mercredi 30 mars 2011

l'eau pourrie : lot de tous ! lots de consolation en $$

Edifiant le compte rendu de cette réunion avec les industriels chargés des forages.... On nous ENFUME...

Dont ci-dessous les dernières phrases.....

Eric BESSON a déclaré : « Je me réjouis de l’état d’esprit coopératif dont ont témoigné les industriels. Face à ce nouveau défi, nous nous posons de nouvelles questions et je suis confiant dans l’aptitude de la mission à identifier les réponses qui s’imposent. »

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET a conclu : « Nous avons pu obtenir un consensus de l’ensemble des acteurs présents pour suspendre les travaux d’exploration des gaz de schiste et de fracturation hydraulique et pour mieux associer les élus et la population. »


les entreprises et LEURS départements :

- Schuepbach Energy LLC pour la recherche de gaz dans les départements de l’Ardèche, du Gard, de l’Hérault, de l’Aveyron et de la Lozère, et Total Gas Shale Europe pour les départements de l’Ardèche, de la Drôme, du Vaucluse, du Gard et de l’Hérault,

- Toreador Energy France associé à Hess Oil France pour la recherche d’huiles dans les départements de Seine-et-Marne, de l’Aisne, de l’Aube et de la Marne, et Vermilion Rep pour le département de Seine-et-Marne.

Gdf Suez était également représenté au titre de ses négociations avancées avec Schuepbach Energy LLC.

quelques conséquences aux us :

En novembre 2008, dans le cadre d’une série de reportages d’enquête portant sur les
risques causés à l’environnement par les activités de fracturation, ProPublica a rapporté
un cas ayant eu lieu dans le comté de Sublette, au Wyoming, où un échantillon d’eau
contenait du benzène – produit chimique que l’on croit causer l’anémie aplastique et la
leucémie
– dans une concentration 1 500 fois plus élevée que le niveau considéré comme
étant sécuritaire pour la population. Le puits se trouvait dans une région du Wyoming où
6 000 puits de gaz avaient fait l’objet de fracturations....
....
Dans un cas particulier, une maison a explosé après que les
activités de fracturation aient créé des voies souterraines permettant au méthane de
s’infiltrer dans l’approvisionnement d’eau résidentiel. Dans d’autres cas, la contamination
a été causée non pas en raison du forage dans le sol, mais à cause d’incidents à la surface,
où des déversements accidentels et des fuites dans les réservoirs
, les camions et les fosses
ont permis au benzène et à d’autres produits chimiques de s’introduire dans des
ruisseaux, des sources et des puits d’eau....

Il y a trois aspects importants dont il faut tenir compte relativement à l’impact potentiel
de la production du gaz de schiste sur les ressources en eau :

la nature des produits chimiques utilisés dans les activités de fracturation,
la contamination des eaux souterraines en raison des activités de fracturation et
la contamination de l’eau en raison d’importants volumes d’eaux usées ou d’eau « de retour » produits durant les activités de fracturation.
Les trois ont été liés à des cas de contamination de l’eau, comme l’ont rapporté ProPublica, d’autres médias et des organismes de réglementation en environnement.
Ben Parfitt (canada)

mais qui sont ces brillants entrepreneurs ?
recherche....
Mr. McKenzie has been our President and Chief Executive Officer since March 2009 and served as our interim President and Chief Executive Officer and a director beginning in January 2009. From October 2007 to December 2008, he was the Chief Executive Officer and Director of Canadian Superior Energy, Inc., a Canadian oil and gas exploration and production company.
un canadien, un us, et gdf pour l'exploitation !

et notre français (????) TOTAL  :

Total Has Yet to Find ‘Doable’ Shale-Gas Production in Europe

 
http://www.bloomberg.com/news/2010-12-10/total-has-yet-to-find-doable-shale-gas-production-in-europe.html
 
Christophe de Margerie.TOTAL SA
avec un cynisme redoutable explique que les français qui contrairement aux américains ne perçoivent pas de royalties sont plus difficile à convaincre. !!!
la recherche continue disait il !