vendredi 22 juillet 2011

Les Grecs enqul*** les Européns (à la fin des comptes "magiques")

Accord Grèce : l'endettement de la France augmentera de 15 milliards d'euros



Le Premier ministre François Fillon (C) aux côtés de Valérie Pécresse, ministre du Budget, et de François Baroin, ministre de l'Economie, le 22 juillet 2011 à Matignon à Paris
© AFP  Francois Guillot
Le nouveau plan d'aide européen à la Grèce entraînera une hausse de l'endettement de la France d'environ 15 milliards d'euros d'ici 2014, une "conséquence indirecte" de l'accord, a déclaré vendredi François Fillon.
"Ces décisions n'ont pas de coût direct pour nos finances publiques", a assuré le Premier ministre, à l'issue d'une réunion à Matignon avec les principaux responsables du Parlement sur les suite du sommet de la zone euro tenu jeudi à Bruxelles.
"Elles ont un coût indirect puisque nous allons participer à travers des garanties apportées sur les prêts qui seront consentis par le Fonds de stabilité européen à la Grèce", a-t-il ajouté.
"Ceci aura donc une conséquence indirecte, c'est une augmentation d'ici 2014 de notre niveau d'endettement, compte tenu de l'intégration des garanties, à hauteur d'environ 15 milliards d'euros", a-t-il enchaîné.
"On peut estimer à 15 milliards d'ici 2014 l'engagement français", a encore dit un peu plus tard le Premier ministre.
Matignon a insisté sur le fait que ces 15 milliards s'ajoutaient aux 1.600 milliards de l'endettement global du pays, mais pas à son déficit.
Pour intégrer ces évolutions, le Premier ministre a annoncé la présentation d'une "loi de finance rectificative" pour "la rentrée parlementaire".
article complet 
lire : fin du "système social français".