lundi 11 mai 2020

Les Pygmées, indiens 2.0.




Qu’est-ce que je vous disais ?!

La banque mondiale investit dans la région des Grands Lacs. 

C’est tout ce qui reste. 



Ils vont encore expliquer au Pygmées comment ils doivent vivre et les accuser de manger le «stock d’animaux sauvages» !!!

Et, bien sûr, de disséminer par là-même Ébola et tout le reste.

Les peuples premiers, tout le « Monde Du Bien » en a plein la bouche, y compris le pape, mais le fric c’est plus chic.

La région des Grands-Lacs c’est le new far-west et les pygmées les indiens 2.0.

——-

Abritant la deuxième forêt tropicale du monde, la RDC joue un rôle central dans l’atténuation du changement climatique au niveau planétaire.

La reproduction à grande échelle d’approches et de résultats prometteurs repose sur des instruments financiers innovants. Les contrats d’achat de réductions d’émission (CARE) conclus dans le cadre du Fonds de partenariat pour la réduction des émissions dues à la déforestation de la Banque mondiale ont permis de débloquer des financements à la performance pouvant aller jusqu’à 50 millions de dollars pour le Mozambique et 55 millions de dollars pour la RDC. De même, l’intérêt grandissant des investisseurs privés pour la capture du carbone va multiplier les possibilités d’accords innovants.
Véritables poumons du continent — et de notre planète — les forêts exceptionnelles de l’Afrique doivent être régénérées pour garantir notre avenir. Nous sommes déterminés à redoubler d’efforts au service d’une gestion durable de cette ressource.