lundi 9 mars 2020

Grèce-Turquie-Europe.


L’affrontement pro et anti migrants, Lesbos.


Vers une barrière flottante pour empêcher les bateaux de migrants ? 

Source. Paroles de migrant qui veut maintenant rentrer à Istanbul :

"Je suis certain que la Grèce ne va pas ouvrir sa frontière. Je vais rentrer à Istanbul et attendre un signe de mon passeur", explique le Syrien d'une trentaine d'année. "Je reviendrai quand toute cette agitation sera retombée".


Aylan.



..... 

22 commentaires:

  1. En clair, le message d'Erdogan à la Grèce, c'est "Ne vous inquiétez pas, je fais ce cinéma pour extorquer des sous et un soutien à l'Allemagne et la France."

    C'est ce qui explique deux choses :

    L'arrêt des passages par mer quand les gardes côtes grecs ont cessé de laisser passer les canots. Erdogan a evité une confrontation navale et n'envoie plus de canots. C'est une collaboration côtière jamais vue auparavant.

    Sur le passage de Kastaniès, les turcs ont monté un spectacle "son et lumière" avec des mégaphones diffusant des sons de guerre.
    Il ont fait deux "tentatives" d'arracher la barrière grecque avec un blindé parfaitement identifiable : C'est un véhicule financé à 95% par l'UE, pour transporter les civils fuyant les zones de combat à Idlib.

    Par deux fois, le câble s'est cassé.

    C'est ballot. Ils n'ont pas de cables assez resistants en Turquie?
    Ils n'ont pas de blindés autres que ces financés par l'UE?

    Evidemment que non.

    C'est un message double :

    Ca a un rapport avec l'aide de l'UE à la "gestion de crise " à Idlib.
    On n'essaye pas sérieusement de détruire la protection de la frontière grecque, ce sont des gesticulations.

    Aujourd'hui, il va à Bruxelles pour toucher la jizya de la part de Merkel la tremblotte et Macron l'éborgneur.

    Ils lui donneront combien selon vous?
    Ils prendront combien d'igénieurs syriens du Pakistan?
    Ils enveront combien de djihadistes qui font du bon boulot à Idlib?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au passage, Merkel la tramblotte en recevant Mitsotakis a ecouté les hymnes nationaux grec et allemand assise histoire de ne pas nous faire une petit moonwalk.

      Ca sent la gérontocrate qui s'accroche au pouvoir conne une hutre à son rocher. Mais c'est marée basse.

      Ni elle ni Macron n'ont d'enfants.

      Comment peut on leur faire confiance pour prendre les bonnes décisios pour les nôtres?

      Supprimer
    2. Ils sont pris en pince par leurs AFDs mutuelles.
      Par la misère qui augmente dans leurs deux pays.

      Ils jouent l’Europe mignonne et accueillante sachant qu’ils n’ont plus un rond.

      Ils l’ont voulu l’affaiblissement de l’Europe mais ils partiront dans leurs dorures sans en souffrir les affres.

      Ils ont fait le job. L’Europe dans les faits est totalement désarticulée.

      C’est quoi le plan ensuite ?

      La prise de pouvoir par des puissances émergentes ?

      Lire : qu’on a aidé à émerger parce que ... »c’est bien ».

      Supprimer
    3. Remember amalek...

      Supprimer
    4. En diplomatie tout se mesure.

      https://youtu.be/eoBW2-VP1j8

      Supprimer
    5. Au moins, les agriculteurs grecs continuent-ils de bosser malgré la crise. ;)

      https://twitter.com/AiphanMarcel/status/1236999226506215434

      Supprimer
    6. Cette nuit, les passages en bateaux ont été plus rares, plus dispersés (d'Alexandroupoli en Thrace à Kastelorizo tout au sud) et surtout le comportement des clandestins est différent.

      Au large de Samos, les gardes côtes grecs ont intercepté un zodiac rempli d'hommes somaliens. Quand ils se sont rapprochés, les somaliens ont tous sorti des couteaux et se sont mobtrés très agressifs, menacant les hommes d'équipages qui tentaient de manoeuver la zodiac avec une perche.
      Ca n'a pas empéché leur reconduite en eaux turques où un navire garde cote turc est venu les récupérer.

