jeudi 24 mars 2011

fukushhima : la fin du conditionnel présent

"La situation à Fukushima pourrait être d'une gravité extrême"

FRANCE 24 : Le pire est-il survenu au réacteur n°3 ?
Dominique Leglu : Je ne peux répondre formellement à cette question du fait du mutisme de l’Agence de sûreté nucléaire japonaise. Tout ce dont nous disposons est un communiqué de l’Institut français de radioprotection et de sûreté nucléaire [IRSN] affirmant que "l’enceinte de confinement du réacteur n°3 ne semble plus étanche". Une information dramatique, car sans étanchéité, les éléments radioactifs du réacteur peuvent s’échapper dans l’air.

etc.. (france 24 de dangereux illuminés) ...