lundi 15 juin 2020

Manger racisé, cuisine du monde !





On en parle de Vatel, tellement inspiré de culture africaine qu’il a traversé le temps ?














On pourrait rappeler aussi les cuisines de Napoléon mais est-ce encore « au goût du jour » ?

Ce sont les cuisiniers ou les amis de Bonaparte qui ont inventé de multiples recettes du bœuf Marengo au Savarin ......mais aussi les bocaux pour conserver les aliments....Mais à l’époque des congélateurs...


1 commentaire:

  1. La "cuisine indigène"?

    Rappel du dictionnaire :

    indigène
    adjectif et nom, du latin indigena in- dans et -gena né

    Personnes ou population riginaire du pays dans lequel il vit.

    Par dèfinition donc en France, l'indigène est gascon, breton, savoyard, chti, basque, parisii, celte, normand, franc, burgonde, romain, phocéen, ce qu'on voudra.

    La cuisine indigène, c'est ma bouillabaisse, le pot-au-feu, la fondue bourguignonne, la blanquette de veau, le cassoulet etc.

    Ce n'est pas le poullet yassa, la moussaka, les nems ou les sushi qui sont indigènes dans leurs pays respectifs.

    Un indigènes, au sens du mot aux temps des colonies, cesse d'être indigène dès qu'il quitte son pays d'origine.

    En Europe il devient un colon. En france l'indigène est leucoderme comme on dit dans l'avan-garde du progrès de l'année courante.

    En parlant mal on ajoute aux malheurs du monde.

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.