samedi 13 juin 2020

A chacun son combat !


Je rappelle que depuis une trentaine d’années les chats sont devenus une espèce invasive.

Ce sont les habitants les plus nombreux de nos forêts et ils ont lourdement participé au déséquilibre de la bio diversité en mangeant les œufs et les petits des autres espèces animales.

Mais, c’est « bien ». 



Donnez pour lui, l’autre et les ours et les loups dont les paysans ont mis des siècles à se débarrasser.

Mon arrière grand-mère allait à l’école par les bois et les prés, les matins givrés le loup avait faim.

Mon aïeule, que j’aimais tant, frappait l’un contre l’autre ses deux sabots pour faire fuir l’animal.
Les loups craignent l’homme mais parfois ils ont trop faim dans un hiver trop long.

Elle a quitté l’école très vite et a été « placée », petite fille, comme bonne dans une ferme.
Puis elle a trouvé un emploi « à l’usine ». Au moins, à l’atelier, elle profitait de son dimanche.

Accessoirement, vous aurez compris à quel point, mon arrière grand-mère a usé de son privilège blanc. 

Et j’édulcore, croyez-moi ! pour ne pas choquer les jeunes générations qui pensent que tout est dû.

Grâce à Dieu, elle eut un « bon mari » et sa vie s’en est fortement améliorée. Cette notion la aussi échappe aux plus jeunes. Ils ne savent pas ce que représentait le mariage jusque l’après deuxième guerre mondiale. Je vais les épargner.

Elle a eu des chats toute sa vie. Et, toute sa vie, elle noya les trop nombreux petits des portées qui s’enchaînaient.

Les chats de mon enfance vivaient en liberté totale, n’étaient pas stérilisés. Ils venaient sur vos genoux quand ils en avaient envie. Ils n’étaient pas esclaves de nos émotions.

C’est ce qui les rendaient chers à nos quotidiens. Ils faisaient partie de la maison.

« Tiens, voilà Grisou ! Tiens, voilà Blanchou ! »

Le plaisir de retrouver chaque jour un ami.

Je n’ai fait stériliser que ma petite chienne « Biza » mais pas mon chien « Harry ».

Pourquoi ? Parce que je ne voulais pas être obligée de noyer les petits comme le faisait mon arrière grand-mère.

Biza était une petite batarde dont absolument personne n’aurait adopté un petit.

Les citadins vivent dans un rêve perpétuel.

J’ai été élevée avec les animaux libres d’aller et venir dans la maison. Mes deux chiens montaient sur les canapés, assistaient aux repas et me suivaient dans la salle de bains, comme dans la voiture, comme pour faire les courses. Ils n’ont jamais mangé de boîtes ou de croquettes.

C’était des membres de la famille. Parce que j’avais appris comme ça.

Par contre, cette folie des chats qui déséquilibrent la faune sylvestre, de mon point de vue c’est une hérésie.

Je ne parle même pas de la réintroduction des loups et des ours. Des ours...!

21 commentaires:

  1. C'est toujours comme ça ici. Les chats du village sont libres. Ils ne sont pas stérilisés. La fermière noie le petits en surnombre. L'été, les citadins en vacances se croient obligés de les nourrir avec des granulês industriels. Du coup ils sont repus et les serpents peuvent envahir le village sans que les chats les chassent. Enfin, l'été uniquement, quand les touristes repartent c'est la disette à nouveau.

    Il m'arrive de nourrir et de soigner certains chats quand ca va mal pour eux.

    L'été dernier un jeune tout blanc a trouvé refuge sur ma terrasse. Il se faisait battre par un gros mâle rouquin qui faisait la loi dans la rue. Une griffure à la joue s'était infectée et il avait un abcès enorme. Je lui ai adminitré des antibiotiques et je l'ai requinqué pendant deux mois avec mes restes de poisson. Depuis il vient tous les jours faire sa sieste à l'ombre sur ma balustrade. Comme elle est en marbre et qu'il est blanc, on dirait une décoration.

    Les mêmes touristes qui se croient obligés de nourrir les chats foncent comme des diables stressés sur les routes et écrasent hérissons et corneilles à qui mieux mieux.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, tu es heureux de le voir et lui, heureux de passer un moment sur ta terrasse. C’est ça l’équilibre, l’affection.

      Les gens sont totalement hors sol. Ils se donnent bonne conscience sans savoir.

      L’ignorance est en train de nous tuer plus sûrement que tout autre facteur.

