lundi 17 février 2020

Virus et rupture de la chaîne d’approvisionnement.

Diminution de 60% du trafic aérien chinois



Via le Daily Mail.

Le choc de la chaîne d'approvisionnement émanant de la Chine vers d'autres pays d' Asie-Pacifique et vers l' Europe pourrait devenir un casse-tête majeur pour l'Inde.
Bloomberg se concentre sur la façon dont un arrêt industriel de l'économie chinoise a déjà eu un effet profond sur l'économie indienne et pourrait s'aggraver.
Pankaj R. Patel, président de Zydus Cadila, a déclaré que les prix des médicaments en Inde avaient augmenté de façon exponentielle au cours des dernières semaines, car une grande partie des médicaments provient de Chine.
...les prix du paracétamol ont augmenté de 40% en Inde, tandis que certains antibiotiques ont augmenté de 70% depuis l' éclatement de Covid-19 en Chine.
... le démantèlement des chaînes d'approvisionnement en Chine pourrait bientôt avoir un impact dévastateur sur la production de smartphones en Inde. 
Mahindroo qui représente des sociétés telles que Foxconn, Apple Inc., Micromax Informatics Ltd. et Salcomp India, a averti que "l'impact est déjà visible ... Si les choses ne s'améliorent pas rapidement, la production devra être arrêtée". 
Déjà, la production d' iPhones et d' Airpods a été réduite en Chine en raison de fermetures d'usines.
La fermeture des usines Foxconn en Inde serait absolument dévastatrice pour Apple. 
l'économie indienne ralentit rapidement pour ce qui pourrait amener une crise économique. 

Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement se déplacent d'est en ouest. Ce n'est qu'une question de temps avant l'arrêt des chaînes de production aux États-Unis, car l'approvisionnement en pièces chinoises est arrêté. Les perturbations des chaînes d'approvisionnement sont le choc qui pourrait faire basculer l'économie mondiale dans la récession.  
Source Zéro Hedge. Striké par Twitter. In Loving Memory !

—— un virus qui tombe à pic pour masquer le « choc de la demande ».

Les banques et la ré-assurance ont compris qu’en 2020 il n’était plus possible de rejouer 2008 et leur « mince ! J’avais pas vu mes actifs pourris ! ».

Bloquer en amont la chaîne économique de production (puis de commerce et/ou inversement) masque les tensions sur le pétrole, sur la production agricole mondiale, sur la demande des consommateurs qui ont vu leur niveau de vie baisser, sur les salaires, etc.

Bien joué ! 
C’est Gail qui a eu raison depuis le départ. Son blog.

Un choc de la demande a le même effet qu’un peak oil : moins de production, moins de croissance, paupérisation...

Dernier choc pétrolier : 2005. 
Merci la gouvernance mondiale, on a tenu 15 ans Business like usual !

Un choc de la demande est une conséquence du peak oil que le mean stream  attribuera à un coupable idéal. 

Dans un monde complexe il est facile de ne plus soigner personne, on coupe une route d’approvisionnement en médicaments.

Si la population n’est pas heureuse, les pouvoirs tirent à vue.

Tout est si simple dans un « monde complexe » !





    40 commentaires:

    1. Effectivement d'après Charles Sannat l'économiste on ne peut pas mettre en quarantaine 700 000 000 de personnes dans le pays qui est usine du monde sans qu'il y ait de graves répercussions sur l'approvisionnement.

      Exemple, du lait est produit en France, vendu en France.
      Mais si l'emballage de la brique de lait et les pièces de rechange de la machine de l'éleveur vient de Chine...
      ...les carottes sont cuites

      RépondreSupprimer
    2. Très exaustif le site de Gail.

      Ce qui manque ce sont des conseil de ligne de conduite, car ok, le constat étant fait, reste la question de l'action au niveau personnelle, dont d'ailleurs la vacance est la cause de l'épidémie de dépression mondiale.

      Il y a bien les San Giorgio, les Ma Ferme autonome et quelques autres, mais la pluspart exposent leur situation et non les moyens et les causes qui y mènent.

      J'ai versé un peu dans le même travers. Alors je vais tenter de résumer les principes qui sous-tendent l'action.

      1) Ne pas ecouter les pessimistes. Dans une situation de surpopulation dans laquelle tous ne s'en sortiront pas, ceux qui ont les moyens de communication cherchent à convaincre les autres de disparaitre les premiers. En gros, si les riches ne partagent plus c'est que pour eux nous sommes dêjà morts. Il faut juste nous convaincre de crever en silence plutôt que de devoir payer les flics à nous crever les yeux.

      2) L'overshoot (voir le blog de Gail) est à la fois un problème et une opportunité. C'est un problème car il va rendre la chute plus brutale, c'est un opportunité d'enfiler le parachute.

      3) Le parachute, c'est l'exode urbain. L'effondrement systémique fera qu'il sera bien plus difficile de fournir aux urbains les flux vitaux qui permettent la vie en ville. La paix civile aussi sera mire à rude epreuve. Surtout dans la situation de patchwork culturel qui s'est dêveloppée. Je vous parlais du Taksim il y a peu.
      Ben Macron nous annonce à Mulhouse un plan pour lutter contre le séparatisme islamique. Qui n'est rien d'autre que le Taksim.
      Et, cette fois, ça va marcher.
      T'as qu'à croire.
      Un numéro vert et c'est réglé.

      Donc paix civile, non. En fait tout ce qui est civil foutra le camp.

      Y compris Amazon et Ikea.

      Fonc il y a une fenêtre d'opportunité, liée à l'overshoot, qui est sans doute en train de se refermer là.

      Il faut la mettre à profit pour se mettre au vert, sur une propriété fournissant un max de possibilité de production, d'eau potable, de nourriture et d'énergie.

      Sans oublier un mix d'isolation pour assurer une sécurité passive et nêamoins un tissu social paysant acceuillant (sans doute le plus difficile à trouver) car l'urbain isolé à la campagne est un multi incompetent.

      Et profiter de la richesse persistante pour s'equiper. Il faut donc de la surface. En larticulier de la surface ensoleillée, pour placer des capteurs solaire thermiques, en priorité sur l'electrique, pour limiter au max les besoins énergétiques. Ceux qui misent tout sur le poele a bois rognent sur leur temps dispo. La corvée de bois c'est épuisant et chronophage. Et il y aura plein d'autres corvées.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Une chose que j'ai compris en "me mettant au vert", c'est que l'autonomie implique une simplification extrème des technologies utilisées, afin d'en rendre la maintenance facile et économique, car il n'y a pas d'agent EDF ou de sav Darty pour faire les réparations.

        Et tout un chacun n'est pas qualifié pour réparer des objects technologiques complexes.

        C'est pourquoi je dis que le solaire thermique est prioritaire sur le solaire electrique. La plomberie c'est assez basique.

        Mais le solaire electrique est cher et comlexe parceque nous y pensons comme un substitue à la prestation EDF.

        En réalité rien n'oblige à copier le modèle EDF.

        Je m'explique.

        Pourquoi avoir un réseau unique 240V 50Hz dans sa propriété?

        Le réseau est dût au fait que le courant arrive en un point.

        Or le courant solaire n'est ni ponctuel, ni 240V ni alternatif.

        Le transformer en 240V 50Hz est il utile?
        Le stoquer en un point unique est il utile?

        Il faut en fait partir des besoins et non de la source et là on se rend compte qu'on se complique la vie pour rien.

        Exemple : Un des besoins électriques qui surgit en premier quan on met en place son autonomie c'est de fournir de l'energie à ses outils.
        En fait créer un atelier est l'étape 1.

        Or les outils n'ont pas vraiment besoin du réseau electrique classique.

        Il ya d'un coté des outils à batterie, qui la pluspart du temps se chargent en 12V continu. Ca tombe bien la pluspart des panneaux solaires fornissent du 12V continu. Il suffit d'installer somairement un panneau sur l'atelier pour charger ces outils.

        Ok, mais et les outils qui se branchent sur le secteur me direz vous?

        La solution classique c'est d'installer un jeu de batteries, souvent en 24 V et un inverteur onduleur qui va produire le courant alternatif 240V 50Hz qu'on injecte alors dans un réseau domestique classique.

        C'est cher et ça tombe tout le temps en panne, croyez moi.

        Or la pluspart des outils on des moteurs génériques (à charbons) qui s'en foutent complétement d'avoir du courant alternatif. Du 240V en courant continu fait aussi bien leur affaire.

        Dès lors une solution super économique permet d'utilisez ces outils directement connecté au panneau solaire : les current boost converters.

        Prix 20 à 30 Euros. Un panneau de 300W crête, une prise standard, quelques câbles, un fusible pour pas faire fondre votre install et il suffit que le soleil brille pour que votre perçeuse tourne.

        On m'objectera qu'elle ne tourne pas aussi vite si un nuage passe et que la nuit je ne pourrais pas bricoler.

        Ben ouais; C'est un autre mode de vie. La nuit tu ne bricoles pas.
        Quand il fait moche tu met 1mn de plus à perçer ton trou car la perçeuse est poussive. Ou tu attends la fin de l'orage.

        La même logique s'applique aux besoins domestiques.

        Par exemple, tout le monde a des chargeurs USB de nos jours. C'est du 5V continu. La "solution" usuelle c'est d'installer des panneaux solaires (12V continu) pour charger des batteries (12V continu) en général en série 2 par 2 (24V continu) pour alimenter ensuite un inverteur (240V alternatif) qui aliment les prises sur lesquelles on branche son chargeur (5v continu)

        Avec à chaque conversion au moins 30% de perte.

        Le plus simple est d'avoir des panneaux 12V dédiés , un step down converter abaissant à 5V qui aliment un coin "rechargement" (une armoire dans mon cas, comme ça c'est rangé) dans laquelle chacun met les devices qu'il veut charger.