      A Alexandroupolis, la ville thrace côtière la plus proche de la frontière turque, le zodiac est simplement entré dans le port. La police portuaire l'a arraisonné et la Grèce a appelé la Turquie qui a dépéché un navire pour récupérer les clandestins.

      En clair, il n'y a plus de familles sur les canots, mais des hommes determinés à passer en force malgré le gros temps.

      Les passeurs turcs se sont disséminés sur toute les côte alors qu'avant ils se concetraient en face des iles les plus proches de la Turquie.

      C'est beaucoup plus long, périlleux et coûteux en essence de traverser sur ces trajets là.

      La Turquie collabore d'une façon jamais vue auparavant et récupère les clandestins passés par mer comme l'y oblige le traité de Merkel.

      Merkel a recu hier Mitotakis et a soutenu, en paroles du moins, la politique de fermenté de la Grèce.

      La prédisente de la comission européelle Von chépluquoi a reçu Ergodan.

      Le commissaire aux affaires étrangère européen est allé à Ankara.

      Il n'en est rien sorti pour l'instant sinon que l'accord UE/Turquie va etre renégocié, mais uniquement si Erdogan arrête d'harceler les frontières grecques.

      Wait and see.

      Supprimer
    7. « ....somaliens ont tous sorti des couteaux et se sont mobtrés très agressifs.. »

      Voilà comment ça va se finir. La réplique à la hauteur de l’agressivité.

      Logique. Juste logique.

      Supprimer
    8. Aux dernière nouvelles 5 pays se seraient portés volontaires pour acceuillir les enfants qui sont dans les camps de migrants de lesbos, Chios et Samos.

      L'Allemagne, la Finlande, la France, le Portugal et le Bénélux.

      Supprimer
    9. La Grèce et les USA viennent de mener aujourd'hui des exercices aéronavals communs en mer Egée, au large de la Crète.

      Des F16 Grecs et des F18 US ont mené des opérations d'interception virtuelles alors que les flottes des deux nations faisaient des manoeuvres communes d'interception de navires violants virtuellement les eaux territoriales grecques.

      C'est rare que ce type d'exercices au sein de l'OTAN n'impliquent que deux pays de l'alliance.

      Les observateurs parlent d'un affichage clair de soutien aux forces grecques pour la défense de ses espaces souverains adressé à kitussé par les USA.

      Message qui ne pouvait pas être dit à haute voix, kitussé étant memebre de l'alliance atlantique.

      Supprimer
    10. Tu en déduis quoi Geocedille ?
      Que les US pourrait intervenir ?

      Supprimer
    11. Que Oncle Sam voit d'un mauvais oeil que le Grand Mamamouchi cherche à acheter des S400 au tueur d'ours à main nues.

      Supprimer
    12. https://fr.sputniknews.com/defense/202001191042930942-apres-de-nombreuses-peripeties-erdogan-annonce-la-fin-de-la-realisation-de-laccord-sur-les-s-400/

      La situation englobe aussi les projets d'exploitation sousmarins et de gazoducs sousmarins.

      Le Grand Mamamouchi s'est mis pas mal de monde à dos en avançant sans tenir compte des autres pays sur ces deux fronts :

      Il a déclaré que les ressources en hydrocarbure de la ZEE de Chypre et de la moitié de la mer Egée reviennent à la Turquie, en dépit du droit international.

      Il a envoyé des bateaux forer fans la ZEE de Chypre en dépit des condamnations internationales.

      Il a passé un accord avec l'état faillit de Lybie pour se répartir la ZEE entre la Turquie et la Lybie comme si la Grèce n'existait pas alors que la Grèce a trouvé du gaz au sud de la Crète.

      Chypre, le Liban, Israël et l'Egype ont signé un accord international de répartition de la ZEE du cul de sac est de la mer mediterranée.

