samedi 1 février 2020

Sam Suffi !




Un investissement qu'il chiffre à 2 milliards d'euros. Le candidat LREM à la mairie de Paris, souhaite que la mairie de Paris verse jusqu'à 100 000 euros d'apport aux ménages, pour qu'ils puissent acheter leur résidence principale dans la capitale, où les prix battent des records. "Je propose que la ville de Paris crée un organisme qui apportera jusqu'à 100 000 euros pour un achat en résidence principale", déclare l'ex-porte-parole du gouvernement dans une interview publiée samedi 1er février sur le site du Parisien.
"Au moment de la revente, la ville prendra une part de la plus-value qui sera plafonnée autour de 20% du prix du bien", précise-t-il. "Il faut aider [les classes moyennes] à devenir propriétaires", estime Benjamin Griveaux, qui relève qu'"à Paris, quand vous n'avez pas d'apport, vous ne pouvez pas acheter. C'est la pire des inégalités".


Sachant que 20% de plus-value retirée à la vente c’est énorme si tu fais des travaux et que tu payes tes charges qui augmentent inexorablement depuis 10 ans. 
Exemple : charges moyennes appelées par un syndic pour un studio en 2008 : 80€ tous les trois mois. En 2019, pour le même studio : 350€, comme me le rappelait une amie.
Les revenus n’ont pas augmenté en proportion. Ils ont même baissé pour beaucoup de parisiens.
C’est le même souci partout sur la planète. 
Aux USA, L.A. et New-York ont perdu des habitants en 2019. Comme Paris.
Les classes moyennes (mot fourre tout) ne font plus face aux augmentations des charges et des taxes dans les mégalopoles.
Par contre, le calcul est faux pour les institutionnels qui investissent sur la durée et qui répercutent sur les loyers.
Chaque « aide » généreuse de l’état, de la mairie, de la région IDF au simple contribuable est subordonnée à des obligations drastiques.
Exemple : Occuper ou louer les lieux pendant des périodes allant parfois jusqu’à 9 ans.
Comme si tu savais où tu seras dans 10 ans...
Si tu vends ou que tu déménages, ou récupères le bien loué avant ces 9 ans tu dois rembourser l’intégralité des aides versées. En une fois. Tu empruntes ? 😂 ce que tu voulais éviter en demandant les « aides »...
Paris se vide et s’est juste logique ! Trop cher pour une qualité de vie fort discutable.
Actuellement, être locataire revient moins cher qu’être propriétaire. En 10 ans ça s’est inversé. Y compris si les loyers sont hors de prix.
Quand les institutionnels auront racheté 30% de l’intégralité du parc ils fixeront le montant median des loyers qui augmentera. 
Ce qui est en marche.


9 commentaires:

  1. Il est extraordinaire ce type 😕
    Il jongle avec les milliards comme avec des baballes
    Je me demande jusque ou les gens sont capables de croire à toutes ces conneries
    Incompétent, hors sol, ou complètement cinglé ?

    RépondreSupprimer
  2. Le classement des Pays par PIB/h n'a aucun sens en soi.

    Un classement réel consisterait à classer les pays par capacité de l'habitant médian à acheter un mogement (de combien de m2?), à payer des études à ses enfants, à acheter de l'équipement pomestique, à se nourrir sainement et à se cultiver.

    Les pays dit développés dégringoleraient à une place peu enviable.

    Juste pour comparaison, j'ai acheté ici une maison ancienne en pierre de 100m2 avec son terrain pour la fraction du prix d'une chambre de bonne à Paris. Sols en marbre, pièces vastes, vue imprenable, tranquillité et fraicheur...

    Le prix en soi ne signifie rien. La question est : qui peut acceder à cet habitat?
    Faut il être haut fonctionnaire? Notaire? Cadre sup?

    La réponse est non. C'est abordable pour le citoyen lambda. Ici il es de tradition, quand on a des enfants, de leur construire ou acheter une maison pour leur mariage afin qu'ils soient 'installés" dans la vie. (et accessoirement qu'ils ne migrent pas chez l'ogresse Merkel)

    En france, il faut être de la haute pour observer ce type de comportement. Le français médian en bave pendant des décennies pour devenir propriétaire.

    Mais à part Emmanuel Todd, aucun statisticien ne dit la réalité qu'exprimment les chiffres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est cela.

      Tod et Les gens dans la rue depuis 64 semaines. Quand même !

      Ici, hier dans mon monop de quartier, rayons fromages vide à 50%.

      Monop c’est cher et les premiers prix sont partout. Les petits bourgeois parisiens n’ont plus d’argent et ça se voit !

      Je vais aller faire un tour chez Naturalia. Il y a 5 ans c’était plein à craquer. Je vais y aller jeter un œil.

      Je vais dans un petit magasin bio à la place et les gens achètent très peu. Plus du tout de legumes et fruits trop trop chers et, en plus, une Amap s’est montée...

      C’est la Berezina dans les commerces de quartiers. Selon le quartier 70% ont le rideau baissé. Porte de La Chapelle, boulevard de La Chapelle quasi tous les commerces sont fermés. Je ne me mens pas.

      C’est la crise totale par endroits.

      Supprimer
    2. Wendy the Best tu remarqueras que ces naturalia ont augmenté leurs prix, de vrais pourritures, certains produits ont augmenté de 5 euros, par exemple une pâte à tartiné à 10 euros soit 65 francs etc de vrais connards.

      Supprimer
    3. Je vais voir ça. Je vais à ma petite boutique bio cette semaine et pour ce faire je passe devant un grand naturalia. J’y rentrerai pour une fois.

      Je suis certaine que ça a changé ceci dit. Moins de compléments alimentaires hors de prix par exemple...?

      Par contre niveau rayon beauté je ne me fais pas de souci ;))

      Chez monop c’est la seule chose qui marche. :))

      Supprimer
    4. Fatma Bisounours ben couscous2 février 2020 à 05:14

      Ça m'étonne pas pour le maquillage, on est dans le règne du paraître. Et du paraître artificiel à outrance. Le maquillage drag Queen avec contouring, faux cils et highlighter est devenu le mood de la décennie.

      Supprimer
  3. Virus, crise majeure en vue. Ça me rappelle les prédictions d éd dames.
    https://www.elishean.fr/doit-on-se-preparer-pour-un-killshot/

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.