        Supprimer
      2. Cette logique consistant à partir du besoin et non de la distribution standardisée d'energie amène à des solutions pratiques très différentes de usages commerciaux. J'ai déjà parlé de mon lave linge et de mon frigo.

        Voici un autre cas d'école : Ici on a un souci de luminosité exterieure/intérieure en été.

        Le soleil est très lumineux, au point que quand on entre à l'intérieur on a du mal à voir pendant un temps non négligeable.

        C'est particulièrement enquiquinant quand on sert à manger sur la terrasse et qu'on fait des vas et vient avec la cuisine qui est assez obscure.

        J'ai résolu ce souci de la façon suivante : J'ai fixé une bande de led sous les meubles hauts de la cuisine de sorte à illuminer le plan de travail. Elle est alimenté en direct par un panneau solaire positionné en canopée au dessus du puis de lumière qui eclaire la buanderie.

        Ni interrupteur, ni chargeur, ni batteries, ni onduleur. Quand il y a du soleil les leds éclairent, quand il n'y en a pas elles s'éteignent. Rythme naturel. Maintenant la luminosité dans la cuisine est proportionnelle à la luminosité extérieure.

        Supprimer
      3. Je partage tes vues Géo.

        j'ajoute que si parc à batteries tampon > choisir les grosses batteries de 2V en série. C'est ce qui résiste le mieux. Un peu plus couteux, mais rentable sur la durée.

        L'autonomie énergétique en 12V ou 24V, ça parle aux marins plaisanciers.

        L'idéal : un petit cours d'eau et une hydrolienne !

        On peut fabriquer une hydrolienne avec une machine à laver en transformant facilement le moteur en générateur.

        Tof

        Supprimer
      4. @geocedille
        Vous pourriez faire une vidéo YouTube comme les autres survivalistes, il y aurait beaucoup de vues...

        Par contre impossible de faire marcher une machine à laver.
        J'avais vu la vidéo d'une dame avec mari et enfants qui disait qu'avec ses panneaux solaires elle était autonome sur tout sauf pour laver les vêtements, elle devait aller en voiture au village à la laverie.

        Dernière question :
        Que faite vous si des milliers de migrants débarquent sur votre île comme ils ont déjà fait sur d'autres îles de Grèce ?
        Ou bien qu'un gouvernement des environs décide de parquer des migrants ou des opposants politiques sur votre île ??

        Supprimer
      5. Salut Lyriko,

        Je ne fais pas de videos car ma bande passante est pourrie. Je n'ai même pas la 3G toute l'année au village. Ils éteignent le relais le plus proche une fois les touristes partis.

        J'ai résolu la quastion du lave linge en séparant les besoins énergétiques en 3 :

        Eau chaude,
        Mouvement,
        Contrôle.

        Le plus gourmand dans le lave linge classique c'est l'eau chaude produite par la résistance. Mon eau chaude est produite par un chauffe eau solaire. La temptérature est obtenue par mélange entre eau chaude et eau froide, le lave linge étant équipé de deux électrovannes. La résistance n'est plus connectée à rien. Je la laisse en place juste pour ne pas m'embêter à refaire l'étanchéité.

        Les électrovannes sont pilotés par un circuit electronique et une carte relais alimentés en 12V continu.

        J'ai greffé ça sur un vieux lave linge à programmateur mécanique cassé (c'est ce qui tombait en panne en premier dans ces vieux lave linges) de fabrication yougoslave. Technologie socialiste! C'est à dire assez primitive. Aucune pièce spécifique : des durites standards, un moteur standard, des electrovannes standard, verrouillage de porte standard, des niveaux d'eau standards, des amortisseurs démontables pour les rmettre en état, des boutons de façades indestructibles... La seule pièce complexe était le programmateur mécanique made in France! Que j'ai jeté. Et dernier point non négligeable, il y a plein de place pour passer mes mains et atteindre les composants sans outils spéciaux.

        Reste le moteur, qui est un moteur classique à charbons. Il suffit d'un current boot converter pour l'alimenter en 220V continu.

        Il a du mal à monter dans les tours en mode essorage quand je le charge de serviettes de plage, mais c'est pas bien grave, l'été tout sèche super vite ici.

        En fait mon seul point de dépendance dure, c'est la voiture à essence.

        Je ferais bien une conversion en electrique mais l'homologation à titre individuel c'est la croix et la bannière.

        Il n'y aura pas d'arrivée de migrants sur mon île car elle n'est pas proche des côtes turques.

        Si un bateau veux "livrer" des migrants aussi loin de la Turquie, il a interet à aller jusqu'au continent.

        Si un gouvernement veut faire des camps d'internement, ben, qu'est ce que j'y peux? La junte des colonels a transformé plusieurs îles en camps de prisonnier politiques dans les années 70. C'était de petites îles peu habitées comme Anafi. Ici c'est une île habitée toute l'année. je ne pense pas que nous fassion un bon candidat pour ça (et pour d'autres raisons topologiques que je ne vais pas détailler).

