vendredi 6 mars 2020

Coronavirus, Chine et récession.








la CNUCED, une agence de l’ONU, revient sur les conséquences économiques de l’épidémie de coronavirus, plus particulièrement les effets du Covid-19 sur la chaîne mondiale de production. 

Cette contraction de 2% de la production chinoise a d’ores et déjà des répercussions sur l’économie mondiale. ...elle a entraîné jusqu’à présent une baisse estimée à environ 50 milliards de dollars dans tous les pays. 

La Chine s’est imposée comme un fournisseur clé d’intrants et de composants pour de nombreux produits, tels que les automobiles, les téléphones portables, les équipements médicaux, etc. 

À l’heure actuelle, environ 20% du commerce mondial de produits intermédiaires manufacturés proviennent de la Chine (contre 4% en 2002). 







.....une réduction de l’offre chinoise d’intrants intermédiaires pourrait ainsi affecter la capacité de production et donc les exportations d’un pays donné en fonction de la dépendance de ses industries vis-à-vis des fournisseurs chinois. Par exemple, certains constructeurs automobiles européens peuvent être confrontés à une pénurie de composants essentiels pour leurs activités, les entreprises japonaises peuvent avoir des difficultés à obtenir les pièces nécessaires à l’assemblage des appareils photo numériques, etc.  

A noter que cette étude ne prend pas en compte les produits de base et les minéraux (par exemple, les terres rares) mais se concentre uniquement sur la production manufacturière. 


.....l’étude note que parmi les économies les plus touchées figurent l’Union européenne, avec notamment un impact dans les secteurs des machines, de l’automobile et des produits chimiques. 

Les autres économies les plus touchées sont les États-Unis (machines, automobile et instruments de précision), le Japon (machines et automobile), la République de Corée (machines et équipements de communication), Taïwan (équipements de communication et machines de bureau) et le Viet Nam (équipements de communication). 


Un.org. Lu ici. Source.


Source 2, ...Source 3

L'épidémie aurait coûté à l'économie chinoise environ 3,5 billions de yuans (environ 505 milliards de dollars américains) depuis le début de l'épidémie.