mardi 23 juin 2020

"Chroniques Insulaires". 2030. Chapitre II

Merci Géocédille, auteur !


La bombe atomique, c'est inutile dans un affrontement interieur.

2e partie

« Le regard des lapins dans les phares. »




Au début, tout continua comme d'habitude. Peu à peu, cependant, sur les rayons des magasins, l'espace vide se mit à augmenter.
Les employés comblaient le vide en étalant les produits restants, laissant le fond des rayonnages vacants.

Bientôt on se mis à remplir des rayons entiers de supermarchés de bouteilles d'eau minérale. Les bouteilles remplirent bientôt la grande majorité de l'espace des grandes surfaces mais chacun faisait comme s'il ne remarquait rien.

Comme des lapins pris dans les phares la population ne savait pas quoi faire de cette situation nouvelle qui lui était tellement étrangère.

Jamais ils n'avaient eu à se préoccuper de comment ce qu'ils consommaient étaient produits. Ou du moins, quand ils s'y intéressaient c'était avec le regard sévère du consommateur exigeant et aguerri à l'art de bien consommer : Est-ce bien bio ? Est-ce que cela n'a pas contribué à la déforestation de l'Amazone ?

Il y avait l'expert en débusquage d'huile de palme. Le militant de l'emballage recyclable. La consommatrice soutenant l'économie équitable. Les pourfendeurs du gavage des canard. Mais rien dans leur existence ne les avait préparé à des étals tous simplement vides.

Le prix de ce qui restait flambait mais étrangement ce n'était pas vraiment un problème. L'argent était devenu totalement numérique, ce qui empêchait tout bank run. Mais le bank run n'était pas le problème. Les gens avaient trop de fric car ils ne trouvaient plus de quoi le dépenser.

L'envie de dépenser elle-même s'était étrangement évanouie. L'avenir était inimaginable.

Toute leur vie, on leur avait suggéré quoi penser. La pub leur disait ce qui était à la mode. Ce qu'ils devaient acheter pour être 'in'. Ce qu'il fallait jeter car c'était 'out'. Les présentateur de la télévision leur disaient ce qui était bien ou pas bien.

Les people leur montraient la voie à suivre. La direction du progrès.
Même quand on leur avait parlé de l'urgence climatique c'était pour leur suggérer immédiatement le produit ou le service écolo performant.

Leur liberté c'était choisir entre des solutions toutes faites et c'était confortable. Mais là, soudain, sans crier gare, personne ne leur suggérait plus rien.

La pub bien sûr continuait de leur susurrer à l'oreille que la dernier SUV hybride allait sauver les ours blancs tout en réglant leur crise de la cinquantaine.
Les états leur faisaient des conditions de reprise irrésistibles et les banques des conditions de paiement avec des taux négatifs.

La Pardashian twittait ses fesses nouvellement refaites pendant que Threta Gunberg, la jeune président de la Commission Européenne interdisait le transfert de migrants vers les Amériques autrement qu'en voilier.

... Mais en dépit de toute cette agitation rien ne les atteignait plus. Ca ne répondait pas à leurs questions.
Personne posait d'ailleurs LA question, ni parmi les médias, ni parmi les politiques. Les citoyens eux-mêmes en étaient bien incapables. La demande en produits manufacturés et en service étaient en chute libre. Les gens achetaient juste de quoi manger. Du moins tant qu'il y eut à manger.

A la fin de l'année fiscale suivante les faillites ont commencé.
Tous les grands distributeurs ont mis la clef sous la porte. De Wallmarck à Catrefour, de la Suède au Cap.
En à peine quelques jour des milliards de gens n'ont plus su comment se ravitailler.
Les bons de nourriture généreusement octroyés par les états et les ONG ne servaient à rien.
Les soupes populaires fermèrent faute de soupe.

Au bout de trois jours les émeutes ont commencé un peu partout en Occident dans les 'zones sensibles'.

A l'exemple de ce qui avait été testé à Seattle, la police a quitté les lieux.

Des Zones Autonomes ou ZA furent crées à Los Angeles, New York, Saint Denis, Manchester, Molenbeck, Rotterdam...
Des milices locales se sont autoproclamées 'Comité pour la promotion de la vertu' et ont taxé la population selon une grille de lecture intersectionaliste.
Les blancs devaient déclarer tout stock de nourriture aux autorités des zones autonomes, jusqu'au moindre paquet de chips.

Il était temps pour eux de rendre tout ce qu'ils avaient pillé aux racisés de par le monde.