        Aucun gouvernement grec ne fera une politique de dépeuplement des iles ou de leur modification ethnique.

        L'UE et sa troïka? C'est un empire terrestre avec des bureaucrates bien centraux. Les iles n'ont aucun interêt pour eux. A part Mykonos et Santorin, le reste n'existe pas. Leur poids économique est trop négligeable pour justifier l'implantation de forces de l'ordre par exemple. Il n'y a donc pas de police. Juste une police portuaire, spécialisée dans le PV de stationnement l'été aux abords du port.

        C'est pas demain la veille qu'on vera un policier anti émeutes.

        On est à la marge de l'empire européen. Ici les ordres n'arrivent pas vraiment.


        Supprimer
      6. Tu as parfaitement raison Tof, on trouve plein d'équipement 12V et 24V destiné aux plaisanciers. C'est néanmoins assez cher.
        J'a été tenté à un moment par les frigo pour bateaux, à rangement vertical.

        Mais j'ai trouvé une solution moins chère : je stocke le 'froid' produit par électricité solaire le jour pour la nuit. J'ai converti un frigo à congélateur au dessus. Le congélateur sert de zone de stokage du froid : il est plein de bloc réfrigérents et de bouteilles d'eau qui gèlent.
        Un programmeur fait circuler l'air froid du congélateur à la partie frigo si la température dépasse 5°.

        La moitié du congélateur est toujours utilisable et j'y stocke mon pain.

        Oui on peut congeler le pain frais. Ca marche bien. Le boulager passe au village tous les midis mais je ne suis pa toujours dispo pour acheter du pain frais.

        Supprimer
      7. Ben ouais, une île c'est un peu comme un rafiot.

        j'avais refait toute l'électricité du miens.

        Un "Euros 39" de chez Amel cuvée 1971, genre :

        https://www.annoncesbateau.com/voilier/occasion-annonce-924944.html

        Les "Amel" aiment bien les îles grecques.

        Modèles : le Maramu, le Meltem, l'euros, le Santorin, ...

        :)

        C'est fou ce qu'on fait avec du 12V !!

        Tof

        Supprimer
      8. Géocedille et Tof,

        Toujours mon même bémol : le survivalisme pour des ingénieurs n’est pas le même que pour la population moyenne.

        Autre bémol, les campagnes seront sous tensions comme les villes.

        Le survivalisme réussi dépend des connaissances et des capacités d’endurance notamment de chacun.

        Je ne crois pas du tout à la paix dans les campagnes, au contraire !

        Je crois à la stratégie et à la capacité d’adaptation et de réactivité.

        Tous ceux qui savent dormir sans matelas, allumer un feu sans accélérateur, egorger un poulet, manger ce qu’ils trouvent, se situer dans l’espace et qui pensent que le premier devoir est de rester en vie ont des points au départ.

        Je regarde autour de moi, je vois des gens qui ont quitter la terre depuis trop longtemps et qui ont oublié à quel point la nature est hostile.

        La mode c’est « Gaïa, notre mère ». Folkoche ?

        « Les animaux sont comme les humains ». Oui... ils mangent aussi...Bref...

        Tout le monde a son Waze : Pathétique.

        À Paris, la nuit, sans Waze, ils sont incapables de se repérer et de faire Concorde-Gare du Nord à pieds.

        Tu les mets en pleine forêt, ils meurent.

        La dessus, enlevez les gens dépendants de traitements médicamenteux, les vieux en général, il ne reste plus grand monde.

        Le survivalisme est un luxe comme un autre. Je suis persuadée que tu en as conscience Géocedille ! :)

        Supprimer
      9. Pour ceux qui ne connaissent pas : OPLF (On Peut Le Faire), la suite logique de ONCT (On Nous Cache Tout) :

        http://www.onpeutlefaire.com/

        ONCT, mort vers 2007 à l'arrivée de Sarkozy, la dictature, toussa... Je plains ceux qui n'ont pas connu cette époque d'échanges, tout autant musclés que maintenant cela-dit... C'était avant la massification d'internet, avant les RS, avant les smartphones...

        Pour rigoler : recherchez Vélo - Machine à Laver le linge

        Ce n'est pas tant du survivalisme qu'un changement de vie, de paradigme. Mais ça, c'était avant. Ceux qui se sentaient de le faire, non par peur, mais par envie, l'ont déjà fait. Chacun a choisi son destin. Et pour avoir choisi la campagne, il y a fort longtemps maintenant, ce que je ne regrette point, je me dis que la vague de m*rde va nous rattraper.

        Je partage ici une vidéo que TTH ne renierait pas. Je ne suis pas plus fan que ça du personnage mais je partage son avis sur cette question :

        https://democratieparticipative.me/lavenir-des-campagnes-francaises-par-le-grand-monarque-video/

        Son langage est fleuri.

        La seule question est l'échéance. Il dit : dix-quinze ans. C'est plausible. Il dit qu'à courte échéance, il faut se tirer des villes vers les campagnes.

