mardi 2 juin 2020

On regrette déjà le confinement.

Aux USA, émeutes raciales, pillages, etc..



En Espagne, à Gíron, aussi. En fr-nce on manifeste pour #justiceforadama.

En termes économiques c’est la même tendance partout : chômage et inflation.

En terme de racisme historique, non.

En terme de violences policières non plus.

Chacun sait qu’on ne s’adresse pas à la police nord-américaine, Canada compris, comme on s’adresse  aux flics fr-nçais. Aucune désinvolture dans les propos n’est possible outre Atlantique.

C. Manson en arrière plan. Récupération politique, etc...

Ici, nous vivons ensemble, quoique certains en disent. Aux USA, non. Même, ou surtout, le 1/4 monde blanc ne vit pas avec les noirs.

Pourquoi comparer un noir us et un noir en europe ? Ça n’a aucun sens. Tout ce qu’ils ont en commun c’est la couleur de peau. C’est tout.

Quand un blanc d’ici va vivre en Amérique du Nord qu’a-t-il en commun avec un blanc de là-bas ?
La couleur, pas la culture. « Blanc-noir », c’est court comme définition.

C’est la force du groupe dit « latino » dont la couleur de peau va du noir-noir au blanc-Blanc mais qui, culturellement, forme un groupe plus ou moins homogène qui ne s’assimile pas aux noirs ou aux blancs.

C’est la force économique et politique de l’importante communauté cubaine us. L’assimilation dans la différence, portée par la linguistique.

Aux USA, il y a des noirs, ici, il y a des immigrés sub-sahariens. Des descendants d’esclaves vs des travailleurs exploités.

Les noirs us sont-ils racistes ? Ha oui, alors !!!! Les blancs us sont-ils racistes ? Ha oui, alors !

Les blancs d’ici sont-ils racistes ? C’est un fait nouveau dans l’histoire contemporaine, lié certainement à « la loi du nombre » d’arrivants et à l’impossible assimilation à marche forcée.

Les pouvoirs ici, créent les ghettos depuis 40 ans, laissent la communautarisation avancer puis pleurnichent en découvrant les conséquences de la partition des territoires qui est de fait.




Quel désastre ! Désastre moral surtout. Abandon de dignité. Tristesse.

Du côté du 1/4 monde blanc ici, touché par le chômage tout autant que les noirs africains, le racisme augmente. Du côté des noirs aussi.

La petite bourgeoisie devient raciste comme les nouveaux arrivants. Pour les politiques corrompus il y a des marchés de voix qui leur permettront de se servir dans la caisse.

Pourquoi mettre en avant et accepter le « multiculturalisme » ? Sur un territoire partagé ça n’a aucun sens sauf à vouloir diviser un peuple. Diviser c’est régner.

Aujourd’hui on se reconnaît à la couleur, aux lieux de résidence et aux déguisements.



C’était évident que ça finirait en helter skelter, surtout dans une période de contrainte financière.

On y est au peak all. Nous avons même passé le pic de l’intelligence.



USA, statue de Louis XVI vandalisée.



Youpi ! Je peux m’intersectionnaliser ! Super !