30 commentaires:

  1. SUMMUM DE L APOLITIQUE .
    https://citations.ouest-france.fr/citation-groucho-marx/politique-art-chercher-ennuis-trouver-112046.html

    RépondreSupprimer
  2. Moralité tous sur les répountsous...

    RépondreSupprimer
  3. Belle introduction de chute et de chaos civilisationnelle...Le problème c'est la fin, il y aura forcement, certes un rassemblement par ethnie et réligion, le blanc restant l'ennemi principal, suite et extension d'une propagande et culpabilisation depuis 40 ans, mais à un moment donné, les groupes qui s'étaient rassemblés vont eux aussi se collapser plus ou moins à moyen terme et s'entretuer et se diviser comme des cellules indépendantes, faisant alliance ou guerre au gré du contexte
    Mise à part très peu d'acteur dans ce contexte de chute qui ont ressortiront gagnant, les fameuses zones autonomes de saint denis ou de seattle ça durera jamais et si cela dure, ça ne sera jamais aussi fonctionnelle que ce que d'autres acteurs (comme les blancs, enfin ceux qui se sont préparés) peuvent perdurer.
    Je vois très très mal les fameux "antifa" "gauchistes" "fou d'islam" (attention je ne parle uniquement de ceux présent occident, dans l'ensemble des fils d'immigrés et immigrés, pas des pays arabes qui sont bien plus résilients qu'ils ne le seront jamais) capable de résilience prolongée, leur ancêtre survivaient très bien dans le désert mais aujourd'hui absolument rien de tout cela,, foot, rap, chit, une culture ancrée dans la violence et l'instant présent, jamais ne serais-ce ouvert un livre pour s'ouvrir au monde et aux savoirs de ce monde qui disparaitront mécaniquement au fil de la disparition des produits manufacturés (et bien oui les livres, les infos tous dépendent des infrastructures bien réels auxquelles il faut entretenir, ce que personne ne pourra une fois que la fête commencera, trop occupé à survivre sur des besoins basiques, c'est maintenant qu'il faut en profiter et apprendre et se servir ce que toute cette civilisation permet pas après il y aura plus de temps.
    Ces "racisés" on le sait tous ne survivront pas bien longtemps (quand des faits bien établis sont à leurs yeux un déni, c'est que l'idéologie émotionnelle à pris le pas sur leur cortex; cortex nécessaire à la survie, on peut pas allier les deux aspects, il y a les faits et il y a le reste (système de croyance ect...) donc pourquoi s'inquiéter ?
    La seule chose que ce que je constate c'est que comme le covid19 n'a pas très bien fonctionner, on fait jouer une autre note, qui soit marchera ou pas, mais sinon on rejoue une autre note, et on tourne en rond, et un jour les lumières vont s'éteindre et peu importe le camp auquel on croyait durement appartenir on se retrouvera tous aux mêmes points (bien sûr ceux qui se sont préparés ont plus de résilience) tout sautera, les lgtbqui, blm, white male, mondialisation ect tout ces concepts de fin civilisationnelles disparaitront corps et âme. le zoratorisme, le panthéon des dieux tout cela est passé de mode, le panthéon monothéisme passera de mode tôt ou tard. Que se passera-t-il ensuite ? Nul ne le sait, on peut juste espérer ne pas refaire un retour vers le futur âge de pierre, on aimerait tous y croire à un miracle c'est le moment ou jamais !

    RépondreSupprimer
  4. ici en vraie France nous avons quasiment tous des terres, des vergers, des jardins, des poules des lapins, des vaches, des chevaux, des bois, des champignons, des baies ( beaucoup de fraises des bois cette année) des rivières, de l'or et du calibre 12 ...

    ailleurs ils ont des crypto monnaies et des LIDL bientôt vides ...


    Il me semble qu'on est pas mal ici en vraie France, mieux qu'en Seine Saint Denis avec des bitescoins ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gallia va prendre sa revanche sur la France des M. !! Ils ont brulé la cathédrale qui protégeait la cité...et elle avait pas trop mal servi de 1870 à 1944 en passant par 1918.
      Hector

      Supprimer
  5. Merci pour la courte dystopie :). Ça change agréablement de l'ordinaire des commentaires ;). Finalement la chute des échanges internationaux est supposée n'être "que" de 18,5 % environ. Je n'ose imaginer le coût futur du quinoa :))). Avec un peu de chance ça réglera le problème des intolérances alimentaires auto-proclamées. J'espère que la saison démarre bien en Grèce :), sans trop d'excités.
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je vais attendre un peu avant de classer ma fiction dans la catégorie "dystopies".