        Si les gens trouvent ça bien et ne veulent pas se battre, je me tirerai, j'ai déjà ma place sous les tropiques. C'est dommage de laisser ce beau pays et notre travail à ces parasites incompétents d'Afrique.

        Supprimer
      10. Démocratie participative : site bloqué pour moi sur tablette...

        Supprimer
      11. Oui, je suis d’accord c’est la variable temps qu’on ne maîtrise pas.

        Supprimer
      12. Oui, aussi : internet est dcd après 2007. Quand the oil drum a fermé tout était dit.

        Plus d’espoir, tous les calculs avaient été faits, toutes les possibilités explorées et aucune solution viable pour tous.

        Supprimer
      13. Essaye ici, pour la vidéo ? (c'est le savoisien, le copain à TTh)

        http://www.vivaeuropa.info/lca/lavenir-des-campagnes-francaises/

        Sérieux, ne pas avoir de VPN en 2020... Genre Sibeth Ndiaye et la croqueuse de taxi Avia décide ce que tu peux lire ou voir ou pas... un VPN c'est 3 balles par mois... psh

        Supprimer
      14. Merci, ça fonctionne !

        Tu as des nouvelles de TTh ? Quand il trolle il est super penible mais à part ça... je m’inquiète ;)

        J’avais pris l’habitude :)

        Il va bien ?

        Je vais regarder la vidéo.

        Le VPN à 3 balles ? Pas vu !

        Supprimer
      15. Je ne sais pas, je ne le connais pas à part ici ou chez Brebis. Je me demandais aussi. Son site n'a pas été mis à jour depuis pas mal de temps.

        TTH, si tu nous lis, insulte-nous un petit coup pour qu'on soit rassurés et qu'on sache que tout va bien pour toi ! :)


        3 balles par mois, mais tu payes pour 3 ans en une fois, soit 100 balles. :D (ça vaut le coup/coût selon moi)

        https://fr.vpnmentor.com/

        VPN = pouvoir contourner toutes les censures de l’État français et même chinois. Plus de vidéo "interdite dans votre pays". Suffit de changer de pays en 1 clic. ;)

        Supprimer
      16. Merci pour le VPN ! J’y songe très fort.

        ——

        Pour la vidéo... que puis je dire ? Heu... bref...le vocabulaire employé interdit toute reproduction :)

        Ceci posé je suis fondamentalement d’accord avec lui.

        Les « campagnes » sont exactement comme il les décrit.

        Les vieux 75-90 meurent repliés sur eux-mêmes et oui aussi à 100% les femmes s’y fatiguent : voiture à la main h24, postes fermées entre midi et deux, comme tous les commerces, vie culturelle : zéro.

        Dans les années 80 des membres de ma famille ont voulu retrouver leurs origines pour y passer leurs retraites...

        Résultat ? Dépressions en chaîne. Entre le fantasme et la réalité il y a des millions de cachets.

        Et on était en 1980 ! Le souvenir de la ruralité était très vivant...

        Actuellement dans ma ville de naissance : les médecins s’en vont, le tribunal grâce à R.Dati est fermé, pas de bus, pas de train et deux (2) taxis (10.000 habitants...l’été).

        Par contre la minuscule CAF d’origine a multiplié ses clients. :)

        Le maire a « touché » et les promoteurs ont construit des hlm que la population habite 6 mois/12...

        C’est fini. Le premier hôpital a peu près « correct » est à 100 km ...sinon c’est 250 pour des soins de qualité...

        Que des vieux qui prient de mourir soudainement :)

        Des emplois payés au smic ou du rsa ou du saisonnier quand tu couples.

        Les jeunes restent chez les parents et à 30 ans papi et mami leur offre une grange à retaper ce qui les mobilise jusqu’à 40 ans...ensuite...rien.

        Les riches rentiers parisiens ou lyonnais ou autre vont vers Biarritz ou Cannes ou en Floride.

        Les retraités en France rurale sont des gagnes petits.

        Il y a de moins en moins d’argent qui circule. Les boutiques un peu chics des années 80 ont disparu.

        Et en plus, les touristes sont des traîne-savates qui ne peuvent pas se payer la mer et qui touristent 1 semaine/an.

        Il a raison le gars sur le constat.

        En dehors de tout constat de grand remplacement la ruralité française a pris un sacré coup dans les dents !

        La seule chose qui a augmenté ce sont les impôts locaux.

        J’avais une maison du 13° siècle en 1 an, il y a 6 ans, mes impôts locaux ont été multipliés par 2,5 pour toujours moins de services !

        Le centre ville très joli n’a plus de commerces de proximité...

        Voiture, essence, temps perdu, etc...

        Je ne sais pas ce qu’il va se passer dans 5-10 ans mais aucune envie de vivre le volan à la main.

        L’Argentine ou l’Uruguay ou le Paraguay me semblent être de meilleures options...:))

        Supprimer
      17. Bien sûr que j'en ai cosncience, Wendy. C'est pourquoi je dis que le principal enjeu c'est de s'extraire de la société de surconsommation qui pousse les gens a l'omni incompétence histoire de leur vendre tout prémaché.

        La courbe d'apprentissage est plus longue pour cette génération qui en plus, bien souvent n'a même plus un pépé et une mémé à la campagne, qui ont conservé la maison avec les WC dans le fond du potager, la cuisinière à bois, le vieux poulailler.

        Mais c'est pas impossible. Le gars de la chaine YT "ma ferme autonome" s'est documenté sur l'agriculture du XIXe (il donne les références) et s'est équipé pour pas cher, par exemple la faillance murale décorée avec le petit robinet et sa vasque pour se laver sans eau courante. J'ai la même chose ici en zinc. Fabrication traditionelle. Pas cher. Pour le cas où mon systeme d'eau courante est en panne.

        Mais il ne s'agit ni de dormir par terre ni de manger des racines.

        Il s'agit de ne plus dépendre de fournisseurs pour la vie et le confort.

        Supprimer
      18. @Wendy : Le problème c'est l'avenir, eh oui l'avenir. Comme le grand monarque le dit (lol) on est tout bon sur le court terme, mais pas sur le moyen terme et long terme.

        Je passe mon cas qui est particulier. J'ai la possibilité de faire mon fric (ou pas ce n'est pas gagné). Au pire, mes terres prennent 7% par an. C'est appréciable. Mais moi, je suis particulier, dans ma jeunesse je vivais entre ville et campagne et j'ai choisi la campagne après dix ans en dehors du pays.

        Et il est là le problème, c'est que ce que j'ai fui au final à l'étranger déborde en France. Les gens ne se rendent pas compte de ce qui arrive chez eux... (l'Afrique)

        Les métropoles se gonflent d'étrangers nourris à la CAF. Et elles vont se déverser partout.

        Pour l'instant, je goûte ma tranquillité. Mais je sais qu'elle ne va pas durer avec des gouvernements à la Macron.

        Ce qui m'embête quand tu parles d'Amérique du Sud, c'est que ça me fait penser à ce que j'ai déjà vécu : être un étranger. Pareil si je repars sous les tropiques.

        Je me moquais de Con-versano mais je me pose la question des pays de l'Est, pour être franc, la Russie, ayant une grand-mère russe.

        J'aime pas le chaud et les araignées géantes. :(

        Pour être honnête, je pense qu'on ne devrait pas lâcher l'affaire. On pourrait encore dégager les envahisseurs... vœu pieux... Perso, je n'aurais pas la moindre pitié.

        Sinon, pour revenir à la vidéo, j'ai la chance d'être dans une région non-morte. Un couple avec gamins est venu de Bordeaux pour s'installer ici. Et ils sont contents. Leur petite minette vient chasser les mulots pour moi. Mais à l'opposé, je vois des types avec leurs fermes familiales, sans femme, se casser la gueule... Et on ne peut rien leur dire... rien... ils sont robotiques... il n'y a pas d’adaptation à attendre d'eux. Ils ne savent pas faire autrement. Ils ne savent pas apprendre hors cadre...

        J'aimerais pourtant savoir pourquoi la France subventionne les africains dans les banlieues au lieu de favoriser les gens qui nourrissent la France. Je sens un point de rupture arriver. Les gens qui diront : démerdez-vous, à quoi bon ? On n'a rien à y gagner...

        Je le sens mal l'effondrement. Enfin surtout pour les citadins.

        Tic-tac...

        Supprimer
      19. Géocedille,

        Tout ce que tu dis est archi vrai, j’en ai fait l’expérience.

        Mais, Géocedille, tu es trop optimiste en ce qui concerne les capacités moyennes d’apprentissage de nos contemporains.

        Évidemment qu’il ne s’agit pas de vivre comme des chasseurs cueilleurs !

        Mais, je sais à quel point il est difficile d’apprendre, puis de réaliser par ses propres moyens en ayant auparavant choisi les matériaux adaptés !

        Tout calculer. J’ai vécu l’expérience en couple avec quelqu’un qui était mathématicien de formation. Seule, je n’y serais jamais parvenue ! Jamais !

        Les portées de charpente ça se calcule, les circuits électriques çà ne s’invente pas, etc...

        Certains ici pourraient penser que hop ! On trouve toutes les solutions sur YouTube et ce n’est pas si faux niveau tutoriels c’est top.

        Mais.... encore faut-il comprendre le tuto. Conceptualiser un tout puis assembler les parties.

        Choisir les outils utiles, etc...

        Géocedille, je pense que tu as des illusions quant à l’opiniâtreté dont sont capables certains habitués à l’immédiateté.

        Tout ceci demande travail, apprentissage, conceptualisation et réalisation... volonté et souffrance.

        Vouloir et pouvoir.

        C’est en cela que ton exemple ne peut pas être reproduit par tous. C’est sa limite. Et, de mon point de vue, c’est une grosse limite !

        Sinon, j’encourage tous ceux qui en sont capables à le faire.

        Ne serait-ce que pour l’intense sentiment d’auto-satisfaction ressenti quand le projet aboutit. Yes I can.

