dimanche 17 avril 2011

LES MOUTONS BOUGENT ENCORE ?


The food bubble is about to burst
 (la bulle alimentaire est sur le point d'éclater)

Par Lester Brown, président de l'Earth Policy Institute  :

 la bulle arrive lorsque la production alimentaire est gonflée par l'utilisation irrationnelle de l'eau et de la terre. 
C'est de la "bulle de l'eau" dont nous devons nous inquiéter maintenant. 
La Banque mondiale estime que 15 pour cent des Indiens (175 millions de personnes) sont alimentés par des céréales produites suite à un  pompage excessif - lorsque l'eau est pompée des ,nappes phréatiques plus rapidement qu'elles ne peuvent être reconstituées. En Chine, ce chiffre pourrait être de 130 millions.

ex. : l'Arabie saoudite est auto-suffisante en blé en utilisant l'eau d'une nappe d'eau fossile, qui n'a pas de recharge. (eau fossile, c'est comme le pétrole)
 elle a récolté près de 3 millions de tonnes de blé par an, mais en 2008, les autorités saoudiennes déclarent que la nappe fossile a été en grande partie épuisée. 
L'année prochaine pourrait être la dernière récolte. C'est un cas extrême, mais environ la moitié de la population mondiale vit dans des pays avec des nappes phréatiques en baisse.  
L'Inde et la Chine perdront  leur capacité de production céréalière par l'épuisement des nappes phréatiques. Nous ne savons pas quand ni comment où  brusquement  va éclater la "bulle de l'eau".
Dans de nombreux pays, l'eau d'irrigation est libre ou est fixée à un prix bas. 
l'eau est donc traitée comme une ressource abondante.  
En fait, elle est rare et  son prix devrait être fixé en conséquence.  
Nous devons aussi redéfinir ce qu'on entend par «sécurité».  
Les menaces réelles ne sont pas des super-puissance armée, mais des pénuries d'eau ou de nourriture, des changement climatique et l'augmentation du nombre des États en déroute.
je dis que nous devons restructurer l'économie mondiale, en particulier dans l'énergie. 
Il s'agit de devenir politiquement actif. Si il y a une centrale électrique au charbon près de chez vous, de s'organiser pour la faire fermer.

extraits (traduc : gogole + wendy) d'un article du new scientist. 10.02.2011
lien :
http://www.newscientist.com/article/mg20927986.400-earth-economist-the-food-bubble-is-about-to-burst.html

donc pendant que fukushima pourrit l'océan, que BP donne le meilleur de soit même pour pourrir la mer et les terres entre pétrole et corexit sur une faille sismique (tant qu'à faire !) , que nous vivons avec l'épée des "gaz de schistes", la seule chose qui devrait nous préoccuper c'est comment préserver la terre et l'eau.

de l'énergie pour bouger, de la nourriture pour bouger, de l'eau pour la vie.
en ces temps d'inflation des matières premières les émeutes de la faim dans nos contrées occidentales ne sont pas loin.
il vaudrait mieux une digne révolution que la rediffusion de la "vengeance des morts vivants" !