dimanche 19 avril 2020

Pâques Orthodoxes.

Joyeuses Pâques Géocedille ! 

Ainsi qu’à tous nos amis orthodoxes !




(Offert en commentaire par Géocedille).

69 commentaires:

  1. Joyeuses pâques à tous mes amis orthodoxes.
    Et a mes amis grecs en particulier.

    ❤❤❤

    RépondreSupprimer
  2. Le personnage à gauche du christ, vêtu de jaune et de vert, semble faire des cornutos.
    Est ce que quelqu'un connaît la signification de la position des doigts sur les peintures ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sa main droite signifie ICXC

      Index tendu pour le I
      majeur courbé pour le C
      pouce et annulaire croisés pour le X
      auriculaire coubé pour le C

      Au 1er siècle on n'ecrit plus le sigma Σ mais C.
      Le X est un chi grec pas un x latin.

      Il faut donc lire Ι Σ Χ Σ

      En lettres latines ça donne I S CH S, qui sont les premières et dernières lettres des mots IesouS CHristoS, Jésus christ.

      La main gauche pointe de l'index, à la grecque, sans que l'auriculaire soit recourbé. Il n'y a pas de cornuto dans l'iconographie byzantine.

      Supprimer
    2. Et ils s'agit, je pense, de saint Jean baptiste.

      Supprimer
    3. Merci. J avoue avoir parlé du cornuto pour avoir une réponse... C est mon côté taquin.

      Supprimer
    4. Anetimon, c'est bien un cornuto à gauche et ces peintures transpirent le satanisme, faut avoir de la merde dans les yeux ou être un béni oui oui pour oser affirmer le contraire.

      Même leur Bible, ils ne la respectent pas ;

      "Tu ne te feras point d'image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre."

      Supprimer
    5. 3.17
      C'est l'ancien testament,et qui s'adresse au peuple élu et à son prolongement islamique.
      "religions soeurs" ayant le même démiurge pour dieu.

      Supprimer
    6. Les deux personnages couronnés près de saint Jean représentent les prophètes ayant annoncé le christ, David et Salomon, quoique traditionnellement dans les version plus larges on représente aussi Elie, Esaïe, Enoch...
      Jésus tiens Adam et Eve de la main et les tire de la tombe. Ils symbolisent l'humanité.

      Il piétine les portes de l'enfer dont les clefs et serrures brisées sont répandues.

      Dans la vision orthodoxe (et aussi dans les Ecritures) l'enfer n'est pas un lieu de torture où Allah ferait torturer les gens. C'est plus proche de l'Adès un lieu d'oubli et de repos éternel.

      A sa gauche se tiennent les vivants, simbolisant que le christ sauve les vivant et les morts.

      Supprimer
    7. Une icône n'est pas taillée. Il n'y a pas de sculptures dans les églises orthodoxes.

      Supprimer
    8. Je ne pense pas non plus à un cornuto. C était pour attirer l attention. De nonmbreuses icônes utilisent le langage des doigts, langage qui peut exprimer des idées différentes selon les lieux et les époques.

      Supprimer
    9. Tu penses ce que tu veux, ça ne changera pas la vérité, ce blog est infestés d'idolatres aux antipodes des enseignements des prophètes de Dieu.

      Supprimer
    10. Les prophètes, on les prend, on les retourne et on les encule.
      Judaïques comme islamiques.

      Supprimer
    11. Paroles de chrétien idolatre et sataniste, merci de confirmer mes propos plus haut.

      Supprimer
    12. Ton dieu c'est une lopette, 4.20.
      T'as que du Sataniste plein la gueule,
      Pourtant c'est Satan que tu priés 5 fois par jour en lui présentant ton cul.
      C'est toi le chien d'infidéle ducon.
      Et vive les portières.

      Supprimer
    13. C'est les enseignements de Dieu qu'il convient de suivre, la prophètes ne sont pas là pour servir d'exemples à suivre, ils sont autant pécheurs que n'importe qui d'autre. Encore moins les faux.

      Supprimer
    14. Je plussoie 04.29
      Vive les portières et le Staphylocoque doré.

      Supprimer
    15. Retour aux basiques :

      http://secretebase.free.fr/complots/symboles/cornuto/cornuto.htm

      Si de temps en temps, et notamment à l'occasion des fêtes religieuses, quelles qu'elles soient, on pouvait éviter de s'envoyer des ordures à la figure, ça serait déjà pas mal, et c'est un "pas religieux" qui vous le dit.

      La destructuration de notre espace temporel et spirituel par ces temps de confinement devrait inviter à un peu plus de mansuétude.

      Pour l'espèce humaine toute entière !