        Il faut mobiliser sa tête ses bras ses jambes et bosser !

        Supprimer
      20. Anonyme,

        Ok pour la Russie si tu parles russe ou si son apprentissage ne t’effraie pas.

        Je parle espagnol c’est pour cela aussi que je regarde vers l’Amérique latine...

        Profite de ta campagne ! Sur les agriculteurs trop à dire...:)

        Supprimer
      21. Il y a cambrousse et cambrousse.

        Entre la Dordogne sinistrée et certains coins de la Drôme ou la Loire, par exemple, il y a un gouffre.

        Certaines petites villes sont encore homogènes, et il y a tout en matière de services sur place, exemple avec le massif du Pilat.

        Je ne me verrais pas m'enterrer dans ma BAD au fin fond de la Creuse !

        Sinon oui et re-oui : hostile la nature, hostile !!!!!!!!!!

        C'est pas le tout d'aller planter ses choux, mais les voir crever ou geler ou couler, ou se faire bouffer par les parasites, c'est une autre paire de manche.

        Remettre sa vie dans les bras des éléments !

        Tout un programme !

        Je rappelle qu'on a construit une société technologique pour y échapper, à ce déterminisme de la nature !

        Tof

        Supprimer
      22. Oui, Tof ! Oui à tout 😊

        Supprimer
      23. D'accord avec Tof. Ça ne s'improvise pas.

        Avant de retourner vivre à la campagne, j'avais un background. Déjà j'y avais vécu. Des ascendants paysans donc une certaine conservation du savoir. Une formation de base scientifique (pas que). Et un diplôme de bouseux.

        Ça ne se fait pas comme ça. Pour illustrer, je trouve très touchant de voir mes voisins bordelais planter des courges dans leur compost comme ils l'ont lu sur internet. Mais ça ne les nourrira pas à l'année.

        J'ai envie de dire que c'est plus facile d'apprendre la langue russe que de vivre de la terre. Vous n'imaginez pas. La nature est sans pitié. Plus que les russes encore, c'est pour dire. :p

        Supprimer
      24. Tiens, au fait, j'en profite pour glisser une info. Dans mon coin (je ne sais pas pour les autres), une grande partie des champs n'ont pas pu être plantés en blé à temps à cause des pluies persistantes de l'automne. Et les pluies incessantes de l'hiver n'augurent rien de bon pour les champs qui ont pu être plantés à temps, ça patauge... jdcjdr

        Supprimer
      25. En grande banlieue 94/77 les champs sont gorgés d’eau. Tu as de l’eau à la cheville shmurg quand tu marches.

        Champs de colza et de céréales. Je confirme.

        Supprimer
    3. Le choc de la demande et les banques faillies !

      Depuis septembre, la FED, sous forme des REPO a déversé des centaines de milliards de dollars sur le marché pour les conserver encore vivantes.

      Les bourses sont hyper bullish, les taux zéro ayant tué le reste.

      L'Euro se révèle la monnaie la plus fragile pour affronter une tempête, il n'est jamais devenu une monnaie de réserve, faute de mutualisation de la dette européenne.

      Tout le monde va avoir une bonne excuse : c'est la faute du virus !

      Supply chain : il suffit d'une seule pièce détachée manquante pour arrêter la production de pratiquement tous les produits.

      La FIAT 500 s'est arrêtée en Serbie pour des bricoles électroniques.

      Tof

      RépondreSupprimer
    4. voila pourquoi je vous apprécie tant.
      en quelques phrases vous venez de résumer une situation qu'avec tous leurs soit disant experts, ne voient ni ne comprennent.
      de tout cœur avec vous.
      salutation fraternelles.

      Nûr Ed-Dînne

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. :)

        En plus développé :

        https://www.aubedigitale.com/le-coronavirus-et-le-credit-une-tempete-parfaite/

        ET toujours pas de mort non asiatique !

        ça, ça m'interpelle gravement quelque part !

        Il y a un autre cygne noir qui traine en ce moment : la faillite du Liban, où les retraits en cash sont limités à 200$ depuis 1 mois !

        la monnaie turque ? En comas dépassé.

        L'Ukraine ? Faillie !

        La liste est tellement longue !

        Tof

        Supprimer
      2. 5 millions d'entreprises dans monde pourraient être impactées très rapidement :

        http://theeconomiccollapseblog.com/

        Tof

        Supprimer
      3. Oui ! Pour le chômage de masse mondial.

        Quant au virus : je pense toujours à un mic-mac ciblé racial...mais ça reste à prouver.

        Supprimer
      4. Les JO au Japon : ;)

        Le Japon on l’oublie trop vite dans sa capacité de nuisance... eux, les labos, ils connaissent...

        Supprimer
      5. L'économie japonaise s'effondre :

        http://theeconomiccollapseblog.com/archives/japans-gdp-is-collapsing-and-experts-are-warning-that-china-will-be-next

        " eux, les labos, ils connaissent..."