      Supprimer
    2. Chez moi, je manque de chats en ce moment. La minette des voisins ne vient plus chasser les mulots et autres rongeurs. J'espère qu'elle ne s'est pas fait écraser la pauvre.

      Les lapins qui avaient disparus depuis quelques années se remettent à pulluler et ça ne va pas. Ce sont les renards (qui les chassent) qui manquent en ce moment. C'est le carrousel des maladies qui emporte chaque espèce tour à tour avant qu'elles ne reviennent en force. Ne me parlez pas d'équilibre en ce moment...

      J'ai collé un coup de chevron dans la tronche d'un lapin aujourd'hui en mode barbare. Je n'aime pas ça, c'est peu de le dire, mais à un moment donné comme ils détruisent les cultures, il y en a marre. Je pensais l'avoir tué et l'avais balancé dans le fossé le long de la route au loin. Et en repartant à la nuit, qui je croise ? Bah cette sale bête qui n'avait été semble-t-il qu’assommée... j'espère qu'elle a compris la leçon au moins...

      Être fleur bleu c'est bien, mais avoir un fusil sous la main (plutôt qu'un chevron) c'est mieux. Et que les végans ne m'emmerdent pas, ces bestioles ravagent tout et particulièrement la bouffe des végans. Alors il faut choisir entre les végans et les lapins. Paradoxe hypocrite ?

      Sur les chats, dans le contexte français actuel, je suis plutôt pour les stériliser, les soigner correctement, les aimer et ne pas les laisser divaguer si on y tient. Un ano avait mis une vidéo des chats à Istanbul, c'est mignon, mais ici ça ne se passe pas comme ça malheureusement. L'espérance de vie d'un chat non-stérilisée qui divague, surtout si c'est un mâle, doit être de un an. Sans compter le massacre des oiseaux et de la faune en général.

      En réalité, il n'y a plus d'équilibre, même dans une cambrousse à faible densité...

      Supprimer
    3. Les mêmes qui tueraient un gosse qui piquerait une pomme dans un verger ?
      L'ignorance nous tuera c'est évident
      Ces défenseurs de la nature qui ne connaissent pas la nature, ces défenseurs des animaux qui ne connaissent rien aux animaux
      Bref .....

      Supprimer
    4. L’ignorance.... encore et toujours 😘

      Supprimer
    5. La seule espèce nuisible dans la nature c'est le chasseur.

      Supprimer
    6. Le pêcheur aussi surtout les bateaux qui vident les océans et polluent. Les pêcheurs qui laissent traîner les appâts, les oiseaux qui meurent en les mangeant etc.
      Il est pourri ce monde de bidochons.

      Supprimer
    7. Et le soja que tu manges à la place de la viande, il n'a pas un petit goût d'Amazonie déforestée ?

      Les végans et autres zozos sont cinglés et contreproductifs. Il y a des alternatives bien plus écologiques et bonnes pour la nature et sa préservation.

      Mais comme d'habitude avec les idéologies manipulées anti-humaines, on se retrouve dans la bêtise absolue. Genre le citadin écolo. Oxymore rigolo.

      Supprimer
    8. Désolé anonyme 22h41 mais l'humain a souvent été méchant envers, les animaux ont toujours été sympas, qui dirigent les pays ? Des humains, qui tuent les peuples son prochain pour de l'argent ? Des présidents humains etc Qui tuent par plaisir ? Qui déforestent les forêts ? Qui dirigent les employés en étant méchant ? Admets que ton pote humain est pas gentil envers autrui,disons une grosse majorité. Peut être que t'as vécu dans l'amour avec une cuillère en argent sans problème avec aucun Humain.

      Supprimer
    9. "les animaux ont toujours été sympas"

      lol

      J'ai l'impression que tu mélanges beaucoup de choses et que ça se bouscule dans ta tête. Habites-tu seulement dans cette nature que tu aimes tant ; ou habites-tu dans le béton en fantasmant sur la réalité ? Y'a rien de plus impitoyable que la nature en vrai...

      Supprimer
    10. La nature est hostile. C’est pour cette raison que les humains ont construit pas après pas une civilisation.

      Entre 5 à 6 mille ans d’efforts quotidiens qui peuvent être détruits en un claquement de doigt.

      Ensuite, ben... bonne chance avec les animaux sauvages, faudra leur apprendre à manger du quinoa malgré un système digestif qui, pour beaucoup d’entre eux, ne le supporte pas !