      De siècles en siècles, les symboliques changent, une nouvelle interprétation chasse l'autre.

      Il est évident que les "illuminatis" ont fait un braquage total sur les symboliques ésotériques et les ont toutes déviées dans un sens inapproprié pour ne pas dire plus (Pike).

      Par exemple, il y a 400 ans, l’œil qui voit tout n'était pas ce que vous croyez aujourd'hui, c'était l’œil de la Providence.

      Lors de la restauration de l'Eglise templière de Condat sur Vézère, "datée du XIIème siècle" en Périgord, il y a quelques années, un magnifique œil de la Providence encadré dans un triangle flamboyant a été mis au jour sous les couches de peinture.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Notre-Dame-et-Saint-Jean-Baptiste_de_Condat-sur-V%C3%A9z%C3%A8re

      Joyeuses pâques orthodoxes.

      Tof

      Supprimer
    16. A propos de basique. Ton lien débute avec la précession des équinoxes. Vesica piscis. l'icône présentée par Wendy reprend le même symbole.... Un christ solaire.
      Avant de poser l hypothèse d une apocalypse alchimique, j'ai cherché à analyser l Apocalypse à travers l astronomie.
      Évangile signifie bonne nouvelle... l arrivée d un Jesus fils de dieu ou fils de l homme ou d une fin de bordel cosmique avec un soleil plus clément.

      Supprimer
    17. C'est ce qu'à l'air de dire aussi PDC.

      Tof

      Supprimer
  3. Joyeuses Pâques les grecs !

    Ugo Bardi, réflexions sagaces sur l'effondrement :

    https://lesakerfrancophone.fr/effondrement-ou-peut-on-trouver-un-refuge-sur

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et au milieu coule une rivière.

      Supprimer
    2. hmmmmm oui et non . sur ce coup suis pas d'accord avec lui.
      pour le moment il n'y a pas d'effondrement.
      son petit village qu'il imagine ne pas pouvoir atteindre c'est parce qu'il n'y a pas d'effrondrement et tous le monde suis les consignes.
      les villageois chasseurs cannibales ... il grossie le trait. Quand tu as deux bras et pas deux mains gauches , en général tu es utile )
      donc pour une fois pas d'accord avec lui : ville = confort à court terme , campagne = survit à long terme, et je ne parle plus de confort dans ce cas

      Supprimer
    3. Enfin, quelqu un qui parle timing.
      Ajoutons, la taille des villes et la diversité des populations.
      La ville ayant quand même l avantage de concentrer des ressources.

      Supprimer
    4. D'une pertinence absolue ce choix de texte ano, en cette fête de la résurrection.
      Ugo Bardi nosu explique très clairement ce qu'il cherchait et ce qu'il n'a pas trouvé dans une BAD (base autonome de survie).

      Il cherchait à répliquer son isolement humain typique des mégalopoles à la campagne.

      Bref, il voulait emporter son enfer spirituel avec lui. Continuer sa vie de citatin à la montagne. Les autres, c'est l'enfer, dixit le borgne.

      Il a raté sa résurrection.

      Supprimer
    5. Oui, la campagne c'est pour les campagnards.

      Va essayer de t'installer en cambrousse en France : dans 5 générations, on t'expliquera encore que t'es un estranger.

      Donc : les réflexions sagaces d'un citadin qui ne sait pas planter ses choux.

      Tof

      Supprimer
    6. personne ne nait en sachant planter les choux. ca s'apprends .
      et en parlant d'apprentissage en peut parler de culture (jolie jeux de mot non ?))
      s'installer à la cambrousse il n'y a pas de soucis, sauf si on essaye d'importer la culture (encore !) de la ville avec soi . l'étranger c'est celui qui déplace son monde et son mode de fonctionnement avec lui.
      il faut savoir prendre racine ...

      Supprimer
    7. Analyse de texte, sans prétention.

      Ugobardi ecrit "Étant le collapsologue que je suis, il y a quelques années, j’ai eu l’idée de m’acheter une sorte de refuge dans les montagnes, un endroit où moi et ma famille pourrions trouver refuge si (et quand) l’effondrement redouté devait frapper notre civilisation (comme on dit, quand le Nutella frappe le ventilateur). "

      Déjà, s'il cherche un refuge pour le moment ou le nutella va toucher le ventilo, il ne peut pas se prétendre collapsologue.

      Le collapse ce n'est pas un instant ventilo et ensuite on ressort la tête de derrière la commode ou on s'est plaqué en admirant les traces de nutella partout autour.
      C'est une rupture systémique.
      Le prblème n'est pas le moment de la rupture mais la disparition du système. S planquer pour vivtre la rupture en toute rérénité est un contresens complet de ce qui se passe.
      Il ne faut pas chercher un abri, il faut chercher un autre mode de vie, un mode de vie qui perdurera en dépit de la rupture.