        Le grand-père de l'actuel 1er Ministre, S Abe, est un des dirigeants de la sinistre zone 731 en Chine pendant la seconde guerre mondiale.

        Le pire labo d'expérimentations humaines de toute l'histoire !

        Et il en est fier :

        http://alltheemperorsmen.com/madmen.html

        La secte apocalyptique Mahikari, j'en avais déjà causé.

        "Seuls les élus résistants et mutants aux radiations nucléaires formeront la nouvelle humanité".

        Des tarés.

        Les futurs JO ?

        Des courses en sac en Antarctique au milieu des manchots ?

        ça se réchauffe là bas il parait !

        Tof

        Supprimer
      6. Si on devait éliminer racialement, je regarderais plutôt du côté des « jaunes ».

        Leur sens des limites légendaire, leur douceur de vivre, la vengeance comme valeur... toussa...

        Le Japon qui meurt a peut-être voulu entraîner son ennemi historique dans l’abîme...

        Il faut bien surveiller les coréens, pères du Tao...

        Eux aussi... 15 ans pour se sortir de la misère et reprendre leur place de leaders intellectuels et industriels... 15 ans !

        Autant dire qu’ils sont capables de tout.

        Dans la région on a l’Inde, très différente, 1,3 milliard... qui n’arrive pas a grand chose.

        L’Inde ne fait qu’instrumentaliser sa population « moi, l’Inde, j’ai 1,3 milliards de têtes ». Et ? Rien.

        À part ça il n’y a pas de nations... LOL

        Reste la Russie, si près et si loin...ses frontières.. sa population hétérogène... je n’aimerais pas être à la place de Poutine avec tous ces dingues sur mon orient...

        Supprimer
      7. Nous, on a Marseille. :)

        (et Paris, et Lyon...)

        Supprimer
    5. LEs chefs de l industrie étrangère en Chine prévoaient de déménager en Indonesie. Je crainds qu ecela soit pas possible ou très retardé. LA chine à seulment 70 75% de son potentiel économique c 'est à dire en zone d ode stagflation économique et possiblement de rerrour aux annèes 1970..

      Qui peut prendre l ereleve ? LESUSA, ils ont un peu de technologies et de presse scientifique, L Europe ? pas certain, nous avons des espoirs déçus entrop grand nombres et NO FUTUR ...

      MERCI BIEN !

      RépondreSupprimer
    6. il est l'or

      https://www.kitco.com/charts/livegold.html

      RépondreSupprimer
    7. Je n'ai jamais pensé que mon exemple pouvait être repoduit par tous.
      D'ailleurs s'il venait à l'être ce serait fichu. Les gens exporteraient le bordel urbain à la campagne et ruineraient tout. C'est pourquoi je pense qu'une degré d'isolation grâce à des obstacles géologiques est indispensable.
      Arreter de penser comme tout le monde signifie qu'on n'est pas tout le monde. Ou qu'on ne l'est plus à partir d'un certain point.
      Le souci de la survie de tous est déjà dépassé. On le sait depuis le Club de Rome. On a cru pouvoir y arriver en limitant de nous même les naissances, mais les enc... qui nous dirigent ont réagit en ouvrant grand les frontières pour maintenir leurs profits. C'est déjà chacun pour soi quand Castaner éborge ceux que Hollande traitait de sans dents.
      Tu vois bien l'évolution, non?
      Jospin : Je ne propose pas une politique socialiste.
      Hollande : Les sans dents
      Macron : Je t'explose un oeil si tu manifestes et je t'interdis de parler de violence policière par dessus le marché.

      Ca fait 10 ans que ce qui ont acté le chacun pour soi vendent des pyjamas à tête de mort et des films de zombies eux neuneux bêlants.

      Tu penses que c'est qui les zombies?
      Que c'est quoi cette mode morbide?

      Pourquoi crois tu qu'on célèbre les comportements destructeurs comme le transgenrisme?

      Pourquoi on idolatre un gamine prophétesse apocalytique qui s'enorgeuillit de sa déscolarisation?

      L'enjeu c'est de faire mourir l'autre sans avoir l'air d'y toucher et en faisant du bénéef au passage.

      Si possible avec des gros bras à petit cerveau qui acceléreront le massacre et qu'on fait venir par milliers tout en les endoctrinant à la haine identitaire et à la soif de vengeance contre les autochtones.

      Tu crois qu'ils vont trouver rune place au soleil tous ces migrants?
      Non évidemment. Ils vont avoir une situation bien pire que le gilet jaune.

      Va savoir ce que les sbires de Sauros leur ont promis comme acceuil pour qu'ils risquent leur peau comme ça.

      Tu crois qu'ils seront contents?

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Non, c'est tout ce que je dis. Ce sont des légions infernales.

        Et ce qui est horrible pour nous, c'est qu'elles sont dirigées par ceux qui devraient être nos leaders et bosser pour notre bien.

        Qui a dit révolution ? Libération ?

        Supprimer

    Modération.


    ------------

    Respecter les autres est la base de l'échange.

    Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

    Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.