jeudi 30 avril 2020

Coronavirus, un ciblage génétique par peuple ?

Source 1

Source 2



les chercheurs avancent que l'apparition et la diffusion du coronavirus sur le territoire français ne sont pas uniquement liées à des infections provoquées par des malades revenus de Chine, épicentre de l'épidémie, ou bien encore d'Italie (tout premier foyer d'infection déclaré en Europe).

En procédant à des analyses pointues, les chercheurs ont en effet découvert que la principale souche du virus présente en France était liée à un groupe génétique (un « clade » dans le langage des scientifiques) qui n'avait aucun lien avec ces deux pays.
L'épidémie qui a, à ce jour, infecté 129.859 personnes et provoqué le décès de 23.660 malades en France aurait « été principalement ensemencée par une ou plusieurs variantes de ce clade ».
Elle se serait diffusée en France, notamment à partir du Nord, sans être repérée ni sans que l'on sache depuis quand elle était présente. 
Cette souche a notamment été découverte chez un patient de ce groupe génétique qui n'avait pas voyagé hors de France auparavant et n'avait pas non plus été en contact avec des personnes de retour de l'étranger. D'autres patients appartenant à ce même groupe se sont par contre rendus dans d'autres pays européens, aux Emirats arabes unis, à Madagascar ou bien encore en Egypte, mais les scientifiques ne disposent d'aucune preuve laissant penser qu'ils avaient contracté la maladie dans ces pays étrangers.
....les chercheurs estiment que leurs travaux permettent de tirer la sonnette d'alarme sur la nécessité notamment de mieux surveiller les malades asymptomatiques.
Ils estiment aussi, que les mesures d'isolement et par extension sans doute de confinement, mises en place rapidement après que les premiers cas ont été officiellement détectés le 24 janvier dans l'Hexagone, s'avèrent particulièrement efficaces puisqu'ils n'ont pas trouvé de preuve de la transmission des souches chinoise ou italienne à partir des premiers cas qui avaient été détectés. 
——- à part ça, ce n’est pas une arme biologique. C’est la faute des chauves-souris et des pangolins.
On ne sait rien de ce virus et, peut-être est-ce mieux ainsi...
Plus on avance, plus les informations sont ébouriffantes...
Quelles séquelles pour les porteurs ? C’est à dire nous tous
Parce que, sauf à arrêter de respirer, comment, à terme ne pas être infecté par un virus aéroporté ? 
Quelles séquelles et quels effets retards ? 
Inscrits dorénavant dans nos ADN... 

Je veux bien croire au hasard sauf quand il ressemble à une nécessité...
-« Alors, ça se passe comment cette guerre commerciale ? »
- « On avance bien. Vers le manque . Le changement c’est maintenant ! »

-« le changement mais les vieilles méthodes. 
La guerre, les russes la font aussi. 
La guerre du manque de blé.»





Les exportations russes devraient reprendre en juillet pour la nouvelle saison. D'ici là, le ministère de l'Agriculture a justifié la suspension par la nécessité de stabiliser et sécuriser son marché national en pleine crise du coronavirus. Craignant des pénuries alimentaires dans les pays pauvres , l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation (FAO) et l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) ont critiqué cette mesure qui a fait monter les prix du blé déjà élevés.
Source