      Supprimer
    8. Exactement, Géocédille. Il faut cesser d'alimenter ce qui cause notre perte. Certains se préparent un avenir encore pire que ceux des autres.

      Supprimer
    9. Bardi dit aussi que les pouvoirs auront tendance à déployer les forces armées dans les villes et pas dans les campagnes.

      Juste la logique de logistique.

      Je suis d’accord avec ça. Je l’ai souvent dit.

      Pour la campagne ? Ça dépend de l’âge que vous avez et aussi du travail physique que vous êtes certain de pouvoir assurer.

      Un jardin potager en Périgord (je connais, c’est tout) c’est environ 350 mètres carrés (fourchette très basse) pour pouvoir faire au moins quelques conserves pour l’hiver. Sinon, il vaut mieux planter des rosiers.

      Un potager sans engrais c’est aller acheter (oui, acheter) du crottin de cheval, déverser vos propres déjections sur les carottes, c’est sarcler tous les matins (tous). C’est au moins 1 à 2 h de travail /jour. Travail soutenu, pas le nez en l’air.

      Les conserves ce sont des journées entières. Pour le moins des demi-journées sans bailler aux corneilles.

      L’aide ? Zéro. Les voisins sont occupés chez eux . Que dalle.

      L’aide c’est quand tout va bien et pour les greffes, par exemple, pas pour cueillir les haricots.

      On achète les poussins pour avoir des poules pour avoir des œufs, on les achète. Rien n’est donné.

      Faire pousser des pommes de terre dans un sol « difficile » c’est pas un rendement extraordinaire...(vécu).

      Si les pommes de terre subissent une attaque de doryphores (la vie normale) c’est la sulfateuse .... et si pas de pesticide, pas de pommes de terre. (Les très vieux pesticides du 19°, comme la bouillie bordelaise c’est la chimie 100%. Un vrai poison. Mais les pucerons, c’est très bof sur les légumes...)

      Je ne vous parle même pas de faire pousser de la vigne. Un cauchemar.

      Si vous avez passé la cinquantaine triomphante (tête et muscles) je vous conseille d’oublier l’histoire.

      Si vous avez entre 25 et 40 ans, ça se tente. 1 hectare de terrain, travail h24. Je comprends les apprentissages. En famille, femme et enfants.

      Des poules et des lapins. Si une marre, des canards. Eau douce potable obligatoire.

      Un couteau pour egorger les animaux.

      N’oubliez pas que vous n’avez toujours pas de céréales et que vous devrez acheter le blé ou le maïs pour l’apport alimentaire et faire le pain à la main.

      Bref, partez groupés à la campagne avec des gens qui savent un minimum de choses.

      Attention aussi, les maisons, tous les bâtis, demandent de la maintenance. Chaque année, il y aura des travaux.

      Heureusement, l’hiver rien ne pousse, on peut lire et apprendre.

      :)

      Supprimer
    10. Au fait, à la campagne on travaille quand il pleut, vente ou neige.

      Avec moins 5 ou plus 45.

      Nécessité fait loi et les melons n’attendent pas sur pieds plus de 48h quand ils sont mûrs.

      Quoiqu’il advienne à côté.

      Quand ils sont trop mûrs, on en fait de délicieuses confitures. Si on a les fait tous et du feu. Et du sucre. Et quelqu’un qui surveille toute la journée que ça n’attache pas. Compter 3 jours.

      Là, vous n’avez toujours pas assez de protéines.

      Conserves de cochons et de canards. À acheter. Aucun paysan ne vous les donnera. À acheter crus. Puis à transformer en conserves ou en jambon pour l’hiver. (Plus de une semaine de travail dans une odeur pas top :)

      En cas d’effondrement il n’y aura plus de quinoa :)

      Pas de riz.

      Les pâtes c’est du blé et le blé c’est beaucoup de terres.

      Là, nous sommes sur un 500 mètres carrés de jardin.

      L’autonomie est impossible.

      Sur un plus grand terrain il faut obligatoirement un ouvrier agricole et une femme.

      Il n’y a pas d’amis quand il s’agit de se casser l’échine.

      Au mieux, il y a de l’échange. Mais c’est pas gagné.

      Ne pas compter sur la chasse pour se nourrir mais bien surveiller les animaux qui font des dégâts dans les cultures et les abris pour animaux domestiques.

      La nature est hostile et les humains sont des...humains.

      Ils sont « gentils » quand ils sont civilisés.

