mercredi 6 avril 2011

diogène : "je cherche un homme". (retour aux fondamentaux- 1)

 chers amis,


Je suis allée faire le tour du net.
ce matin j’ai écouté Glenn beck sur fox news,  
j’ai entendu RFI et France Inter en pelant mes légumes,
 j’ai relu le projet camelotte,

En bref : je suis informée que ….tout va mal !
Que c’est la kata totale rédhibitoire : fukushima,
 les guerres,
 les dettes, le pouvoir d’achat,
la sécu/assurances privées,
l’école,
 Nibiru qui m’arrive dans la tête,
les zitis qui hésitent
les prophéties de « dévastation ».

Par contre quand je demande gentiment à google de me donner une carte mondiale des conflits actuels je n’ai rien !
Une carte mondiale du rapport entre éducation et longévité je n’ai rien !!!!!
Des docs. Pdf/Excel  qui me demanderaient des heures de travail si je devais retranscrire les chiffres sur une carte géographique.

Alors que …bon ! une carte géographique, c’est pas bien difficile, en relation avec ce que produit la nasa sur son site…

J’en déduis que l’information « constructive », celle dont je pourrais tirer arguments après analyse n’est pas directement offerte !
Reste l’information digérée.
C’est au 1° qui trouvera : « si fukushima a déjà explosé »  ou  « si bagbo s’est rendu, où et comment ».
Alors que l’essentiel, que bagbo soit fini, nous le savons, ainsi que la guerre civile qui ne manquera pas d’avoir lieu, ainsi que la fraternité « alkaïda/démocrassie » et que le cours du kakao, patati patata…

Donc nous trouvons sur le net ce que nous y mettons.
Et
NOUS n’y mettons que des infos pré –existantes, des peurs et  notre solitude face à l’effondrement du monde que nous connaissions et qu’on nous avait vendu comme indestructible.
Et on se venge dans un discours idiot « on a la preuve qu’ils nous veulent du mal ! »
Oui, certes, mais encore….on pourrait…
VIVRE ET LUTTER
pour être fiers d’être sur cette terre, concernés par nos vies et celle de ceux qui y viennent toutes les 3 secondes.
Si ça continue, il n’y aura plus un être humain sur cette planète !
C’est-à-dire quelqu’un qui fait un choix après réflexion !
Nous serons tous des pleurnichards sur le radeau de la méduse qu’on payera à crédit !
Dans l’attente, car maintenant, ça suffit !
Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzous,