samedi 12 mars 2011

les ennemis de l'ombre.


TRIPOLI. Le vice-ministre libyen des Affaires étrangères a déclaré vendredi soir, au sujet du « grave secret " pouvant entraîner la chute du président français, que la justice n'avait qu'à « enquêter sur les sources de financement de la campagne électorale » de Nicolas Sarkozy.

c'est un festival, qui dure depuis "l'affaire (?) Bettancourt".

chaque jour, maintenant, ce gouvernement "fait une erreur".

le conseil constitutionnel "retoque" (rejette en français) les propositions de lois sur la "sécurité", "le cheffffffff" veut pilonner la Lybie, traîner J.C. devant les juges, le comité "valmy" enrage, la diplomatie, la justice se rebellent, le pays est "désavoué" par les représentants européens, Marine le pen est en tête dans les sondages....tous les jours une "secousse" pour le gouvernement.

pistes possibles :

1- l'état est détruit systématiquement par ce gouvernement. (c'est un fait). mais les hauts fonctionnaires ne sont pas d'accord pour "disparaître au profits "d'administrateurs privés".

2- cette destruction qui passe par la ridiculisation des institutions et de leurs responsables est totalement planifiée et voulue (payée, donc).

3- plus d'état c'est le libéralisme libertaire qui vient. 

4- l'état c'est nous !  même si c'est symbolique la destruction du symbole a son importance, comme destruction du mythe fondateur de la république, de la nation et donc de la démocratie.

5- la disparition de l'état comme légitime c'est : la guerre civile ! ni plus ni moins.

6- si l'état n'est plus à même de garantir sa fonction première "fédéraliste" auprès des citoyens c'est par principe l'éclatement en communautarismes.

7 - qui conseille le chef ? à qui le crime profite ?

8- dans les ghettos (désolée, c'est pas des "quartiers !) la population est armée depuis les années 80.

9- qui les instrumentalisera avec des appels "à l'égalité" et à "la liberté". avec comme ennemi diffu "ceux qui vivent mieux". ? 

10- l'ennemi n'est pas "diffu" il a un nom, (ou plusieurs).
mais il est toujours plus facile de diaboliser son voisin, au moins on peut mettre la main dessus !

"aux armes citoyens" n'est pas synonyme de "les armes de la vengeance aveugle".

ce délitement ne fait plus rire personne, il est temps de reprendre le pouvoir au peuple.
le peuple c'est nous, cela n'a rien de péjoratif ou de particulièrement grandiose.

le peuple a élu des représentants qui le trahissent il est temps qu'il en change !

(mutisme de la "gôche", fautes en tous genres du gvrnt, c'est pas le FMI qui nous sortira de ces impasses préméditées !)