      Si la civilisation s’effondre les humains redeviendront des animaux comme les autres.

      Supprimer
    11. Ben pour ceux qui n'y sont pas déjà et qui ne savent rien faire en dehors de lire des livres sur la permaculture c'est chaud. lol

      La nature est assez méchante dans son genre, c'est quand on en a le plus besoin qu'elle nous laisse tomber. ;)

      Pour autant, si une période calme revient bientôt, j'encourage ce qui le peuvent à quitter les villes s'ils sont capables de l'assumer. J'ai envie de dire par exemple que les non-parisiens de souche devraient réémigrer dans leurs pays ou leurs campagnes...

      Je sais que là, deux écoles s'affrontent. Chacun son avis. Moi, j'ai tranché depuis longtemps. Et je pense qu'en ville vous aller crever. Ce confinement en est la preuve. A moins qu'on ne passe dans une dystopie digne de la SF, ce qui n'est pas impossible si c'est vraiment ce que les gens veulent...

      http://lachute.over-blog.com/2020/04/megalopoles-foutues.html

      Supprimer
    12. Et Wendy, moi qui y vis, à la campagne, je trouve que tu essayes seulement de t'auto-convaincre. En réalité les choses sont différentes. Parfois pires d'ailleurs. lol

      La question est : comment les parigots-têtes de veaux vont faire sans les bullshits jobs pour grailler ? Surtout si la province ne peut plus les nourrir, ou ne le veut plus ?

      Niveau bouffe, t'inquiète, on gère. Et on a même la fibre entre deux vaches. mdr

      Supprimer
    13. Comme Géocedille ? Panneaux solaires, réfrigérateur basse consommation, machine à laver ?

      Groupe électrogène ? Oui, oui.

      Pensez au temps qu’il lui a fallu pour en arriver là.

      Pensez comme un ferrailleur, pensez pièces de rechange pour chaque machine, pensez essence, pensez conception économique en toute chose.

      Apprenez « comment ça marche ». C’est du 100% scolaire. Et c’est essentiel.

      Faites vous réviser toutes les dents. Apprenez à tirer au fusil, à l’arc.

      Si possible à l’arbalète en titane. (500 grammes et les flèches sont comme des balles et en plus, elles se récupèrent).

      Si vous n’avez aucune idée de comment on fait une cartouche laissez les fusils.

      Beaucoup de livres, énormément d’huile de coude et d’acharnement. Le résultat sera toujours décevant par rapport à l’énergie sollicitée :)

      Le jardin zen c’est 100% d’apprentissage puis beaucoup de temps.

      Le temps c’est essentiel.

      C’est la variable inconnue en toute chose, en tout projet.

      Surtout la terre car il y a mille et un impondérables qui viendront se greffer.

      Sinon, c’est sympa.

      Surtout si vous avez un Géocedille pas trop loin ;)

      Supprimer
    14. Je préfère la façon de voir de Carvajal honnêtement, du moins pour les campagnes françoises.

      Entre Paris ou les îles grecques paradisiaques, il y a tout monde je crois. Celui qui fait encore tourner ce pays. On fait quoi avec le tourisme maintenant et l'économie du savoir machin ? Hein ? Ils reviendront quand les couillons de touristes pour chopper un PTSD en venant à Paname ? Fin de l'escroquerie ? Fin du parisianisme hors-sol ? ^^

      Supprimer
    15. La gestion centralisée parisienne de cette crise qui confine au ridicule laissera des traces. Crois-moi.

      L’État macronien/parisien ne gère plus rien à part la matraque. Il empêche même les régions de se débrouiller toutes seules, ce qu'elles feraient bien mieux d'ailleurs.

      Supprimer
    16. Anonyme :

      Des habitants quitteront les villes. Ceux qui profitent de l’argent qui y circule.

      En cas d’effondrement (le système est effondré, là, tout de suite. Devant mes yeux) les populations les plus fragiles et inadaptées partiront.

      Ex : il n’y a plus de distributions alimentaires gratuites en ce moment = il n’y a plus de gens agglutinés qui attendent. Où sont ils ?

      Le ckrack c’est de l’argent, plus de dealers, plus d’argent, plus de krach.

      Où sont-ils ?

      Plus de transport = plus de banlieusards au marché ethnique fermé.

      Que mangent ils les banlieusards ?

      Y a t il eu un transfert de commerces ?

      Beaucoup de gens sont sur le départ aux pays de leurs ancêtres.

      Ils attendent juste que les lignes soient rétablies, ils vendent le pavillon pour partir. Si, si. Je témoigne et j’insiste.

      Après la 2° guerre mondiale, vers 1946-49, marché noir à Paris généralisé.