      Du gaz y a été trouvé (nappe Leviatan) et un projet de pipeline allant de Chypre à la Grèce puis l'Italie signé, qui contourne la Turquie.
      Le projet est soutenu par Israël, l'UE et les USA en tant qu'alliés d'Israël.

      La participation US à cette manoeuvre signifie : les USA n'admettent pas la remise en cause des eaux territoriales grecques.

      La ZEE grecque sera explorée et expoitée par les Grecs et nous y veilleront.

      Les réfugiés sont juste des pions dans ce grand jeu.

      Supprimer
    13. L'accord de partage de ZEE entre Turquie et Lybie :

      https://theatrum-belli.com/accord-sur-les-zee-entre-la-turquie-et-la-libye-lunion-europeenne-au-pied-du-mur/

      Comme on voit sur la carte, Erdogan fait comme si la Grèce n'avait pas d'eaux territoriale au sud est de la Crete.

      Evidemment ça implique directement l'UE. l'espace territorial de la Grèce c'est celui de l'UE.

      Si on y trouve du gaz naturel ce sera un gaz européen. Si la Turquie se l'accapare ça deviendra un gas "étarnger" qu'il faudra importer aux turcs.
      Sans parler du fait que le gazoduc Chypre/Grçce ne pourrait plus passer sans accord de la Turquie.

      Bref. Erdigan a autre chose à négocier à Bruxelles que le chèque de Merkel pour garder le migrants. Il veux le soussol de l'est de la Méditerranée.

      Et nos couilles molles de dirigeants sont bien capables de lui en céder une partie à cause de l'idéologie open border qui les empeche de se défendre contre Erdogan...

      Evidemment zéro articles là dessus dans la presse française.

      Supprimer
    14. La question est un cassus belli depuis qu'en 1995 l’assemblée nationale turque a voté une loi permettant au gouvernement turc de déclarer la guerre à la Grèce si elle étendrait ses eaux territoriales de 6 à 12 miles nautiques, comme le droit maritime le lui permet.

      La Turquie a elle même procédé à cette extension en 1964 pour ses eaux territoriales à elle.

      La Grèce a fait du retrait de cette loi un condition préalable de l'adhésion turque, avec la reconnaissace de Chypre.

      C'est pourquoi les Turcs ne font plus aucun effort pour devenir membres.

      Pour l'UE, le respect par la Turquie de la convention matitime internationale en question est vitale. L'UE a ratifié cette convention et son fonctionnement est basé sur le respect du droit international.

      Mais il y a un point bien plus important :

      Regardez dans l'article de theatrum belli le partage en ZEE selon la convention :

      La ZEE chyptiote et la ZEE grecque se touchent.

      C'est essentiel pour le passage du gazoduc prévu.

      La Turquie, avec son partage unilatéral, se met en travers des intrêts occidentaux. Un peu comme Hassad il y a 10 ans.

      Et comme Hassad, il compte sur les S400 russes pour protéger son espace aérien...

      Vous en tirez les conclusions que vous voudrez.

      Supprimer
  2. En tous cas, ils ont des consignes pour nous baratiner...

    À la télévision allemande, ces migrants affirment que la police grecque leur a pris leur argent et leurs téléphones. Méfiez vous de la propagande des gros médias. Regardez ce qu'il remet discrètement dans sa poche

    https://twitter.com/i/status/1236549307253342209

    Désolé même en m'abonnant à ton blog Wendy, les commentaires n'affichent pas mon nom mais unknown ???????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi chuis ano.

      Supprimer
    2. Comment se fait ils que tous ces "réfugiés" aient des smartphones, avec du réseau turc, abonnement data illimité et comment les rechargent ils jour après jour en pleine cambrousse?

      Un miracle?

      La réponse en images, filmées en turquie :

      https://youtu.be/0ucl5G2c22c

      Supprimer
    3. Enchanté ano, moi chuis Unknown Pardi..

      Supprimer
  3. http://www.millioncartoons.com/modules/dessins/dessins/partiedupep350.jpg
    Marie

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.