      Par exemple je n'ai pas osé être aussi grotesque que la réalité des premiers renversement du pouvoir au sein de la Chaz/Chop de Seattle. La première cheffe de la zonz autonome était Lauracouç.
      Un.e transexuel.le blanc.he lesbien.ne anarchiste (sic) militant pour le dêmantelement de la police mais aussi de la blanchitude, du patriarcat et de la civilisation, si on en croit son profil FessesBouc.

      Lauracouç a perdu le pouvoir après avoir été mis en cause par une autre militante anarchiste (biologiquement femelle) qui l'a accusé d'agressions sexuelles répétées.

      Lauracouç a admit les faits dans un tweet expliquand que n'y pouvant rien il.elle allait mettre fin paisiblement à ses jours afin de protéger les futures victimes de sa prédation.

      Evidemment il.elle n'en a rien fait. Pas plus que la zone autonome de Chaz/Chop n'a su quoi faire suite aux aveux de Lauracouç, qui n'a pas été arrêté.e (quelle idée reac!) ni jugé.e (qui sommes nous pour juger).

      Néamoins fon règne ephémère a étê rapidement remplacê par cepui de Raz Simone, qui, contrairement à ce que son blaze laisse penser' est un rappeur noir baraqué grand comme deux harmoires a glace tout juste sorti d'une caricature de MTV. Et depuis ça Raz gratis. En voiture Simone! Un blessé par balles et un mort.

      Pour en revenir à la fiction, je n'en suis qu'aux préliminaires là. Les choses sérieuses n'ont pas encore commencé... RDV au prochain chapitre.


      Supprimer
    2. C’est un zoo 😂

      Oui, vivement le prochain épisode !

      Supprimer
    3. Ca sent le roussi pour sa majesté Raz Simone : ses vieux tweets homophobes ont refait surface et comme la majorité de ses sujets sont des militants LGBT+ il va y avoir du tangage.

      Il a déjà expliqué que ce sont les Chinois du FBI qui ont sûrement hacké son compte twitter mais le doutes que ça suffise.

      De son coté madame le maire de Seattle vient d'affirmer haut et fort que, 1 mort, un blessé par balles et d'inommbrables viols, c'est trop, la fête est finie, tout le monde rentre à la maison.

      Ce qui evidemment a immdiatement mis un terme au CHAZ ou CHOP, ils ne savent pas eux mêmes.

      Une fin pacifique et en bon ordre qui prouv... attendez? quoi? Ah non... ok. Personne n'est parti? ok. Au temps pour moi. J'avais cru... non. sûr? ok.

      Donc, finalement, non Mme le maire n'a pas dût dire le mot magique et le bord... l'expérience continue.

      Pourtant, je ne comprend pas, moi, ici, dans mon île non plus on n'a pas de flics et ça se passe très bien. Un truc m'échappe.

      Supprimer
    4. 3e Partie

      Votre sécurité, c'est notre métier.

      Au grand désappointement des Comités pour la promotion de la vertu, les stocks des blancs se révélèrent bien maigres. La torture n'y faisait rien, nul n'avouaient où il cachaient les richesses pillées aux peuples racisés du monde. Il fallu se rendre à l'évidence, les blancs l'avaient pas grand chose d'intéressant à piller et encore moins à manger. On tenta de les obliger à retirer leur argent des automates, mais une fois les distributeurs des zones autonomes vidés, personne ne vint les réapprovisionner et cette méthode d'extorsion se tarit d'elle même. Les banques poussèrent de plus en plus à l'abandon de la monnaie papier et, étant donné la peur généralisée de se faire kidnaper pour sa carte bancaire, la population accepta que toutes les transaction légales devinssent virtuelles.

      Aussi, contrairement à ce qui s'était passé à Seattle, aucun ravitaillement ne vint de l'extérieur. Alors les Comités résolurent d'aller se servir elles mêmes. On organisa des razzias sur les zones urbaines voisines. Il n'était plus question de se limiter aux blancs. Quiconque était hors de la Zone Autonome devenait une proie potentielle.

      Un semblant de commerce s'établit sur la base de la razzia. On ramenait à la Zone la nourriture, les voitures, l'essence et les femmes blanches et le butin étaient réparti entre membres des Comités. Ça n'allait pas toujours de soi. Dans la ZA de Villetaneuse, la répartition dégénéra en conflit et la Zone se fractionna en blocks hostiles entre eux.