      Des pauvres dans les chambres de bonnes avec le petit réchaud à gaz.

      Des vendeurs de 4 saisons sur les trottoirs. Des vendeurs de marrons, des vendeurs de journaux, la nuit à la sortie des métros, etc...

      Plein de petits boulots très très mal payés mais tous logés à Paris.

      ——-

      Les villes sont par principe fortifiées. Aujourd’hui encore on bloque Paris en 30 secondes.

      Le fameux tramway qui dessert toutes les portes de Paris est une arnaque politique. C’est une troisième barrière. (Bd Intérieur, extérieur plus tram).

      Le périphérique c’est la douve.

      Idem pour le centre de Toulouse par ex.

      Historiquement s’alimenter dans les villes a toujours posé souci.

      C’est le talon d’Achille des villes. Depuis toujours. Je sais bien.

      —— mais, là tout de suite, il y a un mouvement de départ des populations « inadéquates » volontaire et involontaire qui est tout à fait stupéfiant.

      Va t on se retrouver dans l’entre soi ? Il semblerait.

      Les populations dépendantes s’éloignent de Paris.

      Je note, c’est tout.

      À suivre...

      Supprimer
    17. Ce que les pouvoirs ont fait aux vieux : isolement total en bocal contaminé ils peuvent le faire à tous.

      Faut juste adapter les moyens employés.

      Ça s’est fait les doigts dans le nez ? C’est bien. On peut continuer en ciblant les populations.

      Chaque problème sa solution.

      (Instant cynisme).

      Supprimer
    18. C'est deagel en live ! ;)

      Sur la fortification des villes, c'est à la fois vrai, à la fois pas complètement. Le blocage avec le confinement a été bien plus ardu pour Paris que pour les villes de Lombardie par exemple. Et effectivement, plein d'allogènes plus français que vouzémoi se sont carapatés courageusement, tout comme plein de parisiens.

      En fait, vos rues sont vides pas à cause du confinement mais parce qu'il n'y a plus personne ! :D

      Non, je plaisante. A la TV, on a eu des images de Paris avec vos vilains concitoyens qui ne respectaient pas le confinement. Ils osaient sortir et faire des courses les salauds ! Avec une densité de plusieurs milliers d'habitants au Km², même un petit pourcentage qui sort en même temps, ça fait du monde...

      La question encore une fois pour Paris et autres "mégapoles" régionales (oups non, ils aimeraient, mais ce sont des métropoles), c'est comment faire fonctionner un tel bouzin qui craquait déjà de partout avant, avec la crise actuelle ? Crise qui ne cache qu'un effondrement contrôlé. La fin du pétrole pour tous. Sûrement à terme la perte de 30 à 40% d'une économie qui ne sert à rien et ne servait qu'à occuper les gens.

      Combien faut-il d'habitants à Paris en réalité pour avoir une capitale qui tourne rond ? 12 millions ? Hum, je doute...

      Le confinement à montré une chose. C'est qu'à un moment donné, d'une heure sur l'autre, on se retrouve coincé à un endroit. Là c'est officiellement jusqu'au 11 mai. Une autre fois, ce sera peut-être pour la vie. Pour le meilleur et pour le pire. Alors il vaut mieux choisir en toute connaissance de cause. En fonction de chacun.

      Ce serait bien de revitaliser une partie de la France périphérique avec des FDS et d'oublier cette folie des métropoles vampires.

      C'est l'enjeu maintenant. On verra ce qu'il en sera à l'avenir. Soleil vert ou pas.

      Supprimer
    19. ...Et oui, ils peuvent très bien cibler les gens.

      Agenda 21. Leur but et d'enfermer les gens dans les ville et de les transformer en esclave. Pendant ce temps, les terres retourneront à la nature, ou plutôt dans leurs poches.

      On va vivre un moment de vérité.

      Je trouve que ça ressemble vraiment à la période révolutionnaire. Du moins pour l'instant, pré-révolutionnaire. Ils vont essayer de pousser encore plus loin leurs idées pourries...

      Supprimer
    20. Et je rappelle sur les campagnes. L'idée que toutes les campagnes sont des no-man's lands constituées de champs avec une ferme par ci par là n'est pas forcément vrai. En terme de production agricole, de biens, et d'énergie ma région est largement autonome par exemple. Les métropoles vampirisent le reste du pays. Ce n'est pas le reste du pays qui dépend des métropoles. Hidalgo voulait déclarer son indépendance. Pas de problème. Paris est fortifiée mais à l'inverse Paris est facile à assiéger.

      Une belle unité "française" quoi...

