jeudi 26 mars 2020

Comprendre une consigne orale.

Je vais sortir faire des courses. Je pourrai vous parler des rayons vides ou pleins et de l’ambiance en plein confinement.


Toujours à neuf repas du chaos. Une source parmi d’autres.


.... ! Quid des ckrackers dehors sans possibilité d’acheter une dose puisque plus personne ne leur donne ne serait-ce qu’un euro ? Je ne pense pas que cette situation puisse perdurer sans violence. La salle de shoot du 10° arrondissement est fermée pour cause d’épidémie. Beaucoup se piquent sur le trottoir. Les dealers s’organisent mais ne dealent pas gratuit. L’alimentation subit une inflation sur Paris, ce qui ajoute problème au problème.

Un millefeuille de soucis.

———-

Hier, au téléphone j’ai eu une conversation axée « revenus mensuels pour le mois de mars », difficultés et limites du télé-travail en l’absence des dossiers physiques, fiches de paies diminuées, demandes de report de paiements en chaîne, dettes différées, je passe les dossiers assurances et contentieux qui s’accumulent dans les services...je peux vous dire que beaucoup de concitoyens souffrent en cette fin de mois.

Le système, la chaîne économique est secouée après moins de deux semaines de confinement.

Un peu fragile, non ?

J’attire votre attention sur le grand nombre de maghrébins qui rentrent au Maroc et en Algérie ou préparent leur départ.
Pour de multiples raisons qui vont de la peur du racisme français, qui, pensent-ils se déchainera après jusqu’à la certitude que la fr-nce ne leur offre plus l’opportunité d’une vie meilleure.

Intéressant car symptomatique et structurel.


Analyser.

Hier, Paris 10° :


Vue générale.


Détail. « Distanciation sociale », les deux mots qui ne vont pas bien ensemble.

Je propose « périmètre de sécurité ». 

Si on ne sait pas ce qu’est un périmètre, on connait tous le mot « sécurité ».


Le stationnement est gratuit...Rire ou pleurer ? 😂

Voilà le résultat :




« Respecter une consigne orale », un item de petite et moyenne sections de maternelle.

Je me félicite qu’il n’ait pas fallu la lire....