jeudi 23 avril 2020

Confinement ou seconde vague.



À l’échelle mondiale nous somme très loin de l’immunité collective.

Et nous vivons tous dans un monde global connecté.





Source

les résultats de l’étude sont accessibles en ligne sur le site de l’Institut Pasteur.

Le taux de mortalité chez les personnes infectées est de l’ordre 0,5% (13% chez les hommes de plus de 80 ans). La probabilité de décès est 45% supérieure chez les hommes infectés que chez les femmes infectées, avec un différentiel qui augmente avec l’âge.

L’analyse montre également que le confinement a eu un impact conséquent sur la transmission de SARS-CoV-2, en entraînant une réduction de 84% du nombre de reproduction de SARS-CoV-2. En effet, le nombre moyen de personnes infectées par un cas, le nombre R0, est passé de 3,3 à 0,5 pendant le confinement. Cela a conduit à une réduction du nombre journalier d’admissions en réanimation de 700 en fin mars à 200 en mi-avril.



(Le modèle ayant présidé au confinement. 
Pour éviter l’engorgement des hôpitaux.)

« Dans un contexte de grande incertitude, ces analyses de modélisation permettent de mieux comprendre cette épidémie et l’impact du confinement sur la propagation de SARS-CoV-2 ».


Si cette tendance se poursuit, le nombre journalier d’admissions en réanimation en France devrait se situer entre 10 et 45 au 11 mai 2020, date annoncée de la levée du confinement. 

A cette date, près de 6% des Français devraient avoir été infectés par le SARS-CoV-2, avec une proportion plus importante en Ile-de-France (12,3%) et dans le Grand Est (11,8%).


Ce niveau d’immunité est donc très inférieur au niveau nécessaire pour éviter une seconde vague si toutes les mesures de contrôle devaient être levées. 

En effet, l’immunité collective nécessaire est actuellement estimée à 70%. Par conséquent, des efforts importants devront être maintenus au-delà du 11 mai pour éviter une reprise de l’épidémie.

———

Je ne suis pas médecin, je n’ai aucune légitimité scientifique mais je conseille à tous ceux qui le peuvent de rester confinés après le 11 mai.

Je me permets de conseiller aussi aux plus âgés ici de ne pas trop bouger cet été, de ne pas prendre l’avion, d’envisager des vacances « lectures », d’éviter les lieux publics...

Restez chez vous.



Source

Et : Non, le Coronavirus n’est pas une « grippe » :