dimanche 17 juillet 2011

pas de Vacances ? : Armez vous (de Patience) !

Les destinations maudites

Variation des réservations des voyages à forfait entre 2010 et 2011 
Thaïlande: - 17% 
Indonésie: - 22% 
Maroc: - 38% 
Tunisie: - 61% 
Egypte: - 68% 
Jordanie: - 90% 
Depuis janvier, 1,3 million de Français ont renoncé partir en vacances à l'étranger.
article complet

Révolutions arabes, catastrophe de Fukushima, attentat de Marrakech... Les professionnels du voyage accusent le coup. Au coeur d'une année noire....

C'est l'été de toutes les braderies, où s'affichent pêle-mêle une croisière en Egypte à 500 euros, un séjour à Marrakech à 399 euros ou une semaine à Hammamet pour 299 euros. Cette folle surenchère à la baisse, d'une ampleur inégalée depuis dix ans, fait le bonheur des vacanciers retardataires. Elle n'en est pas moins le signe d'un malaise profond du secteur du tourisme, qui, depuis un an, n'a pas été épargné. Une vraie série noire !  
L'enchaînement des événements a été totalement improbable. A peine le tourisme s'était-il remis de la tempête financière de 2008, qu'un volcan au nom imprononçable a réduit à néant les espoirs de retour aux bénéfices. Les voyages reprenaient à peine des couleurs à l'automne 2010 que de malheureux épisodes neigeux ont suffi à tout gâcher. Enfin, au début de 2011, alors que les voyagistes enregistraient de bonnes réservations pour Pâques, "le "printemps arabe" est venu torpiller la relance", analyse un expert. "Une telle accumulation de mauvaises nouvelles dans une période si courte est sans précédent dans l'histoire du tourisme", martèle René-Marc Chikli, président de l'Association des tour-opérateurs français (Ceto). 

bien !!!!!
donc du chômage et de la récession. 
45% des français ne partiront pas du tout. beaucoup en camping, une semaine.
puis :

Crise de la dette : la zone euro joue sa survie dans les prochains jours

AFP le 17/07/2011 à 12:37
L'heure est grave en effet, après une semaine difficile sur les marchés qui a révélé les risques de contagion pesant sur l'Italie, troisième économie de la zone. Rome, sous pression, vient de boucler à une vitesse record un plan d'austérité de 48 milliards d'euros...
"Il faut éviter une contagion de la Grèce à l'Espagne et à l'Italie, et au reste de la zone euro. Il faut bien comprendre qu'aider la Grèce, c'est aussi nous aider nous-mêmes en évitant que la zone euro toute entière soit dans la tourmente", a souligné le ministre belge des Finances, Didier Reynders, dans un entretien à La Libre Belgique....
La riposte doit être parachevée jeudi au sommet des dirigeants des pays de la zone euro. Une absence de percée ce jour-là provoquerait sans doute un séisme financier.....
Le risque, en forçant trop la main aux établissements financiers, est de placer de facto Athènes en défaut de paiement, une perspective qui effraie la Banque centrale européenne (BCE). Cette issue, toutefois, n'est plus taboue dans la zone euro.
Cette dernière suivra aussi avec anxiété lundi la réaction des marchés aux résultats des tests de résistance des banques européennes publiés vendredi soir. Ils sont un peu meilleurs qu'anticipé mais ont un gros point faible: l'examen de passage n'a pas pris un compte le risque d'un défaut de paiement d'un pays.....
 article complet

donc, pendant ces non-vacances les instances européennes décident des plans d'austérité à mettre en place.
je souhaite qu'ils pensent aussi aux moyens de les faire accepter par une population paupérisée qui paye de plus en plus cher son essence pour aller acheter ses nouilles, baisse de l'euro aidant !


l'Europe n'a pas été l'union des peuples mais bien leur asservissement peut être final aux diktats financiers.


à la rentrée : avec l'austérité, un couvre feu pour 
"aider à faire passer les réformes" ? 
le peuple est si stupide qu'il ne comprend pas toujours où est son intérêt...on peut dans ce cas l'y obliger fermement par des moyens de coercition...


pour le moment je préfère observer cela :
.....non mutante en 2011 mais photo comparative obligatoire en 2014 !