mercredi 12 février 2020

USA, augmentation du taux de suicide.





Plusieurs autres caractéristiques vont de pair avec des taux de suicide élevés. La privation - mesurée par les faibles niveaux d'éducation, d'emploi et de revenu et les niveaux élevés de pauvreté - est corrélée à davantage de suicides. Il en va de même de la solitude, que les auteurs estiment en utilisant la part des ménages avec des résidents célibataires ou non mariés, ou des résidents qui vivent dans la région depuis moins d'un an. Les endroits avec moins d'opportunités d'interaction sociale (parcs, musées, stades, etc.) ont également tendance à avoir plus de suicides.

En 2016, le taux de suicide était 25% plus élevé dans les comtés ruraux et moins peuplés (ceux de moins de 50000 personnes) que dans les pays plus peuplés (d'au moins 1 million d'habitants). Il y a quinze ans, il n'était que de 10% plus élevé. Source et plus

——J’en profite pour rappeler que l’espérance de vie la plus longue est à Hong-Kong.

Une ville qui ne dort jamais, où la pollution est terrible, où le bruit est roi jour et nuit et dans laquelle 10m2 est un luxe.

29 commentaires:

  1. Quand j'entend ou que je lis ce qu'on nous promet comme réjouissances :
    Réchauffement climatique , radiations, virus, gaia qui a décidé de se venger de l'humanité avec l'aide des zelliges franchement je me demande si ce n'est pas une solution
    Qu'est ce qui nous retient au final ? La curiosité ou la peur de se louper ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bonheur.

      Si si, ça existe.

      Supprimer
    2. Le monde des bisounours aussi ?
      Après vivre sur une île grecque serait déjà un pas vers le bonheur.

      Supprimer
  2. Fatma Bisounours ben couscous12 février 2020 à 03:02

    Tant que bonheur rimerait avec consommation...
    Le bonheur se trouve dans l'instant présent, un goût,une odeur, une vue...
    C'est vivre à travers ses sens dans l'instant présent.
    C'est pas l'accumulation d'objets, de choses. C'est le partage qui rend heureux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai parlé de consommation ? Ou d'accumulation d'objets ?
      Le bonheur dans le partage 😊 bien sûr
      Je suis toujours sidérée par les phrases toutes faites

      Supprimer
    2. Fatma Bisounours ben couscous12 février 2020 à 03:31

      Bonjour Mila, je ne répondais pas à toi ni à geocedille , j'apportais juste ma propre définition au bonheur.
      Bisous

      Supprimer
    3. Je le note ma chère Fatma 😊

      Supprimer
    4. Fatma Bisounours ben couscous12 février 2020 à 04:40

      La nature rend heureux.
      Chez moi, dans mon séjour, je me suis fait un petit coin de verdure, avec plantes et fleurs, et ce coin où me regard préfère aller, est une oasis pour mes yeux, un coin de paradis pour mon esprit, et un apaisement pour mon cœur.
      Il suffit de peu pour être heureux, mais ce peu doit être l'essentiel.

      Supprimer
    5. Fatma Bisounours ben couscous12 février 2020 à 04:43

      Par essentiel je veux dire un besoin réel, pas un besoin créé, fabriqué par la société de consommation ( exemple Le dernier Iphone, le It bag à xxxx€ ect)

      Supprimer
    6. L’humain n’a pas forcément un besoin de consommation.

      Il a un besoin d’appropriation.

      Ça commence par s’approprier la grotte et les femmes et enfants de celui qu’il a soumis et ça finit par la loi du marché : est désirable ce qui est désiré par le plus grand nombre.

      La consommation de masse ( qui ressemble à de l’accumulation de bassines en plastique chinoises) c’est de la propagande pour te faire accroire que tu possèdes.

      La publicité est une branche de la propagande et de ses mécanismes.

      Tout se tient. C’est un univers logique.

      Pendant qu’on achète des tongs et du toukaka (IKEA) ceux qui ont une cervelle s’approprient les biens durables.

      En résumé : ceux qui sur-consomment pallient leur défaut d’appropriation. C’est pourquoi leur sentiment de satiété disparaît immédiatement après l’achat inutile.

      Le mimétisme joue aussi un rôle. (Girard).

      Supprimer
    7. Pas trop d'accord avec wendycausetoujours . L'humain ne vit pas pour l'appropriation mais pour créer des choses , des idées, des émotions. C'est ça le business-plan de vie réussie. Celui qui enchaine 4 sommets pour que les médias parlent de lui est dépendant du regard des autres. C'est un PF (pas fini). Il a peut-être été bridé dans sa croissance , dans un milieu qui force à la soumission.
      Notre unique plaisir est de créer de l'amour déguisé en évènements, en produits matériels et autre relations entre les gens et la matière.
      Plus haut Fatma parlait du plaisir de vivre au milieu de la verdure. Le vert est apaisant mais il ne faut pas en rester là.
      La conso et la surconso sont des soins palliatifs pour combler un vide d'idée, vide de création . C'est un peu comme de mettre un mauvais carburant dans un véhicule. Ça se passe très mal.
      Le mimétisme est la drogue médiatique , l'adiction aux médias et à leurs injonctions.
      Tout ça c'est juste mes idées mais j'avais envie de vous les coller comme un post-it , une piqure de rappel tranquille .
      Julie

      Supprimer
  3. Tout ces gens ont d'Amour, d'Esperance, de but dans la vie et d'être réellement accompagné pour trouver ce bonheur.
    Vous à votre niveau pouvez aider ces gens si triste si vous les repérez.