      Dans la plupart des Zones les partisans de la non violence tentèrent de s'opposer à l'organisation de razzias. La réponse des partisans des razzias ne fut pas verbale. Ceux qui ne parvinrent pas à s'en échapper furent réduits à l'esclavage, en réparation de la traite négrière et du privilège blanc, que le fait d'être féministe, homosexuel ou trans ne rachetait pas. On les assignât à la production de nourriture, mais ils s'avérèrent de fort médiocres cultivateurs et des travailleurs sans grande endurance. Leurs diplômes de sociologie intersectionnelle ne les ayant guère préparé à reconnaitre les plantes, déterminer la période des semis et les techniques de germination. On les relégat à l'élevage des lapins qui ne demande guère de compétences et bien que l'abattage et la préparation des animaux leur répugnât, la faim eu rapidement raison de leurs convictions véganes.

      En Europe de l'Ouest, dans la plupart des Zones Autonomes, l'intersectionalisme céda rapidement la place à la sharia. Les comités pour la promotion de la vertu gardèrent néanmoins leur nom. On y adjoint simplement les mots 'et pour la répression du vice', mais pour faire court on disait les Mutt en référence aux Muttawa. On ignore ce qu'il advint aux militants LGBT, mais on n'en entendit plus parler du jour au lendemain.

      https://www.youtube.com/watch?v=rcsG-u2GtZE

      Supprimer
    5. La Suisse elle même n'offrait plus l'immunité qu'elle avait su préserver lors des guerres mondiales. Le forum de Davos fut déménagé dans un complexe sous-marin secret au large du Danemark. Entourés de vie sous-marine plutôt que de manifestants les Grands savouraient le déroulement presque parfait de leurs plans ainsi que d'exquises espèces marines dont la pêche étaient depuis longtemps prohibée au commun des mortels.

      Aux USA, les plus riches emmènagèent dans les Safety Compound de la compagnie Stella, des lotissement de haute sécurité entièrement conçus et gérés par la companie.

      L'électricité y était produite localement, la sécurité assurée par des systèmes de surveillance automatiques et des tourelles robotisées. Chaque maison individuelle était équipée d'un mur de puissance ou powerwall rechargé par les ardoises solaires du toit et capable de faire face à tous les besoins domestiques des habitants tout en rechargeant deux voitures électriques de la marque. Cette technologie était complètement furtive si bien qu'ils menaient une vie entièrement semblable à celle qu'ils avaient connu hors des Safety Compouds.

      Malheureusement Stella n'avait rien prévu pour la production de nourriture car nul n'avait envisagé une crise s'étalant sur plus de quelques mois. Quand quand les stocks prévus pour 6 mois furent épuisés, les habitants des lotissements de haute sécurité ne furent pas épargnés par la faim. Stella tenta de les ravitailler par drones mais les problèmes d'approvisionnement ne se limitaient pas à la nourriture. La faillite des sous traitants de Tesla et la difficulté d'assurer l'approvisionnement en matières premières rendit la maintenance de plus en plus erratique. La surveillance automatique des lotissement ne fonctionnait que de façon épisodique sans que les habitants ne s'en rendent réellement compte. Aussi, Stella dissimula les difficultés plutôt que d'en avertir ses clients. Un a un les lotissement furent pillés quand les systèmes de sécurité défaillirent. Stella évacua ses derniers Safety Compounds pour des camps entourés de barbelés et miradors en Patagonie avec l'accord du gouvernement de Renaissance Nationale Socialiste Chilien en échange de colossaux transferts de technologie.

      https://youtu.be/EFWKVraGI1E

      https://youtu.be/gYMmMQe6O0k

      Supprimer
    6. Je publie demain matin ! Merci ! C’est tout à fait passionnant !

      (Tu as été prof à Villetaneuse ou un ami à toi ? On sent le vécu ! 😂)

      Supprimer
    7. Non, je n'y ai même jamais mis les pieds ;)

      Quelques coquilles : nul n'avouait où il cachait...

      Ils s'agit des sous traitants de Stella et non de Tesla, qui bien entendu n' a aucun rapport avec Stella....

      Supprimer
  6. HS. Cours de peinture pour les petits :

    https://mobile.twitter.com/CorbacR/status/1274407662571134977/photo/1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est bien en même temps on fait de l’expression corporelle

      Supprimer
  7. https://m.facebook.com/CHAZDeptOfAg/about

    https://www.thestranger.com/slog/2020/06/12/43897621/meet-the-farmer-behind-chazs-vegetable-gardens

    RépondreSupprimer
  8. https://crosscut.com/2020/06/seattles-chaz-community-garden-takes-root

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout y est même les félicitations ! Franchement 😂😂😂

      La vieille paysanne qui sommeille en moi attend déjà de contempler la récolte du massif de rosiers. Car, dans les faits la surface c’est bien celle-ci !

      3 bégonias, un forsythia et 3 rosiers. Ou un arbre fruitier mais ça sera au choix.