      Supprimer
    21. Je n’ai qu’une chose à ajouter :

      Je partirai peut-être « à la campagne » avec ma petite famille rapidement :)

      Mais, sans illusion comme vous l’aurez compris.

      Je ne suis pas attachée à Paris. Je n’y suis plus attachée plus exactement.

      Vivre en province ou ailleurs est en discussion chez moi :)

      Surtout que l’immobilier s’effondrera très vite....

      Supprimer
    22. Du moment que tu choisis le meilleur pour toi et les tiens, c'est le plus important. Bonne chance en tout cas !

      Et personne n'est devin, on essaye tous de faire au mieux selon les circonstances, nos croyances et nos possibilités. C'était déjà difficile avant, alors là c'est encore pire.

      Oui, s'il y a une accalmie, il faudra en profiter. J'ai déjà toute une liste de matériaux à aller chercher le 11... Accélération !

      Je ne pense plus comme avant l'annonce du confinement. Et pour ça, ils auront ma haine éternelle pour nous avoir traités comme du bétail et pas comme des citoyens responsables. La Fronce !

      Ils ne rendent plus de comptes au peuple souverain car ce n'est plus lui qui est souverain en France. Ils actent ce fait. A leurs risques et périls ceci-dit.

      Il est dead le gvt. Autant que la barbe à Philippe.

      Supprimer
    23. 100% d’accord.

      Les limites de tout y compris de la décence ont toutes été franchies.

      Moi aussi H-N éternelle.

      Supprimer
    24. Je suis content d'avoir succité le débat.

      Wendy a raison, produire assez pour être autonome est très difficile, sourtout si on n'a jamais fais ça et qu'on n'a pas les infos.
      Il n'y a pas de "paradis" de ce point de vue. Ici aussi il y a des saisons dures. Rien ne pousse ou presque pendant les mois d'hivers et l'été, on ne peut pas faire pousser plus que sa capacité d'arrosage.
      On peut éviter le binage quotidien et l'évaporation en bâchant le sol.
      Oubliez l'élevage de viande si vous n'avez jamais vu quelqu'un égorger et débiter un animal. C'est pourquoi je préfère la pêche.
      Par contre la volaille, c'est un plus énorme. Des oeufs tous les jours. Y'en a des recettes avec des oeufs!

      Mais le principal, c'est que se mettre au vert ne signifie pas être en cavale dans un planque.

      Il faut s'insérer dans la société villageoise. C'est pas gagné d'avance, mais c'est indispensable. Mon but n'etait pas l'autarcie, mais la relocalisation.

      C'est la raison principale de mon choix de localisation. Avec l'isolement naturel (là on est peinards, les débarquements sont interdits, les seules liaisons autorisées sont depuis les petites îles vers les grandes pour des raisons urgentes.)
      Et puis, comme j'ai expliqué, à part la police portuaire, on en voit pas un quépis dans la parages.

      D'ailleurs je ne suis pas du tout autonome. Par contre j'ai pris la liste de mes factures et j'ai fais ce qui est possible pour les minimiser, ce qui a allégé d'autant l'obligation de gains pour y faire face. Le pouvoir d'achat en soi ne signifie rien si on n'en déduit pas les dépenses contraintes. En plus de nos occupations pastorales et de la pêche, nous avons nos activités professionnelles, qui grâce à internet peuvent se faire la pluspart du temps à distance. Complétés, avant l'épidémie par quelques déplacements par avion.

      Ce n'est donc pas une vie d'hermite, sans renoncer aux soins non plus, y'a de très bons dentistes au port. Les îles sont forcées d'avoir de tout.
      Ici je peux commander des meubles chez le menuisier, des vases chez le potier, refaire mes fauteuils du salon ou de ma voiture chez le tapissier, ou lui commander des rideaux, le garagiste sait réparer même quand les pièces détachés se font désirer, le plombier est "spécialiste" solaire, froid, chauffage central, arrosage automatique, hamam, jacuzzi, citerne agricole et m'installerait un puis canadien si je lui demandais.

      Donc non, c'est pas un hermitage. C'est très calme, surtout quand les touristes sont partis, mais c'est une société.

      Supprimer
    25. Je suis bien d'accord avec toi Géocédille.

      J'ai choisi ma cambrousse dans le nord-ouest de la Fronce parce que j'y avais des liens. Et ça change tout quand on dit : ma maman vient de X. Les gens disent ah oui, et éventuellement, comme j'ai pas mal de famille là-bas, genre beaucoup, il y a toujours un moment où ça "match", ah oui, je le connais, c'est un bosseur !

      J'ai choisi un endroit en fonction de, comme je l'ai déjà expliqué, loin des zones sismiques, nucléaires, enrichies, etc. Et c'est une chance pour moi d'avoir ma famille dedans.

