dimanche 11 septembre 2011

Début de la Faim en Europe, Fin du F.N.

  • AFP le 10/09/2011 

Les associations inquiètent pour l'aide alimentaire européenne :




Des personnes se ravitaillent le 1er décembre 2008 au Resto du Coeur de Mondeville.
© AFP/Archives  Mychele Daniau

L'aide alimentaire européenne, qui bénéficie à 13 millions de pauvres, va fondre brutalement en 2012, avant une possible disparition, si l'Union européenne ne rallonge pas le 20 septembre un budget drastiquement réduit, alertent les associations.
En pleine crise économique, il faudrait alors s'attendre à "une catastrophe humanitaire en 2012 et 2013", a alerté jeudi Olivier Berthe, le président des Restos du Coeur, interrogé par l'AFP.

C'est la conséquence d'un arrêt rendu en avril par la Cour européenne de Justice (CEJ) qui a annulé une partie du réglement organisant le financement du PEAD: elle a jugé que le dispositif d'origine, créé en 1987, a dérivé.
Pour assurer l'aide alimentaire des plus pauvres, l'UE devait alors puiser prioritairement dans les stocks de produits agricoles, dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC).
Mais avec leur diminution, elle a acheté de plus en plus de produits sur les marchés, avec de l'argent de la PAC. A tel point que ces achats sont devenus plus importants que l'utilisation de denrées stockées.
"Pour 2012, la décision est déjà prise, donc la seule chose à espérer, c'est une mesure compensatoire" qui comblerait le manque de financement.


"Sur les 1,3 million de personnes auxquelles nous apportons chaque année une aide alimentaire, on ne pourra plus aider 520.000 d'entre elles", estime Jean-Louis Callens, du Secours Populaire français.
Et en ces temps de rigueur budgétaire, les associations imaginent mal les Etats mettre la main à la poche pour compenser les fonds européens disparus.  source


les européens iront donc manger au Maghreb. 
ou mieux y émigreront :

Après le "printemps arabe", le G8 double son aide à quatre pays :




Ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales lors du G8 de Marseille le 10 septembre 2011
© AFP  Gerard Julien
Les grandes puissances du G8 et les organisations internationales ont annoncé samedi à Marseille, dans le sud de la France, leur intention de doubler leur aide financière au "printemps arabe", promettant de débloquer rapidement un soutien qui tarde à se concrétiser.

L'aide globale du G8 et de neuf institutions internationales (FMI, Banque mondiale, banques régionales et fonds arabes) pourrait ainsi atteindre près de 80 milliards de dollars entre cette année et 2013, au lieu des 40 milliards annoncés en mai lors du lancement de ce Partenariat de Deauville.

Outre les autorités issues des révolutions égyptienne et tunisienne, membres du partenariat depuis le début, deux autres pays, la Jordanie et le Maroc, bénéficieront de ces aides.
Selon les mots de la directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde, il s'agit de "soutenir et accompagner un mouvement historique de transformation profonde de toute une région du monde".

lire : les européens iront dans les pays sus-cités construire des églises.
pour mieux transformer en profondeur cette région du monde et accessoirement faire 3 repas par jour.
Bien qu'aucun calendrier précis n'ait été fixé, François Baroin a jugé que les fonds devaient être "décaissés dans les meilleurs délais".
"Ce ne sont pas des paroles (...) c'est du concret, c'est du rapide", a insisté le ministre français. source

c'est ça la globalisation, l'échange des biens et des PERSONNES.
gageons que ces pays seront ravis d'accueillir les affamés chômeurs européens de culture judéo-chrétienne. merci par avance (6 mois ?).