      La propagande 😂😂😂

      Tu sais quoi ? J’ai pitié...

      Supprimer
    2. Bah. Staline est bien parvenu à se faire passer pour l'aimant petit pères des peuples jusqu'à sa mort tout en arrivant 2e au tableaux des high scores du nombre d'humains assassinés juste après Gengis Khan.

      Les gens croient ce qu'ils veulent bien croire. La propagande c'est toujours l'autre camp, c'est bien connu.

      Supprimer
  9. https://www.youtube.com/watch?v=rvPrlnW2Bi4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle épreuve pour ses parents s’ils n’ont toujours pas démissionné ce dont je doute...

      Supprimer
  10. Parce que toi la cruche tu n'es pas celle que tu décris dans ce copier-coller.
    Arrête de nous parler de toi en faisant croire que tu parles des autres car les autres c'est toi.
    Pauvre fille débile retourne en psychiatrie mais du côté des malades cette fois çi.

    RépondreSupprimer
  11. La version de Géocédille est la version soft.

    Elle n'inclue pas les changements terrestres de plus en plus rapides, liés à l'activité solaire déclinante.

    Un bon papier de fond sur le sujet, on y parle comète de 1882, Krakatoa 1883, Tunguska 1908, fin du Dryas récent, et de glissement de la croute terrestre :

    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.sott.net/article/436823-Krakatoa-And-The-Great-Comet-of-1882-Exploring-The-Real-Engine-of-Climate-Change&prev=search

    "Lorsqu'une comète déclenche une décharge du «condensateur» solaire, le Soleil libère des éjectas de masse coronale (CME), qui sont des quantités massives de protons (particules chargées positivement). Ces décharges, si elles sont correctement orientées, peuvent atteindre la Terre. Le diagramme ci-dessous illustre l'effet de tels rejets sur notre planète:

    A droite de l'image, l'activité solaire est faible; la Terre reçoit donc peu de vents solaires (chargés positivement) (petite flèche jaune). En conséquence, le potentiel électrique de l'ionosphère terrestre est moins positif et il tend à attirer moins d'électrons libres de la Terre vers sa surface, ce qui la rend moins chargée négativement. En conséquence, le champ électrique entre l'ionosphère et la surface de la Terre (champ E atmosphérique) est réduit (petite flèche orange sur la photo de droite) .

    Avec moins d'électrons libres attirés de l'intérieur de la Terre vers sa surface, le champ électrique entre la surface de la Terre et son noyau est également abaissé (petite double flèche rouge sur la photo de droite).

    Ce champ électrique est la force de liaison de la planète; il «maintient la planète ensemble». Une décharge solaire brutale peut induire un pic soudain de la charge positive de l'ionosphère, ce qui se traduit par une soudaine augmentation de la force de liaison. Une analogie grossière mais suffisamment précise est si vous deviez tenir une orange dans votre main et la presser soudainement.

    Ce "resserrement de la planète" n'est pas le seul effet des décharges solaires déclenchées par les comètes. Le spin de la Terre est également alimenté par le Soleil. Lorsque la Terre est touchée par une décharge solaire, elle passe par une minute d'accélération. Une telle accélération peut avoir deux conséquences:

    Minute glissement crustal. La densité de la croûte est inférieure à la densité du manteau, donc la croûte et le manteau ne ralentiront pas au même rythme. Le manteau étant plus dense, il a un élan plus élevé et ne ralentira pas aussi vite que la croûte. La différence de rotation entre la croûte et le manteau est égale au glissement crustal. Le glissement de la croûte et l'énorme stress qu'elle exerce sur la frontière croûte / manteau sont une cause majeure de volcanisme et de sismicité.

    Légère déformation de la forme de notre planète. En effet, comme le montre le diagramme ci-dessous (à droite), plus notre planète tourne vite, plus la force centrifuge (flèches rouges) qui déforme la Terre en une forme plus ellipsoïdale (ovale) est forte. A l'inverse, à gauche, notre planète est soumise à une fréquence de spin plus faible, ce qui induit une force centrifuge limitée, qui déforme moins notre planète et conserve ainsi une forme plus sphérique."

    La terre MHD, Chan Thomas, les hommes qui deviennent dingos, tout est lié.

    C'est du domaine de l'intuitif, mais la géophysique en furie va jouer un rôle dans ce qui s'en vient, comme dirait PDC.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme si il faut une tartine pour expliquer ....
      vous semblez définir ce qu'est la compréhension physique,merci.
      Pour la perception hors de portée ...
      Merci.
      jsp

      Supprimer
  12. Merci Geocedille 😊 top !!!!

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.