      C'est un choix réel parce que c'est plus facile de gagner du pognon en ville. C'est compliqué de faire son trou dans un bled.

      Ce qui est bien, c'est que je n'ai pas attendu cette "fin du monde" pour le faire. J'ai eu mon diplôme de bouseux il y a presque 20 ans, ce qui me permet de chopper de la terre easy, et je suis retourné à la terre il y a plus de dix ans maintenant. Donc j'ai eu le temps de réfléchir à toutes les problématiques soulevées ici.

      Dans ma cambrousse, c'est tout sauf un désert, même si jusqu'alors comme partout ça tendait à le devenir. C'est une région qui a toujours été pleine d'entreprises, des bosseurs, question de mentalité.

      Mes tontons/tatas allaient bosser en marchant dans la neige même si c'était impossible officiellement. Ils ont maintenus de l'activité jusqu'à il y a peu, jusqu'à la retraite. Les fameux faignants français... Oh mais c'est vrai, la région est plus chrétienne que coco, ça doit jouer...

      Et maintenant me voilà. Bien évidemment, il n'est pas question de vivre en autarcie. Chose idiote. Mais en revanche, faire son trou dans une société encore fonctionnelle, c'est certainement la meilleure des idées. A force, les gens se font à ma tête. Même si je ne suis pas naïf. Je n'ai pas des ancêtres enterrés dans mon village depuis plus de 200 ans. Ça je l'ai connu déjà dans l'Est. Les vieilles familles... psh

      On fait avec et on remercie le seigneur.

      Parce qu'en comparaison de la ville c'est... hum... mieux. Et on peux réaliser ses rêves. Du moins dans la limite que fixe la dictature fronçaise... ;)

      Supprimer
    26. Que le seigneur te le rende bien ;)

      Supprimer
  4. Joyeuses Pâques !
    Merci pour l'explication des doigts, mon épouse m'a offert une icône du Christ Pentocrator avec ce signe des doigts et les recherches sur les icônes ne m'avaient pas aide, donc grand merci

    RépondreSupprimer
  5. Joyeuses Pâques à vous et à ceux qui vous sont chers.:) Merci pour le décodage du langage gestuel.
    Marie

    RépondreSupprimer
  6. Merci à tous et joyeuse résurrection à chacun, cette année en particulier, avec la fin du confinnement qui est un sorte d'Adès.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et et nous avons passé tout carême en quarantaine forcé.
      Et aujourd'hui on doit se cacher comme des criminels pour pouvoir communier...

      Bonne pâque, plein de bonheur et de grâce divine

      Supprimer
  7. Bonnes fetes.
    C'est mieux pour oublier toutes les guerres des sectes devenues religion étatisée.
    jsp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mafia khazare les Illuminatis les francs maçons Bilderberg les Rothschild les 300 ... vous souhaitent un bon confinement.

      Supprimer
    2. Petit rappel synthétique :

      https://www.zupimages.net/up/20/16/34y9.png

      Et padamalgam surtout !

      Supprimer
  8. Joyeux merde tartempute sale race de merde ainsi que Wendy la mocheté ridé comme la peau de mes couilles. Pffou

    RépondreSupprimer
  9. Doudou Philippe parle.

    Beaucoup.

    "On" imagine des solutions.

    On va être triés comme du bétail, mais on sait pas comment.

    J'ai RIEN compris !

    Je retiens la laisse à chien pour tous, et que le gvt a pris le pas sur toute la médecine libérale.

    Le coup d'état sanitaire est réussi.

    Là, c'est plus CLAIR :

    http://www.histoireebook.com/index.php?post/Lettre-d-informations-strategiques-sur-l-or-Le-11-septembre-bacteriologique-chinois

    je dirais même, LIMPIDE !

    Bon, maintenant, on sait aussi qui sont les sayamin en France.

    Ils sont tous à la télé.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement. Mon pifomètre marche à plein depuis des semaines :

      https://www.avotaynu.com/books/DJSGNames.htm

      Même monsieur William Dab, ancien directeur général de la Santé (2003-2005), qui veut qu'on reste chez nous depuis des semaines et qu'on y reste sinon on va tous mourir tralala cé toribe.

      Oh et puis il n'y a pas de vaccin (avant mi-2021) histoire de bien nous ratiboiser. Ni de traitements (ah bon ?). On voit déjà qu'ils vont faire sauter toute une partie de l'économie 30-40% et qu'elle ne reviendra jamais. Et tout ce qui s'ensuivra.

      On vit une période historique dont la pandémette n'est que le prétexte. Film de SF avec scénario de série B.