      Il y a des humains maltraitants qui nourrissent leurs chiens et chats aux granulés vegan....

      Si, ça ce n’est pas de la maltraitance animale je ne sais pas ce qu’il vous faut.

      Supprimer
  2. J'espère que ta grand-mère brûle en enfer noyé des chatons mais qu'elle ordures je comprends mieux l'ordure que tu es avec des gènes pareil j'espère que tu la rejoindra en enfer toi et tes privilèges de grosse truie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin un représentant du parti animaliste !
      J’espère que vous ferez un bon score aux élections afin de faire cesser les exactions sur les animaux !

      Supprimer
    2. Waouh ! 😨 pourquoi j'ai l'impression de reconnaître le langage et les fautes d'orthographe ?

      Un mirage très certainement 😕

      Il va y avoir du monde en enfer.

      Supprimer
    3. C’est ça aimer la Nature.

      Supprimer
    4. La solution : obliger les animaux à devenir végétariens

      Supprimer
    5. Ou leur donner les végans à manger. :)

      Supprimer
  3. L'ignorance ? Oui, certes mais de quoi , exactement ?
    L'équilibre est rompu, lequel ?
    L'équilibre réputé naturel ou bien celui que l'humain a créé depuis qu'il s'est dressé sur ses pattes arrières pour marcher ?
    Quel est le point d'équilibre ?
    Les populations de lemmings qui se jettent du haut des falaises le connaissent elles ?
    Ces animaux malades de la peste ( une fable, bien entendu....) sont régulés, entre autres , par le loup et l'ours .
    L'homme est un loup pour l'homme , à écrit un exemplaire bipède humain du haut de son prétendu esprit& génie légitimant, selon lui, sa prétendue exception.
    Exception qui lui permet de construire laborieusement dans le temps, quelque cathédrale qui brûle tout aussi vite que les forêts d'eucalyptus des koalas....
    Quelle leçon à en retirer ?
    Quelles sont les populations humaines que l'on doit faire disparaître pour faire disparaître les loups humains ?
    Attention terrain philosophique, morale, etc, etc, plus que glissant !
    Là décision n'appartient à personne, quel que soit son rang, sa fortune, sa pensée.
    L'homme , espèce parmi les espèces, développe l'instinct de survie propre à tout animal, pour se battre ,se nourrir, procréer pour perpétuer l'espèce.
    S'il ne se bat plus , contre lui même ( intellectuellement, moralement, etc....) ou les autres prédateurs, il est condamné et se condamne lui meme à mourir et disparaitre.
    Notre esprit fait notre force.
    Pour affronter l'adversité, entre autre.
    L'Esprit se meurt, l'Esprit est mort.
    Pour la survie dans notre bonne mère Nature une arme quelconque ou un livre de philosophie ?
    L'homme est la mesure de toute chose à t on écrit , le contexte naturel de la création oublie pour mieux justifier l'insjustifiable, escroquerie à payer un jour ou l'autre inexorablement, on devrait plutôt retenir : vanité, tout n'est que vanité...!
    L'homme, le loup, le mouton, l'ours , naissent, se battent, vivent, procréent, se tuent les uns les autres, meurent.
    Fin du film pas de l'histoire.
    Une fois que sur cette terre ne restera que des hommes, toutes les autres espèces disparues, qu'est ce que l'on fait et surtout qu'est ce que l'on dit pour ne pas mourir ( trop) idiots , cabotins devant le parterre de nos congeneres.
    Le rideau se lève sur le dernier acte , qu'elle fin nous a réservé l'auteur?
    Chut, silence , tiens donnes moi un peu de pop corn s'il en reste ......non ?
    Dommage...
    Cdlt.
    M.S.BLUEBERRY.

    RépondreSupprimer
  4. Les escrologistes n'aiment pas la nature. Ils aiment l'image qu'ils s'en font. C'est pour ça qu'ils font des campagnes de manifestations contre le gouvernement australien quand celui-ci essaie d'exterminer des chats et des lapins.

    Je vivrais en Australie, je me ferai livrer des chaussons en lapin, des bonnets en lapin, des gants en chat. Et j'alternerai entre les civets de lapin et le chat rôti au fourneau.

    Mais apparemment c'est du spécisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui se souvient qu'un seul couplé de lapins à faillit faire disparaître tout un continent ?

      Celui que j'ai préparé à la moutarde dimanche était excellent

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.