    Voilà ce que pourrait faire l'État, au lieu d'aider des filous fière de haïr leur pays

    C'est dit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous ces gens ont besoin d'Amour et d'aide

      Supprimer
    2. comment aider l'égaré pensant détenir la vérité
      ne peut être aidé que le chercheur humble et sincère, conscient de ses lacunes et du chemin personnel que chacun de nous doit accomplir, à l'affut du moindre conseils qui en l'aidant à grandir, affinera cette perception permettant de lever le voile nous empêchant de voire la réalité sans fard, avec l'honnêteté de son ignorance, l'envie sincère d'apprendre et cela avec une volonté et une détermination inébranlables et sans failles.
      @Lyriko - pour m'être usé sincèrement à vouloir aider des proches atteints de cécité, abreuvés des mensonges médiatiques, je peux te dire que ne peut être aidé que celui qui veut.
      depuis je les laisse dans leur ignorance et conserve l'énergie économisée pour qui le mérite ;)
      @Wendy- petite explication de ma prise de position lors de notre échange.)
      cordialement.

      Nûr Ed-Dînne

      Supprimer
    3. Le problème c'est que le suicidaire est atteint de désespoir.
      Il faut l'attraper et lui dire qu'on l'aime.
      Ça marche mieux si c'est une jolie fille genre blonde à forte poitrine comme Wendy ou Mila,une autre bimbo.

      Il y a un peu d'humour dans mes propos mais sérieusement je ne parle pas des parasites je parle de ceux qui n'ont pas été aimé et qui pensent se libérer de cette vie de souffrance par le suicide

      Supprimer
    4. +1 06:55, impossible de les sauver sinon c'est moquerie etc

      Supprimer
    5. merci @Lyriko
      " ceux qui n'ont pas été aimé et qui pensent se libérer de cette vie de souffrance par le suicide"
      no comment...
      n’empêche...
      survivre .......
      ou mourir.........
      est-ce un choix?
      se donner la mort n'est pas un choix.
      le bon entendeur l'a.

      Nûr s'excusant d'être Ed-Dînne

      Supprimer
    6. Se donner la mort est un choix, le choix de se laisser glisser dans l'abîme de l'oubli.
      Le choix de se couper de tous ses amis.
      Tout ceux qui pourraient nous aimer.
      Parce-que la douleur est tellement lourde à porter.

      Il ne faut pas, il faut agir pour les aider.
      MAINTENANT !

      Supprimer
    7. @Lyrico
      Pourquoi aider ? Aider à quoi ?
      Pourquoi se laisser glisser dans l'oubli ne serait pas un acte refflechit ?

      Supprimer
    8. Et puis imaginer que notre disparition serait le désespoir absolu pour les gens qui te suvivent et un peu prétentieux non ?
      Le même désespoir atteint les survivants quelque soit la raison de ta disparition

      Supprimer
    9. @Mila
      Je préfère ne rien dire pour rester poli

      Supprimer
    10. @ Lyrico
      Comme tu voudras mais c'était une vrai question

      Supprimer
    11. "Se donner la mort est un choix, le choix de se laisser glisser dans l'abîme de l'oubli."
      Non pas vraiment . Le choix oui mais l'oubli non.
      La mort est un arrêt de jeu de la partie en cours.
      Celui qui passe par le suicide le fait par choix UNIQUE parce qu'il n'a pas d'autre solution. Donc le choix est très très limité.C'est très réfléchi et ne pose réellement un problème qu'à ceux qui restent proches de l'évènement (familles et relations).
      L'histoire du suicide ressemble beaucoup à celle de l'accident. Il suffit d'enlever 1 des éléments qui ont poussé l'évènement ...et il n'a pas lieu.

      Prenons l'histoire sympathique du cancer des fumeurs : c'est l'histoire d'un suicide collectif.
      Enlevons logiquement les éléments d'addiction qui entre dans la composition d'une clope et hop ...3/4 des suicidés volontaires passent à autre chose.
      Pas de désespoir dans ce scénario mais uniquement une connivence entre les victimes , les industries du tabac et le business de la santé. Tout se tient .
      Merci qui ?

      Supprimer
  4. Au moins 1 mâle blanc ne se suicidera pas ce soir : Patrick B, de levallois.

    Pour l'occasion, Isabelle B entonne sa chanson préférée devant les portes du pénitencier qui s'ouvrent tel la mer rouge devant Moïse :

    https://www.youtube.com/watch?v=nY_-Z76L4Bc

    Champagne Isabelle, les étoiles te tendent les bras ce soir !

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patou a perdu 30 Kg soi-disant. Il devait en avoir beaucoup d'avance parce qu'il était encore bien potelé le bougre.

      Ils doivent bien rigoler... :)

      Supprimer
    2. Et ça lui a pas coupé le sifflet puisqu'il a causé sur bfm .
      Comme quoi faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué !

      Supprimer
    3. Je viens de le voir. Il a un peu maigri tout de même. Il a réussi à m'arracher une larme quand il a dit qu'il pensait avoir assez payé pour ce qu'il avait fait. Snif, pauvre homme !

      Supprimer
  5. https://www.scienceshumaines.com/le-suicide_fr_13009.html (Durkheim, toujours intéressant).

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.