dimanche 21 août 2011

Diplomacie ou Défense. ministères en question. (c'est une blague !)

en Égypte puis en Israël :


CISJORDANIE. L'armée israélienne arrête 120 cadres du Hamas 

"Risque d'escalade"
La Ligue arabe se réunira d'urgence dimanche pour discuter de la situation dans la bande de Gaza après la reprise du cycle de violences entre Israël et Gaza, a indiqué samedi le secrétaire général adjoint de l'organisation, Ahmed ben Helli.
Le Quartette pour le Proche-Orient, qui comprend les Etats-Unis, la Russie, l'Union européenne et les Nations unies, a mis en garde samedi contre un "risque d'escalade" après les violences à Gaza ou à partir de ce territoire, tout en appelant à la "retenue".
Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a eu des contacts samedi avec le chef des renseignements égyptiens, Mourad Mouafi, pour faire stopper "l'agression israélienne", selon un communiqué du mouvement islamiste.
De son côté, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a réclamé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation à Gaza.
Le Nouvel Observateur - AFP  article complet


ET :
"A bas Israël !"
Plusieurs centaines de personnes ont manifesté vendredi soir devant l'ambassade d'Israël au Caire en demandant l'expulsion de l'ambassadeur israélien.
Rassemblés devant l'immeuble jouxtant celui de l'ambassade, les manifestants scandaient: "Sinaï, Sinaï. A bas Israël, le peuple veut que le drapeau [israélien] soit descendu, l'ambassadeur dehors !"
Le Premier ministre égyptien Essam Charaf avait affirmé dans un message publié sur sa page officielle sur Facebook que "le sang de l'Egyptien est trop cher pour être versé sans réponse". "Notre glorieuse révolution a eu lieu pour que l'Egyptien puisse regagner sa dignité à l'intérieur comme à l'extérieur, et ce qui était accepté dans l'Egypte d'avant la révolution ne le sera plus dans l'Egypte d'après la révolution", a-t-il ajouté. article complet

ET :
Dans un message sonore diffusé pendant la nuit par la télévision officielle, le colonel Mouammar Kadhafi a exhorté ses partisans à "marcher par millions" pour "libérer les villes détruites".
Qualifiant les rebelles d'"agents, de traîtres et de rats" qui "profanent les mosquées", il a ajouté qu'ils étaient "des agents du (président français Nicolas) Sarkozy qui veut prendre le pétrole libyen".
Le Nouvel Observateur - AFP

ET :

Libye/Villepin: l'Élysée informé

AFP Publié

Selon Le Journal du Dimanche, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé étaient informés des négocations menées par Dominique de Villepin sur la crise libyenne. L'ancien premier ministre était le week-end dernier en Tunisie afin de discuter avec des membres de la rébellion et du régime de Kadhafi.

La présidence de la République avait indiqué mardi ne pas avoir mandaté Dominique de Villepin.


Selon
Le Parisien, l'ancien patron du Quai d'Orsay entretient des rapports privilégiés avec Béchir Salah Béchir, le secrétaire particulier de Mouammar Kadhafi. Villepin aurait déjà effectué de nombreux aller-retours dans la région pour trouver une issue au conflit.

 le figaro

je laisse le tout à votre sagacité. une carte de la région peut être ?
une carte de 2005 "chercher Charlie"