mercredi 27 avril 2011

Lybie, Syrie : le bal des faux culs !


Russian Prime Minister Vladimir Putin has criticized NATO over its military intervention in Libya, saying the West has violated the UN mandate by trying to kill Libyan ruler Muammar Gaddafi. 
He seemed to be tacitly inferring that the West is attempting to gain control of the North African country's vast reserves of oil.

The Russian prime minister said that Libya has the largest oil reserves in Africa, adding "It begs the question: is this the real source of interest of those who are brandishing their weapons now?"

Since the outset of airstrikes against Libya, Russia has repeatedly criticized the West, saying UN Security Council Resolution 1973, which authorized a no-fly zone over Libya to protect civilians, is “a call for a crusade” and has backfired by causing civilian casualties.

“Surely people are being killed in these strikes -- Gaddafi is not there, he slipped away long ago, but peaceful civilians are dying,” Putin said. 
press tv 27.04
et :

Libye, Washington recrute et manœuvre des groupes terroristes.


des personnages de divers genres sont aussi passés dans les cellules de Guantanamo. Emblématique est ainsi l’histoire du Libyen Abu Sufian Ahmed Hamuda Ben Qumu. Né à Derna en 1959, il s’enrôla dans l’armée comme conducteur de char, mais fut ensuite condamné à 10 ans de prison pour assassinat et trafic de drogue. Enfui en 1993, il partit en Égypte puis en Afghanistan. Après avoir été entraîné dans le camp de Torkham d’Ossama Ben Laden, il participa à l’organisation de la milice taliban. Il fut ensuite transféré au Soudan, où il entra dans la Wadi al-Aqiq, une des compagnies de Ben Laden. Obligé de quitter le Soudan, il partit à Peshawar, au Pakistan, puis à Kaboul en 2001, toujours avec un rôle de dirigeant de la milice taliban. Capturé, on l’emmena à Guantanamo en 2002.
Deux ans après seulement, en 2007, Qumu est transféré de Guantanamo en Libye, où l’année suivante il est amnistié et libéré. Aujourd’hui, rapporte le New York Times, il demeure « une figure de pointe dans la lutte des rebelles libyens pour renverser Kadhafi », à la tête d’« une bande de combattants connue comme Brigade Derna », du nom de la ville natale de Qumu où est né le Groupe combattant islamique libyen (dont Qumu lui-même a fait partie). « L’ennemi et prisonnier des États-Unis est à présent un allié », commente le New York Times. Rien d’étonnant : le cas Qumu est emblématique de la façon dont, sous couvert de lutte contre le terrorisme, Washington recrute et manœuvre des groupes terroristes selon ses intérêts du moment. 
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

violation du mandant de l'onu, instrumentalisation de groupes terroristes, la guerre en Lybie continue.
la Syrie est "en attente" de frappes salvatrices pour les "civils", ils n'ont qu'à demander !!
pourtant la russie n'a pas utilisé son "droit de veto"....les violences persistent, les voix s'élèvent...
de plus :


LES ISLAMISTES ? OÙ ÇA ?

qu’est-ce que les « spécialistes » ont dit pendant la "révolution égyptienne?

Mais nooooon, voyons, cessez d’être paranos, les Islamistes sont minoritaires et ne veulent pas prendre le pouvoir !

« Les Islamistes égyptiens n’ont plus le pouvoir qu’ils avaient », affirmait The Guardian.

« Il n’y aura pas de révolution islamiste en Égypte », assurait Tunisie Presse.

« Nous assistons à une révolution post-islamiste », clamait Le Monde.

« Les cache-ta-joie de la révolution égyptienne qui craignent une montée de l’islamisme ne connaissent rien à ce pays », lançait Libération.

« Répétons-le : ceci n’est pas une révolution islamique, islamiste ou islamisante. Pas du tout, c’est même le contraire », déclarait François Brousseau dans Le Devoir.

pas grave : on a compris qu'ils "travaillaient pour les usa"...


Egypte: nouvelle attaque à la bombe contre un gazoduc alimentant Israël

Publié le mercredi 27 avril 2011 à 08H12
Des inconnus ont attaqué à la bombe mercredi un gazoduc en Egypte alimentant Israël et la Jordanie, poussant les autorités à couper l'approvisionnement, selon une source de sécurité et l'agence officielle Mena.
Il s'agit de la deuxième attaque contre ce gazoduc en moins de trois mois. On ignorait dans l'immédiat si elle avait fait des victimes.
Selon Mena, des flammes hautes d'une vingtaine de mètres s'échappaient du lieu de l'explosion survenue dans la partie du gazoduc
L'Egypte est le premier pays arabe à avoir conclu la paix avec l'Etat hébreu en 1979, un geste salué par la communauté internationale mais impopulaire au sein de la population égyptienne, très critique envers la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens.

Plusieurs anciens membres du régime déchu, dont deux ministres, doivent être jugés pour avoir vendu à Israël du gaz naturel à un prix inférieur au marché.
 http://www.nicematin.com/article/monde/egypte-nouvelle-attaque-a-la-bombe-contre-un-gazoduc-alimentant-israel


en bref : une étincelle et hop ! la ww3.
(n'a t elle pas déjà commencé ? non... 
ha, tout est juste "en place", il n'y a plus qu'à...?)