lundi 22 août 2011

Nationalisation de la Société G. et des autres en vue

Auj. à 08:54
(AOF) - Le titre Société Générale a enregistré la semaine dernière une baisse de 14,12% ; l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC 40. L'ensemble du secteur bancaire a été attaqué alors qu'un article du Wall Street Journal affirme que la Fed s'inquiète des capacités de financement des filiales américaines des établissements européens. Les craintes sur la croissance mondiale pèsent également sur le secteur. L'AMF (Autorité des marchés financiers) a récemment annoncé l'ouverture d'une enquête sur les rumeurs de marché qui ont nui à la Société Générale la semaine dernière.

C'est l'établissement bancaire qui avait lui-même demandé au gendarme de la bourse d'enquêter sur l'origine de ces rumeurs.

La semaine précédente, Société Générale a perdu jusqu'à 22,5% en séance sur fond de très forte volatilité. Le titre avait été pénalisé par des rumeurs concernant sa solidité financière. Certaines de ces rumeurs concerneraient un plan de sauvetage de la banque avec une nationalisation de l'établissement.
La banque de La Défense avait démenti dans un communiqué formellement les rumeurs concernant sa supposée fragilité financière. Dans ce document, Société Générale évoquait notamment sa performance solide au mois de juillet et au début du mois d'août et soulignait son approche prudente face au risque.

Credit Suisse avait à cette occasion renouvelé sa recommandation Neutre et son objectif de cours de 47,70 euros sur Société Générale.
source

pour éviter le chaos dès septembre. ...