des locaux trop exigus", a expliqué la préfecture.
Déjà, deux nouvelles Grandes mosquées avaient ouvert début août à Strasbourg (est) et Villeneuve-d'Ascq (banlieue de Lille, nord). source

Division, tension et guerre de religion : la France interdit les prières, les Pays-Bas interdissent la burqa



Les musulmans qui, faute de lieux appropriés, prient dans les rues de quelques villes de France, font l’objet depuis plusieurs mois de critiques du chef de l’extrême droite Marine Le Pen et de plusieurs responsables du parti présidentiel de droite UMP.
Mme Le Pen avait soulevé un tollé en décembre en semblant faire un parallèle entre ces «prières de rue» et l’occupation de la France par l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.
La France compte de cinq à six millions de musulmans.

Les Pays-Bas interdissent le port de la burqa
«Il va y avoir une interdiction générale du port de vêtements couvrant le visage en public», a annoncé le ministère néerlandais de l'Intérieur dans un communiqué publié à l'issue du conseil des ministres. Photo: Michel Gangne, Archives AFP

Le gouvernement néerlandais a décidé vendredi d’interdire la burqa aux Pays-Bas, conformément à l’accord de gouvernement soutenu par le parti d’extrême-droite de Geert Wilders, a annoncé le ministère néerlandais de l’Intérieur.