samedi 20 juillet 2019

Les preuves de l’inégalité par les drones.


En Afrique du Sud.

Via : https://mobile.twitter.com/Alex_Verbeek

https://youtu.be/jc3ivk_4w2A

Il disait vouloir généraliser son travail à toutes les villes du monde. Et puis... non ...

Ces maladies bizarres et 2.0.





1) Le gars qui attrape la bactérie mangeuse de chair sans y toucher. Source

2) les « chameaux fous » algériens touchés par un prion inconnu : Source

3) la maladie de Lyme à laquelle je n’ai jamais cru et pour cause : ce sont des tiques OGM qui la transmettent et non nos bonnes vieilles tiques qu’on endormait à l'éther et qu’on arrachait à la pince à épiler :  Source : une bestiole créée possiblement par l’armée us.

Source : des vaches vidées de leur sang. Des tiques vampires...

Source : bientôt chez toi !

Source pas que les vaches us...



4) ces moustiques tigre qui propagent les infections mortelles : Une source

des moustiques peuvent inoculer à l'homme des virus responsables d'infections parfois sévères (chikungunya, dengue, maladie à virus Zika, fièvre jaune, encéphalite japonaise, fièvre du Nil occidental). Le traitement vise à soulager les symptômes. On ne guérit pas. 

Et l’ebola aussi ?  Source

——- Allez ! Bonnes vacances ! L’armée mondiale vieille sur votre sécurité ! 

L’Iran défie l’Empire.



Le Royaume-Uni a mis en garde contre de « graves conséquences » après que l'Iran, hier soir, ait saisi deux pétroliers britanniques dans le détroit d'Ormuz.
Face à une escalade des tensions, les Gardiens de la révolution iraniens ont lancé un raid (canons et d'hélicoptères) sur le Stena Impero, enregistré au Royaume-Uni, affirmant que celui-ci avait désactivé son système de suivi et ignoré les avertissements. Source

Source 2

vendredi 19 juillet 2019

Les pays les plus sûrs du monde en 2018.


cadavres surgelés sur un parking.





Montpellier :


Les cadavres sont désormais stockés dans un camion réfrigéré sur le parking de l'hôpital.

Le 10 juillet, le Procureur de la République de Montpellier a alerté sur le manque de places à la morgue du CHU.
Deux jours plus tard, un camion frigorifique transportant habituellement des produits frais et surgelés, arrivait sur le parking de l’hôpital pour servir d'annexe. A l'intérieur, aujourd'hui, il y a 13 corps en attente d'être autopsiés. C'est la capacité maximale.


La canicule n'est pas la cause principale de cet afflux de corps pour autopsie. L'augmentation constante de la population dans l'Hérault, les touristes supplémentaires en été, les morts inexpliquées et les noyades sont à l'origine de l'accroissement du travail et des interventions des légistes, soit pour des expertises légales et/ou des autopsies.

Source

L’Afrance.

N’oubliez pas de consommer bio, pensez à ceux qui vous mangeront.

Vive la France !

Cheu nou.


Spéciale dédicace au « Djinn ».

Et à R. Camus. 😂

Le grand remplacement en direct live. Et n’oubliez pas : les identitaires sont des sheytans.



LOL.



Re-LOL.


Rappel des paroles de l’hymne national de l’Algerie.



CAN : pour les bookmakers le Sénégal vainqueur.





Source 1

Les algériens ne partent pas favoris des bookmakers pour cette finale. 

Source 2

Si le Sénégal sort vainqueur, les Champs Élysées seront à eux. 

Ils choisiront peut-être de fêter ça avec les algériens, les comoriens, les tunisiens, les cap-verdiens, les congolais, les soudanais ?

(Je reprends simplement des mots historiques. Discours de M en campagne à Marseille).

jeudi 18 juillet 2019

Opiacés : on ne dit plus camés on dit patients.


Selon le Washington Post , les données de la santé publique ont démontré que de grandes sociétés pharmaceutiques avaient injecté 76 milliards de comprimés d'oxycodone et d'hydrocodone de 2006 à 2012 dans presque tous les territoires des USA.

"Les données fournissent des informations statistiques qui aident à identifier les origines et la propagation de l'épidémie d'opioïdes."

