mercredi 15 avril 2020

Coronavirus, la piste d’une erreur de laboratoire.



Fox News rapporte que COVID-19 est bien originaire de l'Institut de virologie de Wuhan et que le  "patient zéro" était un employé de laboratoire qui a été infecté et qui l’a propagé.

Zero Hedge l’avait signalé à plusieurs reprises au cours des trois derniers mois, en échange de quoi Twitter à banni le site sans raison ni explication.

Source avec sources.

Qui en doutait ? Sachant que depuis toujours les chauves-souris sont porteuses de multiples Coronavirus qui n’ont jamais mis la planète à l’arrêt. 

Ce n’est pas la consommation du « stock d’animaux sauvages » qui répand la mort, que ce soit en Afrique ou en Asie. 

Ni les chinois, ni les Pygmées ne sont responsables. 

Souvenez-vous de la perche du Nil. Nous avons collectivement oublié cet acte terroriste qui a plongé dans la misère la plus noire tous les pêcheurs.

La perche du Nil, ce poisson génétiquement tellement modifié qu’il a dévoré tous les autres et même ses congénères et ses propres œufs quand il n’avait que ça à se mettre sous la dent.

Les épidémies sont multi factorielles mais la variable démographique n’est jamais prise en compte. 

Vous allez me dire « Fake-News », bla-bla-bla. C’est la faute des sauvages bla-bla-bla.

Je défendrai les cultures pygmées et chinoises, vilipendées par la bien-pensance qui ne veut jamais aborder les sujets qui fâchent tels que la surpopulation dans un monde contraint.

Les pygmées ont continué à manger le « stock d’animaux sauvages » en pleine épidémie d’Ébola et, y compris s’ils ont eu tort de se mettre en danger, je suis navrée de vous dire qu’il fallait bien qu’ils se nourrissent ! 

Et quelque chose me dit que les chinois les plus démunis sont exactement dans la même situation.