lundi 6 avril 2020

Welcome.




Un migrant pakistanais vivant à Paris dit être inquiet pour ceux dont le statut légal n’est pas très clair. Il explique que ceux qui n’ont pas le doit de travailler ne peuvent pas gagner d’argent et beaucoup ne perçoivent pas d’aides de l’Etat. 
Ces personnes sont souvent dépendantes des ONG et d’associations d’aide aux migrants mais certaines de ces aides ont est suspendues à cause des mesures de confinement. "Là en ce moment, les conditions de vie sont tellement difficiles — comment font-ils pour survivre sans rien avoir ? Je reçois beaucoup de messages, certains n’ont rien à manger". Il estime qu’il est primordial que les associations et le gouvernement français leur propose de l’aide." Source
——- cherchez et vous trouverez. (Je sors).