      S'ils réussissent et qu'on est encore vivants dans 20 ans (très douteux), on les verra réécrire l'histoire et expliquer comment le gouvernement mondial a sauvé le monde de sa capitale de Jérusalem.

      CARICATURAL
      A
      R
      I
      C
      A
      T
      U
      R
      A
      L

      L'Appoline de Malherbe jouit à l'idée du monde d'après qui pourrait être une chance... Hyppoline plutôt qui fera la fête avec son mari humain bien compris ancien conseiller de Valls ce soir... Les bien-compris et la noblesse dégénérée, le mariage.

      En attente aussi du coup d'envoi de la guerre civile américaine font du ski...

      Supprimer
  10. Pour Pâques, les gardes côtes turcs ont escorté un bateaux de migrants potentiellement infectés dans les eaux territoriales grecques et ont été interceptés par les garde côtes grecs.



    Les turcs ont alors commencé un cirque pas croyable de provocations en rasant les bateaux grecs plein gaz jusqu'à ce que la mérine grecque envoie un bâtiment de guerre qui oblige tout ce beau monde, Turcs comme migrants, à retourner en Turquie.

    Vendredi saint, c'est les pilotes de l'aviation turque qui avaient multiplié les violations de l'espace aérien grec au dessus des îles ioniennes.

    Pendant ce temps, les Turcs déplorent des centaines de morts quotidiens du COVID19.

    Les îles grecques sont à l'isolement en raison de l'épidémie, les liaisons ordinaires suspendues, les habitants des iles confinés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://youtu.be/4Z4Nd9ztqRg

      Supprimer
    2. Bon courage ! Il n'y a malheureusement pas grand chose d'autre à dire tant qu'il ne sera pas bouté hors du "trône". Je doute qu'intelligence et diplomatie lui soient insufflées.
      Marie

      Supprimer
    3. Propose des micro-crédits aux turcs, ils renverseront peut-être le micro-sultan.

      Supprimer
    4. Bizarre que les turcs obéissent bêtement à ce fdp de pourriture de erdogan.

      Supprimer
  11. Une image frappante d'une vieille dame dans un EHPAD traitée comme une prisonnière :

    https://static.actu.fr/uploads/2020/04/b1efb7e8824206fc484f6bfa5d61452f996e84ff.jpg

    Coupable d'être vieux. Faillite morale totale. Pendant ce temps les vrais coupables sablent le champagne.

    RépondreSupprimer
  12. Désobéissance civile. Frissons.
    https://yetiblog.org/archives/23798

    RépondreSupprimer
  13. coup de gueule d'une femme médecin de Lyon :
    ET SI C'ETAIT MA MERE ?
    extrait:
    « Nous sommes en guerre »; Dans cette guerre les médecins sont soldats. Des soldats qu’on a désarmés pour soigner
    Mais armés de Rivotril injectable pour tuer.

    Nos dirigeants n’entendront pas le bruit des râles des patients qui suffoquent, ce décret permet de les taire dans une mort bien propre. Cette fois c’est du sang pur qui abreuve nos sillons.

    Alors moi, médecin, femme, mère, citoyenne, je refuse d’obéir à un système qui m’empêche de soigner et me donne comme seul rôle d’endormir les plus faibles.

    https://blogs.mediapart.fr/liligaby/blog/090420/et-si-cetait-ma-mere

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fatma Bisounours20 avril 2020 à 11:29

      Bravo madame !
      Avec cette crise sanitaire, les médecins assimilés à des soldats ? Qui donnent la mort...
      Glissade voulue par l'état !
      Voir expérience de Milgram...

      Supprimer
  14. traces de coronavirus retrouvées dans le réseau d'eau non potable de la ville de Paris : 4 traces sur 27 prélèvements.

    https://www.lemonde.fr/sante/article/2020/04/19/des-traces-infimes-du-sars-cov-2-dans-l-eau-non-potable-de-la-ville-de-paris_6037099_1651302.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait que je retrouve le schéma qui montrait comment la contamination en Chine pouvait se faire dans les immeubles par les aérations et par les canalisations d'eau/WC. Je suppose que Bauer nous le dira dans son prochain point COVID-19 quand ils ne pourront plus le cacher...

      Supprimer
  15. Une affiche qu'on trouve placardée dans le cabinet d'un médecin :

    https://i.aveshack.com/2bd0260f4cefd92b.jpg

    A voir sur l'année entière...

    https://www.insee.fr/fr/information/4470857

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fatma Bisounours20 avril 2020 à 11:31

      " c'est juste de la politique"
      " Éteignez la télévision,"
      J'adore!

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.