vendredi 29 avril 2011

face book bientôt remboursé par la sécu

Une femme annonce son suicide sur Facebook, les gendarmes la sauvent

Mis à jour le 29.04.11 à 09h52
«Je reverrai mes trois petits anges, ils me manquent, et mon papa et mon frère aussi». Voilà la phrase qu’une femme de 58 ans habitant Angoulême a écrite sur Facebook, mercredi, raconte La Voix du Nord. Ce «statut» alerte une de ses amies sur le réseau, résidant dans le Béthunois (Pas de Calais) qui prévient immédiatement les cybergendarmes d’Arras.
Une véritable enquête virtuelle commence alors, les gendarmes devant retrouver au plus vite la suicidaire. Les enquêteurs envoient une réquisition à l’entreprise, basée en Californie, multiplient les appels, contactent les «amis» qui postent des messages inquiet sur la page de la malheureuse.
Les gendarmes finissent par remonter à la femme, très fragile – elle a perdu ses trois enfants et souffre d’importants problèmes de santé. Ils préviennent alors sa nièce, quitravaille à Angoulême, qui alerte à son tour l’époux de sa tante. Ce dernier se rend alors au domicile de la suicidaire et la sauve. Retrouvée dans un état préoccupant, ses jours ne sont pas en danger.
E.O. 20 mm

enfin une bonne nouvelle.
chers utilisateurs de face book, votre pouls est pris en permanence. bientôt en télé visite chez votre médecin en partage avec vos milliers d'amis (qui se font du souci pour vous !)
la mauvaise nouvelle c'est qu'on ne plus mourir en paix mais la merveilleuse nouvelle c'est qu'on peut vivre ensemble tout le temps ! 
plus jamais seul !!! qui pense encore que cette "société" est déshumanisée ?
quant aux vieux isolés chez eux : c'est de leur faute = zon ka créer un "profil" !!!

(j'ai pas de "profil", je risque gros !)