mercredi 8 avril 2020

Virus : 1,6 milliard d’enfants déscolarisés.




La pandémie de Covid-19 a entraîné la fermeture des écoles dans 185 pays, selon l’Unesco, touchant 1,54 milliard d’enfants et d’adolescents.


Nous avons donc demandé à des Français vivant aux quatre coins du monde comment ils font face.
La famille en France, oncles, tantes, grands-parents, ne peuvent pas toujours être sollicités à distance. 
Virginie, qui vit en Afrique explique que les gens ne prennent pas trop de nouvelles” et qu’elle essaie de garder le contact via les réseaux sociaux. 
La France est tellement touchée que chacun gère sa vie !” dit-elle. Même son de cloche chez Jean-Baptiste, installé en Suède :
 La famille en France ne joue pas de rôle particulier, car leur situation est encore plus difficile.” 
—— À part ça, le confinement rend stupide. On tourne en rond. Enfin, moi il me rend sotte. 
Le fait de ne pas pouvoir « prendre l’air », s’oxygéner le cerveau, échanger...je sens bien que je perds des neurones et du dynamisme. 
Quand on va pouvoir ressortir (pour ceux qui ont observé les consignes), nous allons attraper tous les petits virus qui traîneront. Nous sommes affaiblis par le manque d’exercice. 
Ne pas sous-estimer, non plus, les atteintes neurologiques afférentes au Coronavirus.
Un peuple planétaire survivant rendu idiot. On n’est pas sorti des ronces ! 

17 commentaires:

  1. ce retrait du monde permet de s(instruire par soi meme de lire et d'apprendre de nouvelles choses autant sur le monde que sur soi meme. Et puis un break ne fait pas de mal, il remet les pendules à l'heure : c'était quoi cette vie de dingue que je vivais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait merveilleux si nous avions conserver cette capacité de s'instruire seuls.
      Force est de constater que cette capacité est en voie de disparition.
      Mais il faut reconnaître que même l'école ne remplit pas ce rôle non plus.

      Supprimer
    2. Dis ça a un bebe de 9 mois qui vis avec ses 3 frères, soeurs (de 2, 3 ans) et parents, dans un apartement minable F2/F3, sans balcon. Les bebes pleurent, irritées et nerveux, trop de télé, trop de rien a faire, le pére devenu dingue enfermée puis mis au chomage, la mére a fleur de peaux, irascible et epuisée.
      Et comme si c'etait pas souffisant, on a lancée un slogan debile ou les enfants, les grands victimes de cette folie, doivent crier haut et fort "tout ira bien" en dessinant, forcement, un arc en ciel.
      Tout ira bien = le confinement c'est la liberté = la guerre c'est la paix

      Supprimer
    3. la vie à l'époque des cavernes? Nettoyage par le vide , maladies , promiscuité , violence.
      Le web des cavernes était géré par les chamanes.
      Celui d'aujourd'hui est géré par le compte bancaire.

      On va creuser les fosses communes aux pieds des balcons hlm .
      >Les rapaces viendront finir le travail<

      L'arc en ciel est une bonne approche de ce qui s'en vient du fond de l'espace.
      L'effet boomerang?

      Surveillons le ciel car c'est là qu'il va se passer le prochain épisode....

      Supprimer
    4. @D
      Je pense comme vous que pour certaines familles la situation est ingérable, notamment pour les mères.
      Marie

      Supprimer
    5. Tu devrais t'autoriser une sortie le soir/la nuit ou tôt le matin pour marcher un peu Wendy. Une heure, dans un rayon d'un kilomètre.
      Je le fais tous les 3/4 jours pour soulager les maux de dos qui arrivent (en passant d'une heure de marche par jour a rien...).
      Je ne sais pas pour Paris mais dans ma ville de province je ne croise personne vers minuit.
      Sous réserve bien sûr que ce ne soit pas dangereux pour toi.
      Sinon, gym a la maison, étirements, respiration, méditation... On a du temps pour le faire pour une fois.

      Supprimer
  2. Une chtite pause dans le remplissage des cerveaux?

    Les bons ne sont pas impactés car le milieu imprègne bien:
    Élève de 5ème , parents profs, de 7h du mat à 20h le travail scolaire est plus que doublé par rapport à l'avant confinement. Zéro déplacement , pauses repas saines avec débats familiaux , heures de gymnastiques intégrées dans le planning quotidien, liens divertissants des réseaux planifiés comme à la récré!

    Les mous s'autodétruiront et les bons vont pousser encore mieux.

    Vous aviez rêvé d'une scolarité sélective? Le confinement l'a fait.

    Game over ? Pas pour tout le monde!

    RépondreSupprimer
  3. Autre piste de traitement du covid ..et du cancer ?
    C'est le précurseur de la Chloroquine...

    https://www.nexus.fr/actualite/sante/ouvert-testant-bleu-de-methylene-covid-19/

    Pulsar

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ça, c'est de l'info coco, c'est du lourd !

      Le bleu de méthylène !

      On va pisser bleu.

      Vive les schtroumpfs !

      Gaffe quand même au schtroumpf noir qui file le couillonarivus !

      Gnap gnap gnap !

      Le genre d'info à remonter à la UNE !

      Tof

      Supprimer
    2. Ben oui coco,
      Il faut parfois se méfier des simples préjugés qui disent merde aux arguments de raison ?

      Extraits de l'article :

      "Le bleu de méthylène sous forme injectable fait partie des traitements de base dans les services des urgences. .../.. Le bleu de méthylène fut surnommé dès 1891, « le boulet magique » dans la lutte contre la malaria, en remplacement de la quinine, substance naturelle dont la production était très limitée. Puis ce fut le tour de la quinacrine en 1931, suivie de la chloroquine en 1934 afin d’éviter la coloration bleue de la peau et du blanc de l’œil. Il existe donc une filiation chimique et biologique évidente en le bleu de méthylène et la chloroquine ou l’hydroxychloroquine."

      Pulsar

      Supprimer
  4. Continuité pédagogique. Lol
    https://positivr.fr/bref-j-ai-enseigne-a-distance-confinement-ecole-a-la-maison/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la continuité pédago n'est possible que dans certains milieux avec de l'espace et un degré d'évolution supérieur.
      Le tri continue.
      Même les profs commencent à glander ++++
      Le relâchement est généralisé.

      Supprimer
    2. Faut avouer que dans les familles défavorisées, cela va être une catastrophe.

      Supprimer
  5. Même les profs commencent à glander ++++

    "commencent"...

    Hu hu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en connais une qui est bien triste de ne pas pouvoir faire un de ses quatre voyages annuels. Par dépit elle a remis sur sa couverture facebook l'image de son voyage à New-York d'il y a un an. Il ne faut pas rigoler, le covid-19 fait souffrir tout le monde.

      Supprimer
  6. D'après ce que je viens de lire les enseignants gardant les enfants des soignants, pompiers et policiers le feront jusqu'au 15 mai (au moins). Donc pas de déconfinement avant. Je suppose que ce sera bientôt annoncé.
    Marie

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.