samedi 6 juin 2020

20 % de la population victime d'illectronisme ?

Source





Définition :

L’Insee détermine l’illectronisme à partir de l’utilisation d’Internet ou de logiciels dans quatre grands domaines : la recherche d’informations, la communication en ligne, la résolution de problèmes informatiques et l’utilisation de logiciels. Il ne s’agit pas d’une enquête sur les compétences en tant que telles mais sur l’usage : c’est le fait de ne pas utiliser les technologies de l’information qui détermine l’illectronisme. Par exemple, une personne qui ne s’est pas connectée à Internet au cours des trois derniers mois ou qui n’a pas utilisé de logiciel au cours de l’année. 

La moitié des personnes sans diplôme sont en situation d’illectronisme et 85 % ont au mieux de faibles compétences. Moins de 5 % ont de bonnes compétences. À l’opposé, 3,3 % des bac+3 sont concernés par l’illectronisme et plus de la moitié ont de bonnes compétences.

71 % des plus de 75 ans sont touchés par l’illectronisme.

11 % des 45-59 ans sont concernés par l’illectronisme et plus du tiers des 60-74 ans.

L’illectronisme est devenu une forme de pauvreté inquiétante, notamment chez les plus jeunes. Les 2 % de 15-29 ans touchés par l’illectronisme représentent tout de même plus de 200 000 personnes.

Ce qui choque, c’est que l’on fait comme s’il allait de soi que la population dispose de compétences numériques qu’elle n’a pas.

——- personnellement j’aimerais savoir combien il y a de non-lecteurs dans les exclus des logiciels.

Les 30% d’illettrés correspondraient bien aux 30% d’illectronistes. Un smart phone ou une tablette c’est « intuitif » et répandu.

Si on prend l’utilisation d’un ordinateur avec ses installations de logiciels, souvent en anglais, ça demande quelques prérequis pas toujours assimilés.

Dans les non-lecteurs je pose ceux qui ont une lecture orale fluide, par exemple, mais qui ne comprennent pas ce qu’ils lisent.

En finissant un texte lu à haute voix, ils sont incapables d’en donner le sujet et encore moins d’en faire un résumé.

Pourquoi avoir, en toute conscience, coupé 30% environ de la population des actes quotidiens nécessaires et maintenant obligatoires que tout citoyen se doit de faire sur internet ? 

Je trouve que c’est une excellente question. Politique et économique.

Combien regrettent les hygiaphones ?

Hygiaphone, un mot que ne comprend pas mon correcteur d’orthographe automatique....😊 un mot tellement désuet...

1 commentaire:

  1. Faites un petit tour en Afrique et tombez en panne de voiture , de téléphone et voyez les réparateurs improvisés qui surgissent de nul part!
    C'est vraiment l'inverse de notre société. Les plus conformes au modèle occidental font des études . Les autres se forment tout seul avec le matériel qui leur tombe sous la main.
    Résultat les 5% "éduqués" font marcher les institutions , et les autres se débrouillent avec de meilleures compétences non validées par le système.
    L'illectronisme est majoritaire mais il n'a rien à voir avec l'intelligence.

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.