...les comprimés légaux d'opioïdes provenant des grandes sociétés pharmaceutiques ont alimenté l'épidémie de prises d'opiacés, qui a entraîné environ 100 000 décès au cours de ces quatre années

....seules six sociétés ont distribué 75% de l'ensemble des analgésiques :



Seules trois sociétés ont fabriqué 88% des opioïdes :


Au cours des deux dernières décennies, la Floride s'est transformée en la première usine de pilules du pays. Des médecins corrompus ont ouvert des cliniques de traitement de la douleur à travers tout l'État, ils collaboraient avec des trafiquants de drogue pour vendre des pilules sur le marché noir. Les gens de tout le pays affluaient en Floride pour faire le plein d'oxycodone et d'hydrocodone. On les appelait parfois «touristes sur ordonnance».
Les autoroutes allant de la Floride à la Géorgie, en passant par le Kentucky, la Virginie occidentale et l'Ohio, sont désormais connues sous le nom de "Blue Highway", car les comprimés les plus populaires chez les dealers de rue sont des comprimés d'oxycodone bleus fabriqués par Mallinckrodt. Entre 2008 et 2012, plus de 500 millions de ces pilules ont été expédiées par des fabricants de Floride.

....Une pensée émue pour les cultivateurs d'opium afghans. Ont-ils perçu leur du ? Leurs royalties ?
L'opium du triangle thaïlandais a disparu il y a déjà longtemps, il a été liquidé vraisemblablement pour laisser place aux mêmes vrais labos qui veulent ton bien.
Les derniers labos français de "la blanche marseillaise", pure à plus de 99%, ont été liquidés sous couvert de santé publique dans les années 75-80.
Les américains sont venus en France pour "aider" à détruire toute la filière chimique française. Ceci n'est pas une plaisanterie.
Je ne sais même pas si les "comprimés" d'opiacés d'aujourd'hui sont aussi "purs" que la "blanche" française de l'époque. Un doute m’étreint...
Quel a été le rôle de Ben Laden dans la construction de la Route de l'Opium devenue la merveilleuse Route de la Soie ? 
(On me dit dans l'oreillette d'arrêter de poser des questions...).



Ébola : urgence sanitaire mondiale.


Sans commentaire.


L'OMS a constaté une augmentation du nombre de cas (80 nouveaux cas signalés chaque semaine), notamment à cause de mouvements de population, "de moyens de prévention et de lutte contre l'infection médiocres". 75 millions de tests de dépistage ont été réalisés depuis le début de la crise sanitaire.
Le directeur de l'OMS demande désormais à la communauté internationale de "redoubler d'efforts". Une "action internationale immédiate" est nécessaire.
L'OMS n'avait jusqu'ici décrété cette "urgence" sanitaire mondiale que quatre fois en dix ans : en 2009 pour la grippe H1N1, en 2014 pour la poliomyélite, en 2014 pour l'épidémie d'Ebola (plus de 11.300 morts à l'époque dans trois pays d'Afrique de l'Ouest) et en 2016 pour le virus Zika.
Pour l'Organisation mondiale de la Santé, la situation est "grave, soudaine, inhabituelle et inattendue", avec des conséquences sanitaires "au-delà des frontières nationales de l'État touché".
Par ailleurs, l’OMS insiste sur la nécessité de ne pas stigmatiser. Non, rien...
On a quand même 1/2 chance de ne pas mourir dans d’atroces souffrances tout en contaminant les autres. 
Les Pygmées refusent de ne plus se nourrir de viande sauvage, les centres de soins les plus reculés sont attaqués et des soignants abattus, on ne sait pas qui passe les frontières, la population en a raz le bol de ces occidentaux et de leurs vaccins et certains déterrent leurs morts par Ebola afin de leur offrir des obsèques selon le rite de leurs ancêtres.
N’oublions pas de ne pas stigmatiser les responsables de cette situation immonde et hors contrôle qui perdure depuis des mois. 

mercredi 17 juillet 2019

Aldo n’aime pas le poulet.


Et oui ! Nous en sommes là !

Enragés, le discours haché, dans la confusion de l’expression car l’ingénierie sociale nous muselle et nous étouffe.

Wendy n’est rien face à Greta, Aldo n’est rien face à Obama.

Et, pendant que la up-class se reçoit dans l’entre-soi, servie par les grands commis des états réunis par les lobbies, nous nous rencontrons furtivement sur les RS et nos profils « politiques » sont clouderisés quelque part, dans des serveurs refroidis par les océans plastifiés...au cas où...